Sorties

Edito Juin 2018

J'espère que vous avez bien profité des ponts du mois de Mai pour rattraper quelques lectures et films, en étant allongé sur un transat en terrasse. Juin, la fête des pères (avez-vous pensé à un cadeau culturel?), la fête de la musique (vous jouez peut-être d'un instrument?). Un nouveau Jurassic Park est attendu en salles, sachant que le premier volet remonte à 1993.

lundi 18 juin 2018

"Wild" de Jean-Marc Vallée

Casting: Reese Witherspoon, Gaby Hoffmann, Laura Dern, Thomas Sadoski, Michiel Huisman, Kevin Rankin, Brian Van Holt

Après plusieurs années entre addictions et échec de son couple, Cheryl Strayed prend une décision radicale: elle tourne le dos à son passé et sans aucune expérience se lance dans un périple en solitaire de 1700km à pied, avec pour seule compagnie le souvenir de sa mère disparue...


Dans ce film, Reese Witherspoon est bien loin de son rôle de blonde écervelée dans La revanche d'une blonde. Divorcée après 7ans de vie de couple, tatouée, elle a trompée son conjoint à plusieurs reprises, son père battait sa mère et virait alcoolique: vu comme ça, une hygiène de vie déplorable et une vie de famille cousue de fil blanc. Une femme fracturée psychologiquement. Jusqu'au jour où elle a un sursaut, et ce sera le changement radical: partir, sans préparation, en ayant juste lu un livre, sac sur le dos et baskets au pied pour ce périple pédestre de 1700km.


Sur son chemin, elle va se rendre compte qu'elle n'a pas l'essence nécessaire pour utiliser son réchaud (période de bouillabaisse froide), découvre le montage de sa tente, ne sait pas comment réagir face à un serpent à sonnette, fait face à deux hommes dont les intentions ne sont pas qu'une bouteille d'eau ses chaussures lui font perdre ses ongles...


Le film s'étale entre randonnée et flashback. Au fur et à mesure qu'elle avance, nous remontons dans les souvenirs de la plus petite enfance aux moments de la rupture. C'est un peu comme si elle avait eu un soudain trop-plein de problèmes, d'énergies négatives et qu'elle s'est lancée dans cette aventure pour se chercher une nouvelle énergie. Sur la route, malgré des dangers, elle fera la paix avec sa vie et quelques personnes seront là pour lui tendre la main: un fermier un peu bourru au premier abord, un autre randonneur, une femme qui elle aussi est en quête d'un quelque chose...


Une musique quasi inexistante, le spectateur peut s'inspirer de la traversée de Cheryl, profiter des bruits de la nature, du souffle de la respiration, le torrent qui déferle. Nous arrivons à sursauter en même temps que Cheryl face au serpent à sonnette. Nous nous demandons comment traverser la rivière avec tout le bardas sur le dos. Le sac a l'air lourd.


A voir: pour une Reese Witherspoon puissante, pour un changement de vie du jour au lendemain

A zapper: ce n'est pas aussi extrême que Into the wild

samedi 16 juin 2018

"Maudit karma" de David Safier

Animatrice de talk-show, Kim Lange est au sommet de sa gloire quand elle est écrasée par une météorite. Dans l'au-delà, elle apprend qu'elle a accumulé beaucoup trop de mauvais karmas au cours de son existence. Non seulement elle a négligé sa fille et trompé son mari, mais elle a rendu la vie impossible à son entourage. Pour sa punition, Kim se réincarne en fourmi. De ses minuscules yeux d'insecte, elle voit une autre femme la remplacer auprès de sa famille. Elle doit au plus vite remonter l'échelle des réincarnations.


Pour être exacte, c'est lorsque Kim a intégré son corps de fourmi qu'elle apprend le pourquoi de la situation: Bouddha apparaît sous la forme d'une fourmi, pour expliquer à Kim que sa vie d'humaine n'était pas au top. Elle a fait plus de mal que de bien. D'où sa réincarnation en fourmi. Il explique globalement le principe des échelles de réincarnations: en fonction du degrés de bon et mauvais karma, l'âme se retrouve à un certain niveau de la vie.

