Sorties

Edito Juin 2019

Le festival de Cannes est passé, a-t-il défié vos pronostics ? Avez-vous repéré des robes de créateurs (autant en profiter pour faire son shopping sans rien dépenser) ? D’autant plus que les beaux jours sont enfin là : il est temps de sortir les robes ! Ce n’est pas parce qu’il fait beau qu’il faut oublier de lire et de voir films et séries !

samedi 15 juin 2019

"Rocketman" de Dexter Fletcher

Casting: Jamie Bell, Taron Egerton, Richard Madden, Bryce Dallas Howard, Richard Madden, Steven Mackintosh, Gemma Jones, Kamil Lemieszewski, Stephen Graham

Sorti en salles le 29 Mai 2019

Elton John, de ses premiers succès à sa consécration internationale: un film qui retrace la métamorphose de Reginald Dwight de son vrai nom, jeune pianiste prodige timide et introvertis, en superstar mondiale. 


Comment est-il passé de son nom civil Reginald Dwight au nom de scène Elton John? Qui y a-t-il derrière la bête de scène aux costumes bariolés? Qu'est-ce qui a construit ses titres? "Rocketman" met des images et des gens derrière ces questions. Alors, allons-nous sentir l'amour ce soir (ou la journée tout dépend quand vous irez voir ce film)?

Nous avons eu Bohemian Rapsody sur feu Freddie Mercury avec son extension au travers du groupe Queen, "Rocketman" s'attaque à un musicien toujours vivant qui a notamment participé à la musique du dessin animé "Le roi lion" (Can you feel the love tonight: cela vous parle?) ou encore chanté lors des funérailles de Lady Di (Candle in the wind).


Un enfant peu valorisé par sa mère, ignoré par son père: seule sa grand-mère semble accorder un certain crédit au potentiel musical de Reginald. La musique est un exutoire pour exister, sauf que son talent le fait s'entourer d'amour par intérêt: il est la vache à lait.

Des titres connus et moins connus (en tout cas moins connu en ce qui me concerne n'ayant pas écouté tous les titres d'Elton John), sous-titres en plus: un regard peut être plus approfondis sur le sens des textes grâce à la mise en contexte du texte.


La spirale destructrice, qui mélange alcool et drogues, et personne pour lui tendre la main: il va devoir toucher le fond et remonter seul, alors que le manager continue de programmer des concerts. Au final, même Bernie le parolier des premiers pas prend le large c'est bien lui qui voulait vraiment du bien à Reginald / Elton: mettre le doigt sur ce qui ne va pas, sans aller à la confrontation, et il attendra le retour du chanteur et sera présent lorsqu'il reprendra pied.


A voir: que l'on apprécie ou pas ses chansons Elton John est un pilier musical

A zapper: si l'extravagance ne passe pas déjà à la base ni les chanson ni l'homme

The handmaid's tale (la servante écarlate), saison 2

Casting: Elisabeth Moss, Joseph Fiennes, Yvonne Strahovski, Alexis Bledel, Samira Wiley, O.T. Fagbenle, Max Minghella, Ann Dowd, Madeline Brewer, Bradley Whitford

June - Antifemmes - Fardeau - Les autres femmes - Unions - Premier sang - Après - L'ouvrage des femmes - Diplomatie - Dernière cérémonie - Holly - Postpartum - Le mot


Une saison marquée par l'affranchissement féminine. June / Defred, enceinte jusqu'aux yeux, s'évade une première fois: fugue couverte par un enlèvement terroriste (ils ont bon dos). Mais que dire lors de la seconde évasion? D'autant plus que le terme est là.


Nous découvrons la Colonie, éloignée de toute vie fertile avec enfants et des fruits et légumes, là où les femmes sont mises au rebut. Le travail, en direct avec des fumée toxiques, ne donnent pas longue vie ni prospérité: les chefs ne portent pas des masques pour rien. 


Le chauffeur est marié de force, tout comme madame d'ailleurs: ils se découvrent après avoir dit "oui", sur une estrade, madame a la tête entièrement cachée par un voile, au milieu de d'autres candidats. Ils sont remerciés pour leur bravoure, et donc il leur est alloué une femme.


Une série ne serait pas une bonne série s'il n'y avait pas des oppositions. Tandis que la saison 1 était plutôt axée sur la compréhension du cadre de vie, les évènements qui ont entraîné la situation des Servantes et des Marthas, ici la rébellion ronde. Un attentat lors de l'inauguration du nouveau Centre Rouge, l'accouchement de Defred / June hors circuit, refuser d'obéir à la Tante, tenir tête à l'Epouse, tenir tête à un conseil d'hommes...


Un ultime épisode qui montre que les femmes, quelle que soit leur position, ont un pouvoir. Le mari, peu importe son influence politique, sent qu'il perd sa place dans son propre foyer alors qu'il s'attend à avoir toute la docilité entre ses murs.

jeudi 13 juin 2019

"La glace noire" de Michael Connely

La veille de Noël, l'inspecteur Moore est trouvé sans vie dans un motel de Los Angeles. Arrivé sur les lieux, son collègue Harry Bosch se fait virer par ses patrons: c'est un suicide, point final. Bosch enquête en douce et comprend que Moore était lié à un trafic de black ice, une drogue nouvelle qui fait des ravages en Californie. Plus troublant, dans la voiture de Moore il découvre un mot qui lui est clairement destiné. Entre les deux hommes, un étrange dialogue se noue, d'outre-tombe au début, jusqu'au jour où on décèle une mouche dans le corps d'un travailleur jeté à la décharge publique...


Trafic de drogue, des mouches génétiquement modifiées, des barrios au Mexique: une enquête qui va opposer la thèse évidente du suicide face à celle moins évidente d'un règlement de compte. Même les analyses ADN doivent être sorties du contexte évident. Ce qui saute aux yeux doit être contourné avec d'autres preuves. Encore faut-il avoir un doute sérieux face à la thèse officielle pour aller chercher des preuves pour étayer une autre théorie plus officieuse.

Ce qui devait être un simple suicide, va en réalité relier plusieurs cas encore non élucidés. Il va falloir faire face à des policiers de d'autres districts, aux pots de vin, aux questions sous la veste sans dire les droits (qui entraîne les déclarations pouvant se retourner contre la personne). Quitte à assister à un évènement de tauromachie, entrer illégalement dans une entreprise: tout est possible pour assouvir sa quête de vérité, lorsque la hiérarchie a des doutes suffisants pour ne pas émettre de suite un mandat de perquisition.

La finale du roman remet à plat l'évolution de feu Moore: comment en est-il arrivé à mettre en place son plan, comment a-t-il tissé les liens qui lui ont permis de passer au travers des soupçons.

vendredi 7 juin 2019

The handmaid's tale (la servante écarlate), saison 1

Casting: Elisabeth Moss, Yvonne Strahovski, Joseph Fiennes, Alexis Bledel, Samira Wiley, O. T. Fagbenle, Madeline Brewer, Ann Dowd, Max Minghella

Defred - Jour de naissance - Retard - Nolite te bastardes carborundorum - Fidélité - La place d'une femme - De l'autre côté - Chez Jezebel - Le pont - Nuit

Une catastrophe environnementale a entraîné une baisse dramatique de la fécondité. Les Fils de Jacob, une secte politico-religieuse, en ont profité pour prendre le contrôle d'une grande partie des Etats-Unis et instaurer un nouveau régime, basé sur des interprétations extrémistes de la Bible. Dans la République de Gilead, une nouvelle hiérarchie sociale s'est installée: les hommes ont une position de pouvoir, les droits des femmes ont totalement disparu. Afin de repeupler la nation, les femmes sont divisées en trois catégories: les Epouses (femmes des dirigeants), les Marthes (s'occupent de la maison), les Servantes (au rôle de reproduction). Offred est l'une des rares femmes encore fertile, et est une servante assignée au Commandant Fred Waterford et de sa femme Serena Joy.


Des coiffes dignes des religieuses de l'Eglise Catholique, avec une longue tunique rouge écarlate. Bien distinctes, les épouses ont de longues robes d'un vert émeraude. Les Marthas se fondent dans la masse avec leurs tenues grises.

Les contacts les uns aux autres est très codifié: Béni soit le fruit, que le Seigneur ouvre, Sous son oeil... Les Servantes se déplacent toujours en binôme. Les liens trop proches provoquent des changement de binôme: la surveillance est de mise.


Les Epouses sont officiellement reconnues comme déficientes pour la reproduction: les Servantes écarlates prennent le relais et sont suivies de près pour leurs cycles. Ainsi, la nuit intime coïncide avec l'ovulation. Afin de parfaire ce lien particulier, l'Epouse est présente à l'acte: assise sur le lit, la Servante sur le dos et la tête entre ses cuisses, Monsieur s'affaire. Autant dire que tout est millimétré et tout se fait par intérêt: aucune perte d'énergie à essayer n'importe quand. Et histoire de couronner le tout, lorsqu'une Servante accouche, toute la congrégation est présente.


Au-delà des naissances, il s'agit d'un jeu d'apparences. Il y a énormément de sujets tabous, voire même réprimés dans la violence. L'homosexualité n'est pas tolérée et est soumise à un châtiment. La stérilité est forcément du fait des femmes: lorsqu'une Epouse soumet l'idée que son mari pourrait avoir un problème, elle fait l'objet de regards et sous-entendus lourds.


Les Servantes ne doivent pas se retrouver seule avec Monsieur, le contact physique n'est toléré que la nuit où l'ovulation est optimale et en présence de l'Epouse: l'épouse tenant les mains de la Servante pendant que Monsieur s'affaire... L'Epouse est même présente à l'accouchement, uniquement lorsque le bébé est sur le point de naître, en enlaçant de ses jambes la Servante en plein travail.

Autant dire que l'intimité est sujet qu'à reproduction et dans un cadre strict. Une fois que la Servante a été utile à une famille, elle est transférée ailleurs et immédiatement remise dans le cadre de ses fonctions d'utérus sur jambes.


Vu comme cela, il ne s'agit que de perpétrer le genre humain, justifié par une loi intraitable et des illuminés religieux. Des familles ont été séparées, des manifestants ont été réprimés par les armes. Les textes bibliques font jurisprudence au quotidien, avec l'analyse que l'on veut bien en faire.

Tout au long de la saison, chaque épisode propose des flash-backs dans le passé des personnages. Nous comprenons mieux l'arrivée de la loi biblique, de la codification des Servantes notamment avec leur formation au Centre Rouge.


A voir: pour une société où la politique dépend de la religion, où chacun et chacune est remisé à un rôle bien précis (reproduction ou représentation en public)

A zapper: si vous n'aimez ni le rouge écarlate ni le vert émeraude

« Half Moon Street » d’Anne Perry

En cet automne 1891, Londres semble bien triste au commissaire Thomas Pitt, depuis que sa femme Charlotte est partie se reposer à Paris. Mais il n’a guère le temps de sombrer dans le spleen, car la découverte du corps d’un homme habillé en femme dans une barque, sur la Tamise, l’entraîne dans une nouvelle aventure pleine de mystère. Qui était la victime ? Pourquoi cette mise en scène ? Aidé de l’irascible sergent Tellman, Pitt fouille les consciences et les mœurs de la haute société, arpentant les coulisses des théâtres où se jouent les pièces d’un certain Oscar Wilde. Gentlemen et ladies irréprochables peuvent parfois cacher de bien dérangeantes vérités...


Un roman assez engagé sur la cause féminine: la censure au théâtre face à des spectateurs choqués de voir en scène les émotions des femmes, contraires aux moeurs et bienséances qui veulent que Madame doit être protégée par Monsieur et rester discrète en dialogue. Le théâtre n’est que la face lumineuse de la société de cette fin 1800 car un grondement sous-jacent est sur le point de craqueler ces figures lisses: le mouvement est déjà en marche.

Mais ces apparences sont trompeuses : un cloisonnement entre ce que l’on attend de vois et ce qui se passe une fois la porte fermée. La haute bourgeoisie bien pensante s’adonne à des mises en scène de domination intime qui sont photographiées, mais ce sujet prude est révélateur de la réalité de certains couples (alors qu’eux mêmes clament haut et fort rien du tout à ce sujet car ce n’est pas un sujet à aborder à table). Un meurtre va obliger des personnes bien pensantes à mettre cartes sur table.

Des envies de liberté qui ne regardent que soi, vouloir s’émanciper du carcan de la société, penser en dehors de la boîte : enquête et débats théâtraux soulèvent des sujets qui font écho à nos débats de 2019, à savoir les rapports entre individus de sexe opposé ou de même sexe. Les échanges ne tranchent pas en faveur ou défaveur d’une position, ce qui laisse le lecteur se faire sa propre opinion.

mercredi 5 juin 2019

"Agatha Raisin enquête: à la claire fontaine (7)" de M.C Beaton

Ancombe, paisible petit village, possède une source d'eau douce réputée pour ses bienfaits. Mais l'arrivée d'une société qui veut l'exploiter échauffe les esprits et divise les habitants: s'enrichir ou renoncer à la paix? Lorsque Robert Struthers, le président du conseil municipal, est retrouvé assassiné, l'affaire prend une sale tournure. Pour y voir plus clair, Agatha Raisin décide d'aller à la source et se fait embaucher par la société...


James et Agatha se battent froid depuis le séjour à Chypre (Vacances tous risques ndlr), mais Agatha n'est pas vraiment bredouille: elle s'est entiché d'un Baronnet, mais s'en ennuie (disons que ce n'est pas le grand amour à en perdre la raison et avec les palpitations au coeur). Cette histoire de source prodigieuse a déjà été sujet à grand débats ultérieurement: qui a droit à quoi sachant que la rivière traverse plusieurs endroits (propriétés, routes...).

Deux meurtres, un groupe d’activistes, des amours contrariés et un chat blanc: ni plus ni moins qu’un imbroglio à plusieurs niveaux mais à quel sujet faut-il donner la priorité ? Agatha Raisin ne va pas se laisser démonter et va tout gérer de front, avec James Lacey et Bill Wong fidèles au poste ! Sans oublier quelques voisins en support psychologique et de théories: ambiance bourgade. Un opus qui met en avant les apparences trompeuses.

Même dans un autre village, Agatha Raisin a l'enquête qui la démange. Surtout avec les relations amoureuses en montagnes russes, elle se voit pousser des ailes: nouveau travail, nouvelle ville de jeu, tout en restant pantouflarde dans son cottage avec ses chats.

samedi 1 juin 2019

« La défense Lincoln » de Michael Connely

Défenseur attitré des chauffards, bikers et autres dealers, Mickey Haller est habile au prétoire mais méprisé par le barreau de Californie. Il passe sa vie dans sa Lincoln à traquer les petites affaires. Un jour, pourtant, il décroche le gros lot: un riche fils de famille fait appel à ses services. Haller s’aperçoit que cette aubaine pourrait bien lui coûter la vie...


Le client qui clame sans hésitation son innocence, corps et âme au point de refuser toute négociation : acquittement pur et simple. L’avocat en a vu des cas avant lui, et cette conviction déroute. C’en est presque trop beau d’avoir le client si innocent que cela: ils finissent toujours par avouer un morceau du délit, en creusant plus ou moins profondément. Là, le cas à l’air en effet aller dans le sens du client. Mais lorsque les collaborateurs et la famille sont menacés et pris pour cible, à quel degré peut-on croire en la blancheur clamée par son client ?

Nous voyons souvent les panneaux « un train peut en cacher un autre »: ici, un cas juridique peut en cacher plusieurs autres, en remontant jusqu’à cinq ans auparavant. Les confrontations au barreau ne laisse ni les personnages ni le lecteur sur leurs faims: des joutes verbales bien senties, des preuves lancées et contrées qui donnent sueurs et insomnies. Des innocents envoyés en prison, malgré la clameur d'innocence dès le procès, révélé des mois plus tard. L'avocat est confronté aujourd'hui à son client affirmant son innocence, et est rattrapé par le cas d'un innocent envoyé en prison des mois auparavant: le doute, la vérification des faits.

mardi 28 mai 2019

« Une mémoire d’éléphant » d’Agatha Christie

Jamais une querelle, pas de liaison... Les Ravenscroft filaient le parfait amour. Si on ajoute à cela une excellente réputation et une situation financière confortable, on en déduit qu’ils étaient de ceux qui meurent dans leur lit et non d’une balle dans la peau. Double suicide, a conclu la police. Mais qu’envisager d’autre?


Cette enquête close resurgît lorsqu’une mère se pose la question suivante : est-ce que mon fils peut épouser une fille dont les aïeux sont morts de mort violente, d’autant plus l’initiative venait-elle de la femme ou de l’homme ? Les névroses féminines sont parties prenantes de cette enquête prise en main par Hercule Poirot. Un challenge élevé car il y a déjà eu enquête, donc conclusions, mais surtout les témoins ne sont plus jeunes et les événements remontent à plusieurs années : quand bien même un événement marquant, le cerveau peut jouer des touts avec le temps.

Certaines personnes ont une mémoire à toute épreuve : une mémoire d’éléphant. Mais déjà sur le vir les individus échangent des hypothèses en fonction des ragots et des convictions : qu’est-ce que la mémoire peut rendre si déjà au début elle a pu être trafiquée ?