Sorties

Edito Mai 2019

Voici Mai fait ce qu’il te plait ! La météo de ce début du mois de Mai n'est pas si beau que cela, idéal pour rester au chaud à lire et regarder des films. Nous le phénomène annuel du festival de Cannes du 14 au 25: quel sera le cru de cette année ? Le 8 nous aurons un troisième Hellboy, dont les deux premières aventures remontent à 2004 et 2008. Pikachu devient détective au cinéma.

lundi 29 février 2016

"Blonde attitude" de Plum Skyes

Vous pouvez être belle à damner un saint, faire régulièrement la une des magazines people et avoir votre table réservée dans les restaurants les plus branchés, sans un fiancé à votre bras vous êtes définitivement hors jeu. C'est ce que découvre avec effroi Julie Bergdorf, la blonde et excentrique héritière des grands magasins du même nom, référence absolue de la mode à New York. Un fiancé? Puisqu'il le faut... Mais où donc se procurer cet accessoire devenu subitement indispensable? Le parcours du combattant commence pour les petites princesses de Park Avenue.


Julie va aller de déceptions en déceptions. Un jules qui accorde le minimum de son temps, un radin affectif, et qui en plus va reprocher à Julie d'être trop dépendante sentimentalement, et qui mettra fin à leurs fiançailles. Un riche prince qui en fait va s'avérer être marié: Madame ira même jusqu'à appeler Julie chez elle pour la menacer. Julie essaiera de se suicider à l'Advil lors d'une escapade à Paris...
Les discussions avec les amies sont très intenses: les invitations à des soirées ventes privées, les injections au visage, la fréquence des colorations capillaires, la soirée baby shower de untelle, le fait d'être vue au bras de bidule...
Et sans oublier la matrone qui veut absolument caser Julie avec "le petit comte", un voisin aux paternels, mais dont un froid semble bloquer toute négociation (suite à une vente de chaises qui étaient des copies d'une grande marque).

Plum Sykes brosse un tableau de femmes très superficielles, qui voient le fiancé comme un simple accessoire de mode. Comme s'il s'agissait d'un sac à main de la prochaine collection ou une paire de chaussures de la saison passée. Sur fond de pression: la mère désespérée, les unes qui se casent... Cela donnerait presque envie de se demander "qu'est ce qui cloche chez Julie pour qu'elle soit célibataire ou en couple avec des radins sentimentaux?"

Ma note: 4/5 un tableau désespérant de vide: à part le shopping et se caser, la vie de ses femmes semblent bien vide. Même Julie qui bosse pour un magazine et qui doit faire des interview ne parle quasiment pas de cette vie active. Au fond, Plum Skye tente-elle de montrer que la carrière juste pour la carrière n'a aucun sens si l'on est célibataire? Et que l'on compense comme on peut avec les invitations (être sous le feu des projecteurs), le shopping (attirer les regards)?

"La 5ème vague" de J Blakeson

Casting: Chloe Grace Moretz, Nick Robinson, Alex Roe, Liev Schreiber, Ron Livingston, Maggie Siff, Maria Bello, Maika Monroe, Zackary Arthur

Sorti au cinéma le 27 Janvier 2018

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
 
Quatre vagues d’attaques, chacune plus mortelle que la précédente, ont décimé la presque totalité de la Terre. Terrifiée, se méfiant de tout, Cassie est en fuite et tente désespérément de sauver son jeune frère. Alors qu’elle se prépare à affronter la cinquième vague, aussi inévitable que fatale, elle va faire équipe avec un jeune homme qui pourrait bien représenter son dernier espoir – si toutefois elle peut lui faire confiance… 


Des vies normales: les lycéens vont en cours et en soirées (pyjamas ou fiesta). Le petit frère demande une chanson pour s'endormir. Une introduction sur la banalité des choses: les mecs, dormir, regarder la télé... Et là, un bulletin télévisé: une machine volante, ovale, survole la terre, et est en ce moment en traversée des États-Unis.


Les trois premières vagues sont assez rapide: impulsion électromagnétique coupant absolument tout (voitures, téléphones, télévisions...), séismes (avec des tsunamis) et pandémie. La population est décimée de façon rapide. Certains individus, encore vivant à l'issue de la deuxième vague, vont montrer des signes médicaux intéressants: ils tombent malades mais guérissent tandis que d'autres ne sont tout simplement pas contaminés.


La mère de Cassie, médecin, ne survivra pas. Cassie, le petit frère et le père se retrouvent dans un camps de survivants. L'armée va arriver en chars, alors que tout est censé être hors service... Ce qui attire le doute de Cassie. Le père se fera descendre lors d'une réunion avec les gars de l'armée, tandis que le frangin se retrouve dans un bus pour un centre. Mais pas n'importe quel camps: il s'agit d'entraînements, pour éradiquer des nébuleuses des Autres (les envahisseurs). Vraiment éradiquer les Autres?


"La 5ème vague" jongle entre plusieurs tableaux. Cassie, qui rencontre un Agent Dormant s'appelant Evan, après qu'on lui ait tirée dessus et qu'elle ait perdu connaissance. Et de l'autre côté le camps d'entrainement, dont les entraînements sont montrés ainsi que les liens qui se tissent. Mais pendant la mission sur le terrain, où les équipes doivent tuer les Autres (soit-disant les Autres), ils vont comprendre qui est vraiment l'armée et l'objectif réel de ces descentes.


Ma note: 3.5/5 de très bonnes scènes d'action, une excellente musique, et un très bon équilibre entre les différentes trames. Mais "La 5ème vague" laisse un goût d'inachevé: un groupe d'entraînés va réussir à détruire le camps d'entraînement grâce à Evan, mais des membres de l'armée ainsi que des jeunes vont réussir à s'échapper. On ne sait pas qui va réussir à remporter la Terre: les survivants sains ou les Autres?


A voir: si vous êtes en manque de films catastrophes, si vous appréciez les histoires d'invasions et surtout les aliens, pour constater une forte ressemblance physique entre Chloe Grace Moretz et Louane


A zapper: si vous sentez que ça ne peut pas valoir "Signes" de Night Shyamalan


mardi 23 février 2016

"Zootopie"

A partir de 6 ans
Zootopia est une ville qui ne ressemble à aucune autre : seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants comme le très chic Sahara Square, et d’autres moins hospitaliers comme le glacial Tundratown. Dans cette incroyable métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Qu’on soit un immense éléphant ou une minuscule souris, tout le monde a sa place à Zootopia ! Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque …

Une pièce de théâtre, dans la bourgade des lapins planteurs de carottes. La lapine Judy aspire à tout autre chose: devenir policière, car à Zootopie tout le monde peut être qui il veut être. La formation va calmer ses ardeurs, mais elle reprendra du poil de la bête et finir major de sa promotion... Pour être nommée à Zootopie, mais pour aligner des PV. Pas vraiment ce à quoi elle s'attendait...


Grâce à la rencontre inopinée avec un renard fraudeur, la chance sourit à Judy: elle récupère la disparition d'une loutre. Ce qu'elle va découvrir, avec son binôme renard, va être pour le moins surprenant: les animaux redeviennent sauvage, mais ce n'est pas tout...


En 48 heures, Judy et le binôme vont boucler la disparition d'une quinzaine d'animaux (dont la loutre) et démanteler un réseau. Et ouvrir la porte à la recrue de nouvelles espèces d'animaux au sein de la police. Au fil de l'enquête, ce sera la rencontre avec des animaux hauts en couleurs: éloge de la lenteur, la zen attitude avec une mémoire d'éléphant, le yoga...


Ma note: 4.75/5 tous les animaux ou presque sont représentés dans "Zootopie". Chacun apporte sa pierre au système, chacun est plus ou moins propre sur lui (tout comme les humains), chacun a ses doutes et ses joies. Une musique pas mauvaise, avec Shakira en gazelle (voix parfaitement reconnaissable dès la première chanson du film). Un design d'images très propre et net. L'histoire est très bien menée.


A voir: si vous avez gardé votre âme d'enfant (même si vous avez passé l'âge de voir des films d'animation), si vous voulez aller au cinéma avec un jeune public

A zapper: le coup des animaux dans une ville utopique ça fait craignos, Shakira en gazelle et puis quoi encore elle est déjà dans de la pub pour du dentifrice


lundi 22 février 2016

"Les loups à leur porte" de Jérémy Fel

Une maison qui brûle à l'horizon; un homme, Duane, qui se met en danger pour venir en aide à un petit garçon qu'il connaît à peine; une femme, Mary Beth, serveuse dans un diner perdu en plein milieu de l'Indiana, forcée de faire à nouveau face à un passé qu'elle avait tenté de fuir; et un couple, Paul et Martha, pourtant sans histoires, qui laisseront, un soir de tempête, entrer chez eux un mal bien plus dévastateur. Qu'est-ce qui unit tous ces personnages? Quel secret inavoué les lie? Quelle menace, inscrite dans le titre même du livre, se devine entre les lignes de leurs destins, susceptible d'en influer le cours?


Scott un ado de 17 ans environ, adopté. Les parents adoptifs tués assez sauvagement par un "ami" que le jeune va trouver, fumant une cigarette comme si de rien n'était, sur le perron de la maison. Scott entre dans le domicile, et c'est le trou noir, pour se réveiller menotté dans une voiture. Et c'est le début de révélation: sa mère biologique, ce qu'elle a subit, ce qu'une autre femme est en train de subir. Mais aussi un réseau de prostitution, d'un camp de vacances pas si propre qu'il n'y paraît, d'ados qui disparaissent...

Jérémy Fel apporte ici des drames familiaux: des trames se croisent, mais au final il y a un vecteur commun à toutes ces histoires. Une histoire qui dépasse simplement le cadre d'une femme, qui a voulu faire adopter son fils par sécurité. Mais le problème est bien plus profond: la rage d'obtenir, d'être le propriétaire de quelqu'un, de gérer les gens par la peur et les coups.

Ma note: 5/5 les nœuds se tissent peu à peu, laissant place à quelque chose d'encore plus dramatique que ce que le lecteur pouvait imaginer. La conclusion laisse place à de l'optimisme: les survivants arrivent, plus ou moins, à gérer ce passé très lourd. D'autant plus que d'autres évènements surviennent, encore et toujours, autours d'eux: les faits divers de meurtres dans des motels ou de disparitions inexpliquées continuent. Mais ce sont les autres: les personnages, eux, ont déjà eu leur dose.

jeudi 18 février 2016

"Deadpool" de Tim Miller

Casting: Ryan Reynolds, Morena Baccarin, Ed Skrein, Gina Carano, Brianna Hildebrand, T.J. Miller, Andre Tricoteux, Jed Ress

Sorti au cinéma le 10 Février 2016

Interdit aux moins de 12 ans
 
Deadpool, est l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. A l'origine, il s'appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d'un humour noir survolté, Deadpool va traquer l'homme qui a bien failli anéantir sa vie.

Le générique de début de film? Une ado vénère, une bombasse, un méchant trop classe, un caméo attendu, un imbécile heureux, réalisé par un baltringue... Ça donne le ton. Deadpool est dans un taxi, conduit par un chauffeur d'origine indienne: ça parle nana, comment reconquérir celle qui est partie avec un autre... Le chauffeur dépose l'anti-héro sur un pont, où il s'assoit et se met à faire un coloriage.


Et ça bastonne. Deadpool propose même de tenir le décompte des cartouches: il y en a 12. Pourquoi Deadpool cherche-t-il Ajax? Des flashbacks proposent de revenir 2 ans en arrière, avant que Wade Wilson ne devienne Deadpool. Et il avait une vie normale: en couple. Jusqu'au jour où il est diagnostiqué d'un cancer, avec plusieurs organes touchés...


Un parallèle avec les X-Men, sortis de la maison Marvel, tout comme Deadpool. Nous retrouvons le manoir du Professeur Xavier, ainsi que 2 mutants: une nana qui maîtrise les boules de feu et un géant d'acier. Des répliques font références à Wolverine (Woolferine dans le film).


Tout au long du film, le spectateur a le droit à des remarques complètement en décalage par rapport à ce qui se passe: le trio marche vers le combat "eh toi là musique", "c'est pas à toi que je parle mais à eux là" en montrant l'écran, ou encore "tout le monde aime les happy ending, voilà là on a la caméra qui part sur le couple qui s'embrasse...". Le générique de fin est tout aussi déganté que le film en lui-même.


Ma note: 5/5 un film qui casse l'image du héro: Deadpool prend les choses du côté fun. Avec une envie de vengeance sur ce qui lui est arrivé, mais très souvent avec une approche de dérision. A ne pas voir avec un jeune public, au vu de certaines scènes assez violentes.


A voir: pour un Marvel, pour une bonne dose d'humour et de bastons

A zapper: si pour vous X-Men reste intouchable il ne faut pas le tourner en dérision


mardi 16 février 2016

"Salt" de Phillip Noyce

Casting: Angelina Jolie, Liev Schreiber, Chiwetel Ejiofor, Daniel Olbrychski, Andre Braugher, August Diehl, Zoe Lister Jones

Sorti au cinéma le 25 Août 2010

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
 
Evelyn Salt est sans aucun doute l’un des meilleurs agents que la CIA ait jamais comptés dans ses rangs. Pourtant, lorsque la jeune femme est accusée d’être une espionne au service de la Russie, elle doit fuir. Evelyn Salt va faire appel à sa remarquable expertise pour échapper à ceux qui la traquent, y compris dans son propre camp. En cherchant à percer le secret de ceux qui la visent, Salt va brouiller toutes les pistes. Est-elle vraiment ce qu’elle prétend ? Désormais, une seule question se pose : qui est Salt ?

Lors d'un interrogatoire, un homme va révéler que Salt est une espionne russe. Le détecteur de mensonges corrobore la version de l'individu. Salt va souligner un point important: elle-même est entraînée pour déjouer le détecteur. Mais la hiérarchie ne voit pas les choses de la même façon...


C'est parti pour une bonne dose de courses poursuites. Salt va déposer son chien chez une voisine: l'on peut être de la CIA et avoir une conscience de l'autre. Et là, tout se fissure ! Salt va révéler certaines facettes. Comme quoi, malgré la sélection à la CIA, personne ne peut vraiment connaître ses partenaires. Si seulement Salt était la seule brebis galeuse de l'histoire... A moins qu'elle ne soit pas si méchante que ça en fait...


Ce film ne tourne pas seulement autour des identités que Salt et la CIA veulent révéler. Une plongée dans l'enfance de Salt permet de comprendre la complexité de ce personnage, tiraillé entre une certaine éducation, ce que l'on attend d'elle et ce qu'elle espère de sa propre personne.


Ma note: 5/5 Les ficelles se tirent dans plusieurs sens, le spectateur croire cerner une piste mais ce n'est qu'une piste. Angelina Jolie continue sur sa lancée des films d'actions: Lara Croft Tomb Raider, Lara Croft et le berceau de la vie, Wanted choisis ton destin... La version DVD propose des trames alternatives.


A voir: si vous appréciez Angelina Jolie dans les films d'action, pour voir Liev Schreiber en dehors de X-Men

A zapper: si vous préférez Angelina Jolie dans des films qui bougent moins comme par exemple "L'échange"


lundi 15 février 2016

"Le mensonge" au théâtre Edouard VII

Pierre Arditi et Evelyne Bouix partagent la scène avec Josiane Stoléru et Jean-Michel Dupuis. Le pitch? Evelyne a surpris Jean-Michel en train d'embrasser une femme qui n'est pas son épouse Josiane. Manque de chance, ce jour là, Pierre et Evelyne reçoivent dans leur appartement Josiane et Jean-Michel... Se lance un débat tendu sur la franchise en amitié, puis un froid entre Pierre et Evelyne.


Deux heures sur scène autour de "C'est la vérité?", "C'est un scénario tellement crédible que c'est improbable que ce soit la vérité"... Pierre va être le premier a avouer avoir trompé Evelyne, cette dernière va surenchérir en avouant aussi avoir eu une aventure. Les uns vont reprendre les petites piques des autres, ce qui donne des scènes piquantes flanquées de répliques absolument géniales. Toute vérité n'est pas forcément bonne à dire !


Pièce jouée depuis le 4 septembre 2015, vous pouvez profiter de cette comédie jusqu'au 31 Mars 2016, avec une représentation à 21h. Un dîner au restaurant Gitry permet de se plonger dans l'ambiance soirée parisienne, avant ou après le jeu. L'accès au théâtre est facile: un parking se trouve à une centaine de mètres de l'entrée.


jeudi 11 février 2016

"Star Wars épisode III La revanche des Sith" de George Lucas

Casting:  Hayden Christensen, Natalie Portman, Ewan McGregor, Ian McDiardid, Samuel L Jackson, Christopher Lee, Anthony Daniels, Kenny Baker, Peter Mayhew

Sorti au cinéma le 18 Mai 2005

La Guerre des Clones fait rage. Une franche hostilité oppose désormais le Chancelier Palpatine au Conseil Jedi. Anakin Skywalker, jeune Chevalier Jedi pris entre deux feux, hésite sur la conduite à tenir. Séduit par la promesse d'un pouvoir sans précédent, tenté par le côté obscur de la Force, il prête allégeance au maléfique Darth Sidious et devient Dark Vador. Les Seigneurs Sith s'unissent alors pour préparer leur revanche, qui commence par l'extermination des Jedi. Seuls rescapés du massacre, Yoda et Obi Wan se lancent à la poursuite des Sith. La traque se conclut par un spectaculaire combat au sabre entre Anakin et Obi Wan, qui décidera du sort de la galaxie. 


A son retour de mission, Anakin apprend de Padmée que cette dernière est enceinte. Sauf qu'Anakin ne cesse de faire un cauchemar: Padmée ne survit pas à l'accouchement... Frustré de ne pas être reconnu comme Maître Jedi bien qu'il fasse parti du Conseil, Anakin prête allégeance à Darth Sidious: ce dernier lui promet de pouvoir sauver Padmée, entres autres.


Voici la plongée d'Anakin dans le côté obscur de la force. Chewbacca fait son entrée dans la saga. R2-D2 s'avère avoir un caractère assez trempé: il ne faut pas énerver ce droïde. Le spectateur découvre les jumeaux que Padmée met au monde: Luke et Leia. Maître Yoda va trancher quant au destin de ces enfants: ils seront séparés, et ainsi élevés chacun de leur côté.


Obi-Wan va se mettre en retraite, en solitaire. Mais avant il devra porter l'un des jumeaux. C'est la pose de la tenue de Dark Vador sur Anakin. Yoda part également en retraite, car il reconnait la défaite jedi. Un opus en quelque sorte dans l'optique de tuer le père: Anakin tente d'éliminer Obi-Wan son maître originel.


L'opus donne l'impulsion du reste de la saga: Leia, Dark Vador, Yoda isolé, l'étoile noire, R2-D2 / C3PO. La bataille sur fond de lave est assez exceptionnelle. Padmée reconnait la fin de la démocratie, à contre-coeur, et refusera de se battre après la naissance des jumeaux du fait qu'Anakin ne soit plus l'homme qu'elle a aimé: la pureté, la naïveté de Star Wars s’éteint. Même si, dans la suite, il y a toujours des opposants en la force obscur et des jedis, le ton n'est pas le même.

"Le dîner de cons" de Francis Veber

Casting: Thierry Lhermitte, Jacques Villeret, Francis Huster, Daniel Prévost, Catherine Frot, Alexandra Vandernoot, Edgar Givry, Christian Pereira

Sorti au cinéma le 15 Avril 1998

Tous les mercredis, Pierre Brochant et ses amis organisent un dîner où chacun doit amener un con. Celui qui a trouvé le plus spectaculaire est déclaré vainqueur. Ce soir, Brochant exulte, il est sur d'avoir trouvé la perle rare, un con de classe mondiale: François Pignon, comptable au ministère des Finances et passionné de modèles réduits en allumettes. Ce qu'il ignore c'est que Pignon est passe maître dans l'art de déclencher des catastrophes. 


Pierre Brochant se retrouve avec le dos dans un sale état, mais ne veut en aucun cas manquer le dîner de con... Ce n'est sans compter sur l'apparition, sur son palier, de François Pignon, persuadé de venir en entretien pour signer un livre sur ses maquettes en allumettes.


Sauf que la soirée va plutôt être bancale. François va dégager Madame, alors que Pierre veut la récupérer. La maîtresse se pointe alors que Pierre ne voulait pas. François va passer des appels pour tenter de savoir où est madame, et va avoir la visite d'un contrôleur...


Des quiproquos qui donnent des répliques poilantes, des personnages plus ou moins névrosés: une soirée qui n'est pas de tout repos. Il n'y a pas eu de réunion avec des cons, mais la soirée en tête à tête est largement suffisante pour une bonne dose d'humour. C'est Juste?


Ma note: 5/5 moins on a besoin du con, plus il s'accroche ! Le casting a déjà le profil de l'emploi pour chaque personnage, mais chaque réplique donne un peu plus de caractère. Les personnages hauts en couleurs donneraient presque envie d'organiser ce genre de soirée. Une comédie cultissime.

"Les bronzés" de Patrice Leconte

Casting: Marie-Anne Chazel, Christian Clavier, Michel Creton, Dominique Lavanant, Martin Lamotte, Thierry Lhermitte, Bruno Moynot, Luis Rego

Sorti au cinéma le 1 Novembre 1978

Un groupe de vingt personnes arrive extenué dans un club situé en Afrique pour passer quelques jours de repos. Et ils sont bien décidés a rentabiliser au maximum leurs vacances. C'est ainsi que nous suivrons les aventures tragi-comiques de la colérique Nathalie, de Gigi, de Jerôme le sûr-de-lui, Christiane, le malchanceux Jean-Claude, et bien-sûr celles des G.O (gentils organisateurs). Nouvelles rencontres, liaisons momentanées, petits et grands drames seront au programme...  


Le Club Med, ce lieu où les animations sont variées, tout comme les personnes qui fréquentent ce lieu. La possibilité de faire des rencontres ! Et de coucher avec un certains poids de femmes, sauf que maintenant elles font des régimes avant de mettre le bikini, ce qui est un drame ! C'est l'hymne du club à apprendre aussi. L'accueil, le problème de bungalow...


L'été, le soleil... Les journées permettent de profiter du beau temps. L'occasion de s'essayer à de nouveaux sports comme le ski nautique ! Ou encore le body painting. Avec deux pieds gauches, ou une approche d'art abstrait. Les Gentils Organisateurs (GO) encouragent chacun à sa manière.


L'ambiance GO (Gentil Organisateur ndlr), communauté pour les repas, l'envie de déconnecter: tout est là pour les vacances à la mer. Et des personnages qui n'en manquent pas une pour se faire remarquer, comme par exemple ne plus avoir de maillot de bain.


La troupe du Splendid propose des vacances estivales sur le ton de la rigolade, avec les clichés du club de vacances: activités, restauration... Tout en mettant en avant les vacances: traces de bronzage, accident de maillot de bain, erreur de bungalow, les coups d'un soir flanqué de "Alors, heureuse?"...


"Les bronzés font du ski" de Patrice Leconte

Casting: Thierry Lhermitte, Christian Clavier, Michel Blanc, Marie-Anne Chazel, Dominique Lavanant, Bruno Moynot, Roland Giraud

Sorti au cinéma le 22 Novembre 1979

La joyeuse troupe se retrouve aux sports d'hiver. Cours de ski avec le planté de baton, se perdre dans la montagne après une dépose en hélicoptère: les vacances ne sont pas de tout repos !



Oublions qu'on a aucune chance de pécho une nana enfin surtout toi en fait, vouloir dégivrer la porte de la voiture en urinant dessus sauf que ce n'est pas la bonne voiture, se retrouver coincer sur un téléski en chantant "quand te reverrais-je pays merveilleux", la bouteille d'alcool avec la grenouille dedans, le slalom où ce sont toujours les spécialistes qui gagnent et jamais un généraliste, faire tomber incidemment les skis des autres sur la terrasse...


Un film dont on ne peut se lasser de voir et de revoir. Il surfe sur les stéréotypes du ski: le gars qui se la pète en en sachant plus que les autres, celui qui croit pouvoir accrocher une nana parce que c'est le ski et ça en jette... Chaque acteur / actrice apporte vraiment un quelque chose à chaque personnage.


Les tenues vestimentaires donnent des dégaines pas possibles: les grosses moumoutes pour les oreilles, les combinaisons moulantes un peu délavées, les chaussures qui semblent être des carcans (ce qui n'a pas vraiment changé aujourd'hui).


Cette comédie n'oublie pas l'ambiance gîte de haute montagne, où la cohabitation peut être assez folklo. Entre les italiens qui ont l'air de prendre du très bon temps et ceux qui sont passablement en manque de nana, cela ne manque pas de piquant.


Ma note: 5/5 une excellente comédie, aux répliques inoubliables et au casting haut en couleurs. A moins d'habiter sur une autre planète, voire une autre galaxie, vous n'avez pas pu passer à côté de cette pépite d'humour.