Sorties

Edito Novembre 2018

La fin d'année sonne à grands pas, dans moins de deux mois les fêtes sont là ! Un coup de froid s'abat sur le pays: un plaid, un thé, son chat et un bon livre ou une série télé. Continuons le sport, avec le bon équipement (Guillaume Néry / Teddy Riner / Rich Roll... vous trouverez bien un coach !).

samedi 12 avril 2014

"Deception Point" de Dan Brown

Quand un satellite de la NASA détecte une météorite d’une exceptionnelle rareté enfouie sous les glaces du cercle polaire, cela tombe à pic pour l’agence spatiale, impatiente de faire oublier une série d’opérations ratées. À la veille de l’élection présidentielle, alors que son avenir politique est en jeu, le président des États-Unis envoie dans l’Arctique Rachel Sexton, analyste des services secrets, vérifier l’authenticité de cette découverte. Elle y rejoint une équipe d’experts, dont le charismatique océanologue Michael Tolland. Ce que Rachel va découvrir est presque inconcevable : une mystification audacieuse qui risque de déclencher un scandale mondial.


Rachel Sexton soutient la NASA, tandis que son politicien de père Sedgewick Sexton tente de détruire la structure. Elle va confirmer la dernière découverte de la NASA, quitte à discréditer son père. Mais au fil de l’étude elle va se rendre compte que cette découverte est en fait une machination qui vise à redorer le blason du gouvernement actuel. C’est aussi des enjeux dans chaque partis politique avec ses chantages, ses prises de positions, croire ou non au discrédit de la découverte de la NASA. Des enjeux politiques, personnels et éthiques sont ici tissés. Les explications scientifiques (comme par exemple l’analyse d’une roche) sont très bien équilibrées, dans un charabia compréhensible. Au final, Sedgewick Sexton va s’auto-discréditer et Rachel va redonner le goût à l’amour à un homme veuf.
Ce roman plonge le lecteur dans les ficelles du pouvoir, ce qu’une structure scientifique (qu’est ici la NASA) est prête à faire croire pour reprendre de la crédibilité: le gouvernement en place est convaincue que la NASA est utile malgré des chiffres catastrophiques, la NASA va apporter la solution. Il suffit juste de mobiliser une équipe indépendante de couleur politique: des scientifiques neutres qui vont attester de la véracité du gros caillou enfouit dans la calote glacière. La dimension humaine est assez forte aussi, tant entre les individus qu’envers soi même: les tiraillements entre ce qu’il faut faire et ce qu’il vaut mieux taire, se tourner contre ses parents pour se faire sa route ou biensauver une structure.
Ma note: 5/5 Dan Brown approfondit juste comme il faut les tenants et les aboutissants de chaque pion mis en avant

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire