Sorties

Edito Août 2018

C'est au tour des aoûtiens de se déplacer sur les routes, en train ou en avion. A moins que vous ne partiez avec un sac sur le dos, à vélo ou à pied, pour un tourisme autrement. Le 15, férié, est un mercredi: cela donne l'occasion d'un week-end prolongé, ou de poser une semaine de congés. La culture est toujours là ! PAL et PAV 2018 vous donne toujours une idée des points forts à rattraper, ou à redécouvrir. Sans oublier les articles de temps en temps sur une lecture ou une série télé.

lundi 14 avril 2014

"Moi, moche et méchant (2)"

Ayant abandonné la super-criminalité et mis de côté ses activités funestes pour se consacrer à la paternité et élever Margo, Édith et Agnès, Gru, et avec lui, le Professeur Néfario et les Minions, doivent se trouver de nouvelles occupations. Alors qu’il commence à peine à s’adapter à sa nouvelle vie tranquille de père de famille, une organisation ultrasecrète, menant une lutte acharnée contre le Mal à l’échelle planétaire, vient frapper à sa porte. Soudain, c’est à Gru, et à sa nouvelle coéquipière Lucy, que revient la responsabilité de résoudre une série de méfaits spectaculaires. Après tout, qui mieux que l’ex plus méchant méchant de tous les temps, pourrait attraper celui qui rivalise pour lui voler la place qu’il occupait encore récemment. Rejoignant nos héros, on découvre : Floyd, le propriétaire du salon Eagle Postiche Club pour hommes et suspect numéro 1 du crime le plus abject jamais perpétré depuis le départ de Gru à la retraite ; Silas de Lamolefès, le super-espion à la tête de l’Agence Vigilance de Lynx, patron de Lucy, dont le nom de famille est une source inépuisable d’amusement pour les Minions ; Antonio, le si mielleux objet de l’affection naissante de Margo, et Eduardo Perez, le père d’Antonio, propriétaire du restaurant Salsa & Salsa et l’homme qui se cache peut-être derrière le masque d’El Macho, le plus impitoyable et, comme son nom l’indique, méchant macho que la terre ait jamais porté.


L’anniversaire de la petite dernière, Gru en fée, la nana qui joue les entremeteuses pour caser Gru… Mais chassez le naturel et il revient au galop ! Le signe d’alarme: le professeur part voir ailleurs, une meilleurs offre: après tout il y a de quoi lorsque l’on passe d’un job assistant de méchant à la préparation de gelées et confitures… Sauf que le professeur partira chez celui qui deviendra l’ennemi de Gru: El Macho. En passant, Gru peut lui dire merci car il tombera amoureux (si si le grand méchant Gru) de sa partenaire. Ce qui est aussi non sans déplaire à aux joyeux trio de fillettes.


L’ambiance routinière chez Gru, au détail près: il est plutôt devenu père poule qu’autre chose. Tandis qu’il rencontrera l’amour, il se montrera protecteur envers les filles vis-à-vis des garçons. Si vous cherchez un animal de compagnie: venez découvrir la poule de garde! Le tout dans un scénario certes simpliste mais qui va droit à l’essentiel, très bien ficelé, avec des touches d’humour et quelques flash back dans le passé de Gru. Il est cependant dommage que la bataille entre El Macho et Gru soit aussi courte: beaucoup trop expéditif. Pourquoi ne pas avoir rajouté un peu de déjantement des minions? Ou une bataille entre les minions atteins du virus contre les minions sains?


Gru continue dans son assouplissement sentimental. Il doit faire face à Agnès (réciter une poésie pour la fête des mères sachant qu'il n'y a pas la maman), Margot (qui va flirter avec le fils de l'ennemi), Edith (qui s'en fiche un peu de tout ce sentimentalisme et préfère jouer le garçon manqué) et le binôme pour l'enquête (qui a l'air de sortir tout droit de tout sauf une agence d'espions).

C'est aussi l'opposition de deux méthodes d'enquêtes: d'un côté les preuves, de l'autre les tripes. Le retour du Macho reste quand même floue (sans doute pour ne pas perdre le jeune public a qui est destiné ce film d'animation).

Quant au scientifique, après avoir été du côté obscur, revient auprès de Gru: il ne faut pas toucher à la famille ! Et puis, ça fait une expérience: il aura touché aux manipulations génétiques.


 Ma note: 4.5/5 la recette est la même que pour le premier opus et la mayonnaise prend à nouveau ! Suite logique des premières aventures de Gru et des minions. Une bataille finale plus poussée aurait été agréable mais, destiné (je pense) à un jeune public, ce dernier aurait été perdu en court de route.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire