Sorties

Edito Février 2019

Janvier est passé, les voeux sont finis mais je vous souhaite tout de même de continuer sur la lancée lectures et films pour 2019 ! La pile à lire et la pile à voir a diminué depuis Noël? Ou pas?

mercredi 9 avril 2014

"Astérix et Obélix Mission Cléôpatre" d'Alain Chabat

Casting: Gérard Depardieu, Christian Clavier, Monica Belucci, Jamel Debouzze, Edouard Baer, Alain Chabat, Claude Rich, Gérard Darmon, Dieudonné, Isabelle Nanty

Sorti au cinéma le 30 Janvier 2002

Cléopâtre, la reine d’Égypte, décide, pour défier l’Empereur romain Jules César, de construire en trois mois un palais somptueux en plein désert. Si elle y parvient, celui-ci devra concéder publiquement que le peuple égyptien est le plus grand de tous les peuples. Pour ce faire, Cléopâtre fait appel à Numérobis, un architecte d’avant-garde plein d’énergie. S’il réussit, elle le couvrira d’or. S’il échoue, elle le jettera aux crocodiles. Celui-ci, conscient du défi à relever, cherche de l’aide auprès de son vieil ami Panoramix. Le druide fait le voyage en Égypte avec Astérix et Obélix. De son côté, Amonbofis, l’architecte officiel de Cléopâtre, jaloux que la reine ait choisi Numérobis pour construire le palais, va tout mettre en œuvre pour faire échouer son concurrent.


Numérobis fait appel à un drouide pour relever le défi. Déjà le fait que Numérobis ait été choisi à la place de Amonbofis lui vaut les foudres de ce dernier, mais le drouide flanqué d’Astérix et Obélix (et Idéfix) ne va faire qu’accroître l’énervement d’Amonbofis. Sur fond de danses égyptiennes, d’Itinéris porte parole des ouvriers, d’une crapuleuse visite de pyradmie et j’en passe et des meilleures, il y a la rivalité entre Cléôpatre et Jules César qui vaut des engueulades et règlements de comptes à la hauteur de la dignité et des moyens de l’Egypte Ancienne.


Il y a de l’amour dans l’air: Panoramix en admiration devant Cléôpatre, Jules César et Cléoâptre… C »est aussi la complicité de l’excellent casting: Derpardieu / Clavier campent le duo amical de longue date, Edouard Baer le philosophe avec sa mythique tirade du chanter la vie et pas de bonne ou mauvaise situation, l’opposition Belucci / Chabat est fort en amour et gueguerre d’égo. Numérobis met le doigt sur « une autre culture » qui va lui sauver la mise.


Les tentatives d’élimination des Gaullois sont crédibles et vont crescendo sans tomber dans des clichés pas possibles et inimaginables, du type une momie sortant d’un sarcophage. Les décors sont plutôt respectueux de l’époque de l’action tout comme les esclaves (liés par la capilarité), le Nil, les pyramides ou encore le palais de Cléôpatre et les tenues César et égyptiennes. Des répliques et jeux de mots inoubilables: monologue d’Ottis, l’âne Canabis, le phare à on, on me voit plus on me voit, la précision de l’époque (le palais va de là à de là)…


Le rythme est très bon car il alterne pourquoi la création du palais et l’enjeu pour Numérobis, la recherche du drouide, les travaux avec les interruptions, l’inauguration du palais avec le sans-efforceur (pour monter et descendre sans efforts). Il y a un peu la technologie actuelle (l’ascensceur), de façon légitime car justifiée par le palais et utilisé à bon escient.


Les acteurs sont à leur place. Soit dit en passant je réitère que j’hallucine devant le monologue d’Ottis (Edouard Baer) sur la vie et son boulot. Limite je regarderais ce passage en boucle.


Ma note: 4.75/5 je suis encore chiffonnée par rapport à l'éféminisation d'Obelix. Mis à part ça cet opus marque une page historique avec Cléôpatre et les pyramides.


A voir si: vous voulez voir le discours d'Ottis, vous voulez entendre des noms très exotiques comme l'âne Canabis

A zapper si: vous êtes déjà allé en Egypte et vous avez eu votre dose, vous ne voulez pas connaitre l'Egypte plus que ça

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire