Sorties

Edito Novembre 2018

La fin d'année sonne à grands pas, dans moins de deux mois les fêtes sont là ! Un coup de froid s'abat sur le pays: un plaid, un thé, son chat et un bon livre ou une série télé. Continuons le sport, avec le bon équipement (Guillaume Néry / Teddy Riner / Rich Roll... vous trouverez bien un coach !).

samedi 12 avril 2014

"Harry Potter à l'école des sorciers (1)" de JK Rowling

A l’occasion de son onzième anniversaire, Harry Potter, orphelin élevé par son oncle Vernon et sa tante Pétunia, reçoit une lettre. Vernon et Pétunia, font tout pour qu’il ne puisse pas lire la lettre, jusqu’à s’isoler sur une ile au milieu de nul part. Ce n’est sans compter sur la visite du géant Hagrid: Harry découvre avec stupeur qu’il est un sorcier et qu’il est attendu à l’école de sorcellerie de Poudlard. Il va découvrir d’où il vient: Quidditch, jetter des sorts, les potions… Harry va se lier d’amitié avec Ron et Hermione. Mais Harry va aussi découvrir l’envers du décors: Volde… Celui-dont-on-ne-doit-prononcer-le-nom est après lui.

Les Dursley sont tout ce qu’il y a de plus normal, merci pour eux. Harry Potter n’a pas sa place chez les Dursley, il a tout juste le temps de s’adapter à Poudlard qu’il fait face à une première menace de Voldemort.
JK Rowling nous plonge sans consessions dans cet univers. Elle pose les bases nécessaires à la compréhension de ce monde, sans surcharger. Nous découvrons les cours à Poudlard, la cérémonie de répartition dans les maisons ainsi que les règles de vie, le Quidditch, la Poste par hiboux, Gringott's… Mais aussi Hermione l'intello, Ron le enième d'une fratrie de rouquins, Drago Malfoy...
Mais directement, dès cette première année, Harry va se confronter au bon comme au moins bon côté de la magie: tous les mages ne sont pas forcément ce qu'il y a de plus recommandable. Comme dans toute société en fin de compte. Et le moins recommandable de la sorcellerie en a après Harry: alors qu'il n'était qu'un nourrisson, il a réduit à quasi néant le plus grand des mages noirs... Les parents se sont sacrifiés pour sauver Harry, et ce n'aura pas été vain. Sauf que Tante Pétunia n'a pas vraiment repris le flambeau: Harry débarque dans un monde qui lui est inconnu avec en plus une terreur dans les basques.

Ma note: 4.5/5 JK Rowling introduit très bien le monde de la sorcellerie, en donnant ce qu'il faut comme informations concernant Harry et le monde des sorciers. Le lecteur ne sait pas pourquoi Voldemort en a eu après un nourrisson (l'on pourrait se dire qu'après tout il pourrait se venger pour la mort de ses parents): le lecteur découvre au fil des pages les informations qu'Harry glanne au fil des aventures.

1 commentaire:

  1. Je me souviens encore de ma première lecture de ce premier tome ! Un régal et une saga qui m'a redonné la passion de la lecture :)

    RépondreSupprimer