Petit à petit, Kim va cumuler des bons points, mais après avoir vécu deux vies de fourmis elle commencera à grimper. Ses réincarnations vont l'emmener dans le corps d'un cochon d'onde (animal test dans un laboratoire d'ailleurs), d'un beagle, d'une femme en surpoids. A chaque échelon, Kim n'oubliera pas sa mission principale: sa fille et son ex-mari. D'autant plus qu'une rivale est entrée dans le cercle familial: une potentielle nouvelle compagne et donc belle-mère. Mais Kim va découvrir de nouveaux traits de caractères chez sa mère, et réussira à accomplir des actions qui permettront aux proches d'aller de l'avant. Dans son parcours, elle rencontrera Casanova, qui en est à sa énième réincarnation en fourmi car il n'arrive pas à changer d'attitude. A deux, ils vont réussir à se faire évoluer.

Les échanges avec Bouddha, qui prend toujours la forme de la réincarnation du moment, permet à Kim de mieux appréhender le nouveau corps. Jusqu'au moment où rejoindre le Nirvana est là. Kim a compris, naturellement, comment faire le bien autour d'elle, sans avoir à réfléchir à quelle action faire.

David Safier (Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché) apporte ici une leçon de vie. Sans forcément devenir bouddhiste, certaines actions permettent aux autres d'avancer mais aussi d'être mieux face à soi-même, à son entourage: l'entraide, l'écoute.

"Ocean's 8" de Gary Ross

Casting: Rihanna, Cate Blanchett, Anne Hathaway, Sandra Bullock, Helena Bonham Carter, Awkwafina, Sarah Paulson, James Corden, Richard Armitage

5 ans 8 mois 12 jours. C'est le temps qu'il aura fallu à Debbie Ocean pour échafauder le plus gros braquage de sa vie. Il ne manque plus que recruter l'équipe de choc. A commencer par son "associée" Lou Miller. Toutes les deux, elles vont embarquer: Amita la bijoutière, Constance l'arnaques, Tammy la receleuse, Nine Ball la hackeuse et Rose la styliste de mode. Le butin convoité? Une rivière de diamants de 150 millions de dollars. Bijou qui sera porté par Daphné Kluger lors du gala du Met Museum, évènement de l'année sous les flashs des paparazzi. A condition que tout se passe bien.


La soeur de Danny est bien lancée sur les traces du frangin: elle est en prison pour des faux. Sauf que le frangin est mort. On ne sait pas comment, sans doute au court d'un braquage qui a mal tourné. Bref. Debbie a bien l'intention de ne pas dire son dernier mot. Récupérer la parure de diamant est l'occasion de piéger celui qui l'a piégée des années plus tôt, entres autres, car l'argent du casse est bien sûr un appât.


Nous avons Rihanna avec un calamar de cheveux, Cate aux cheveux albinos, Anne Hathaway qui a presque un orgasme en portant des bijoux, Helena Bonham Carter avec une arcade de fleurs dans les cheveux... Bref. Elles ne se sont pas loupée côté association fashion, idéal pour se fondre dans une soirée de gala.

Un scénario qui n'a rien de nouveau: vous croyez qu'on braque d'un côté, alors que l'ambition est ailleurs (d'autres bijoux). Mais l'action s'enchaîne bien, avec un flashback dans les dernières minutes qui revient sur le vrai braquage.


Un casting purement féminin qui n'en est pour ainsi dire pas à ses coups d'essais. Anne Hathaway, qui était déjà dans la mode avec Le diable s'habille en Prada, Helena Bonham Carter habituée aux rôles bizarres (Dark Shadows), ces deux actrices ayant déjà été ensemble pour les deux films Alice (Au pays des Merveilles et De l'autre côté du miroir). Rihana, qui allie chanson et cinéma (Valérian et la cité des mille planètes ou encore Battleship). Cate Blanchet continue de varier les styles entre les films de badass (Thor Ragnarok) mais aussi fantastique (notamment Le seigneur des Anneaux).


A voir: pour Ocean's version féminin (autrement dit des casses en talons aiguilles et robes longues), pour sortir des casses de casinos de la version masculine

A zapper: si déjà la version masculine n'a pas convaincu


vendredi 15 juin 2018

"Rain Man" de Barry Levinson

Casting: Dustin Hoffman, Tom Cruise, Valeria Golino, Jerry Molen, Jack Murdoch

A la mort de son père, Charlie Habit hérite d'une vieille Buick mais se voit spolié de trois millions de francs versés à l'Institution psychiatrique Wallbrook au profit d'un bénéficiaire anonyme. Charlie se rend à l'institution et découvre qu'il s'agit de Raymond, savant autiste, celui qu'il appelait Rain Man dans son enfance, et surtout que Raymon est son frère.


Un business qui est plus proche du fond que des étoiles, le décès du paternel évince Charlie d'un certain pactole. La curiosité est piqué au vif: quel est le bénéficiaire de l'argent, surtout qu'il s'agit d'un institut spécialisé... Charlie embarque Raymond "Rain Man" pour récupérer au moins la moitié de l'héritage, mais cela va tourner au road trip et souder les deux frères.


La nana de Charlie n'est pas vraiment enthousiaste par cette virée. Le parcours sera épique: les appels depuis des cabines téléphoniques pour tenter de trouver une issue pour l'entreprise de voitures qui coule, l'incompréhension entre les deux frères...


Un itinéraire humain, à la découverte de l'autre, des autres et de soi même. Une mélodie unique pour la bande son, un peu modifiée ici et là selon le cadre. Une traversée des Etats-Unis qui va changer les perspectives des personnages, pour arriver à une certaine sérénité, comme s'il avait toujours manqué quelque chose pour trouver sa place, son équilibre.


A voir: Tom Cruise qui ne fait pas les gros bras, un binôme que tout oppose et qui va se trouver

A zapper: si le coup du frère caché vous semble tiré par les cheveux

jeudi 14 juin 2018

"Les anges de New York" de R.J. Ellory

Malgré l'avis de sa hiérarchie, Frank Parish, inspecteur au NYPD, s'entête à enquêter sur le meurtre d'une adolescente, victime, pense-t-il, d'un tueur en série. Contraint de consulter une psychothérapeute après la mort de son partenaire, Frank va lui livrer l'histoire de son père, figure éminente des Anges de New York, ces flics d'élite qui, dans les années 1980, ont nettoyé Manhattan de la pègre et des gangs. Une histoire bien différente de la légende communément admise.


Dès les premières lignes, le lecteur est plongé dans les brumes humaines. Un policier brut de décoffrage, qui ne fait pas dans la dentelles: il n'a cure des règles, un vocabulaire assez rustre (sans tomber dans des grossièretés lourdes). Les collègues tentent de gérer ce policier en roue libre, la famille est plutôt décousue (un fils qu'il n'a pas vue depuis la dernière âge de glace et une fille qu'il veut surprotéger, sans oublier l'ex-femme).

Un cas va titiller les policiers, mais Frank un peu plus. Il va voir dans ces meurtres à priori sans aucun lien: un lien. Les relations avec la psychothérapeute vont creuser dans la figure paternelle, non sans rapports de force (et non pas parce qu'il y a un homme face à une femme). Nous avons deux enquêtes: face à soi-même et face à des meurtres.

Les policiers ont des failles, Frank en est la preuve. La thérapie imposée, tout en gérant une enquête, sachant qu'il est sur la sélecte dans les deux cas: le dénouement de la thérapie va déterminer sa place, et s'il se plante sur l'enquête il saute. Son auto analyse va permettre de comprendre des schémas familiaux, ce qui est au coeur de l'enquête: des adolescentes, placées par les services sociaux, liées à de la pornographie sadomasochiste dont le dénouement est le meurtre des filles. Qui est derrière ce réseau? Et si ç'avait été la fille de Frank, ou d'un des collègues?

R.J Ellory jongle entre la psychothérapie et l'enquête. Les deux vont évoluer en parallèle. Frank va expliquer les rouages de son métier, le passé de son père, l'évolution de l'enquête en cours à Marie. Pendant que la situation s'enlise plus ou moins au poste. Le fait de lâcher ses états d'âme, en dehors du poste, donne une autre dimension: entre collègues il y a la vision "enlisée" du cas en cours, un regard extérieur est parfois très utile.

"Ocean's Thirteen" de Steven Soderbergh

Casting: Brad Pitt, George Clooney, Matt Damon, Al Pacino, Andy Garcia, Don Cheadle, Bernie Mac, Casey Affleck

Danny Ocean et sa bande ne pouvaient avoir qu'un seul motif pour tenter leur braquage le plus audacieux à ce moment: sauver un des leurs. Mais la chance ne suffit pas toujours lorsque l'on veut faire sauter "The Bank". Willy Bank, le propriétaire, Willy Bank, ne s'attendait pas à une telle riposte lorsqu'il trahit Reuben Tishkoff, l'ami et mentor de Danny.


On prend les mêmes et on recommence. Avec des magouilles sont un cran au dessus: la vengeance de la vengeance de la vengeance... Vous suivez? Sauf que le casino en question a un système de sécurité dernier que seul un problème climatique majeur peut couper pendant 3 minutes 20 secondes. Avec en plus l'usine mexicaine en grève (il y a juste la fabrique des dés pipés). De quoi être dubitatif, comme Brad Pitt ci-dessous.


Pas de panique, ils vont dégoter une foreuse qui a servie pour le tunnel sous la Manche, en deux exemplaires (forcément les Anglais ont forés et les Français aussi): elle va perturber le système de surveillance. La grève mexicaine se désamorce, les dés pipés arrivent. De quoi retrouver le sourire et l'énergie, comme Bernie Mac ci dessous.


Sauf que le casse va tomber en plein examen de l'établissement: le gérant vise un 5 Diamants pour sa nouvelle structure. Jusque là, il n'a aucun lieu sans les 5 Diamants. Or de question qu'il y ait un échec, tout doit être parfait. Et donc bichonner l'examinateur. C'est sans compter sur la détermination de la bande de Danny Ocean. La suite va faire l'objet de tests: odeurs par la bouche d'aération, germes dans les toilettes... Sans oublier l'intoxication alimentaire et une pseudo mise à la porte de sa chambre.


A voir: pour le troisième et ultime opus masculin

A zapper: si vous n'avez pas regardé les deux précédents films

mardi 12 juin 2018

"Une vérité qui dérange" de Davis Guggenheim

Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis, Prix Nobel de la Paix en 2007 s'est lancé dans la sensibilisation contre le réchauffement climatique. Basé sur des schémas simples, il a parcouru des milliers de kilomètres pour rencontrer les populations et partager ses informations.


Dans les années 1950, des scientifiques ont commencé à étudier l'atmosphère, et souligné le réchauffement climatique. Notamment, au fur et à mesure, le CO2 diminue lorsque nous sommes au printemps / été car la planète est plus exposée au soleil donc les plantes "respirent" plus, tandis qu'en automne / hiver la quantité de CO2 augmente.

Certaines populations, comme dans la région de l'Himalaya, utilise au moins la moitié de l'eau issue de la fonte des neiges et des glaciers. Sauf que la superficie de ces zones froides diminuent fortement ce qui compromet leur consommation.

L'étude de carottes de glaces permet de mettre en rapport la taux de dioxyde de carbone et la température: forte quantité de dioxyde, températures élevées; et inversement.


2003, vague de canicule. 35 000 morts en Europe. Inde: températures frôlant les 50°C. Les Etats-Unis ne sont pas descendus en dessous des 28°C.

La température des océans a augmenté entre 1940 et 2004: hausse des ouragans, tornades et typhons. L'augmentation des catastrophes naturelles se ressent chez les assureurs avec un accroissement des dédommagements. C'est aussi la diminution de 40% de l'épaisseur de la calotte glaciaire en 40ans, ce qui remet fortement en question l'habitat de l'ours polaire: de nombreux spécimens ont été retrouvés noyés, car ils ont moins d'espace de vie et doivent nager sur de plus grandes distances pour trouver une zone propice.

Le réchauffement climatique a un impact sur les saisons:
- les migrations se font plus tôt ou plus tard, tout comme les naissances
- augmentation des espèces exotiques invasives
- les moustiques sont présents plus en altitude
- nouvelles maladies: SRAS, formes résistantes de la tuberculose...


Les coraux se décolorent et meurent. Le rythme d'extinction des espèces est élevé (fois 1 000 en un siècle). Les technologies sont vieilles, polluantes, sales: usines de charbon très lucratives, détournement de rivières pour irrigation...

Il y a une collision entre la civilisation et la planète. En 1945 nous comptions 2,3 milliards d'habitants, pour potentiellement 9,1 milliards en 2050 vu le nombre de naissances. Il faut nourrir cette population, ce qui augmente la pression du la Terre: eau, nourriture, ressources naturelles en général... Les technologies émettent des gaz à effet de serres: en utilisant des outils moins gourmands, l'effet de serre pourrait diminuer.


Al Gore a été pointé du doigt: "extrémisme écologique", "gros canular de l'histoire", "si l'homme est à l'origine du réchauffement climatique, et je dis bien si"... L'homme a créée son propre cancer: il produit du tabac, que l'on fume. Le temps que nous comprenions le lien entre cancer du poumon et fumer, il s'est passé pas mal d'années. Nous commençons à comprendre qu'il y a un problème climatique, quand agirons-nous?


Sans pour autant repartir dans des cahutes, sans téléphone ni voiture, et repartir en tant que chasseur / cueilleur, certains gestes peuvent au moins enrayer le réchauffement climatique. Ce film date de 2006, mais au regard de tous les évènements climatiques ces dernières années (Katrina pour ne citer que cet ouragan) par leur intensité de plus en plus forte et au moins aussi fréquentes depuis 2000, ce film est d'actualité.