Sorties

Edito Mai 2019

Voici Mai fait ce qu’il te plait ! La météo de ce début du mois de Mai n'est pas si beau que cela, idéal pour rester au chaud à lire et regarder des films. Nous le phénomène annuel du festival de Cannes du 14 au 25: quel sera le cru de cette année ? Le 8 nous aurons un troisième Hellboy, dont les deux premières aventures remontent à 2004 et 2008. Pikachu devient détective au cinéma.

mercredi 28 décembre 2016

"Un fauteuil sur la Seine" d'Amin Maalouf

Son premier occupant se noie dans la Seine, Monthlerant se suicide dans son appartement, et l'Academie elle-même siège dans un petit périmètre longé par la Seine entre le Louvre et le quai Conti. En racontant la vie et les aventures des 18 personnages qui se sont succédés au 29e fauteuil de l'Academie Française, Amin Maalouf nous fait revivre de manière charnelle quatre siècles d'Histoire de France.

L'Academie Française de l'intérieur, ou comment revoir l'Histoire de France au travers d'hommes voulant débattre de philosophie, médecine voire même au-delà. Les influences des politiciens et religieux vont marquer ce groupe, tout comme les disparitions des membres : comment et qui nommer? Cela retrace la mise en place du discours d'hommage au prédécesseur du siège. Les débats et le monde ne sont jamais bien loin l'un de l'autre.

Amin Maalouf permet un autre regard, plus humain, sur cette Académie. Sa création, son organisation, les lieux de réunions: rien n'est oublié. Et il est retracé une brève biographie de chaque occupant du 29eme siège. Cela n'est aucunement rébarbatif car Amin Maalouf va droit au but, avec les informations vitale de chacun flanqué du contexte de l'époque.

Ma note: 4.75/5 une très bonne manière de réviser l'Histoire depuis les années 1600 tout en apprenant des choses sur l'Academie Française. Parfois un peu long en anecdotes mais sans s'éloigner de l'objectif, à savoir la découverte de cette institution.

dimanche 25 décembre 2016

"L'héritage des Darcer 1: L'envol" de Marie Cailler

La vie de Mydria, adolescente insouciante, bascule lorsqu'elle découvre le Don d'Aile, qui lui permet de se métamorphoser à volonté. Car cet étrange pouvoir n'appartient qu'à une dynastie, les Darcer, les héritiers légitimes du trône d'Edrilion, occupé par le roi usurpateur. Afin de je reconquérir, la jeune fille se lance dans une incroyable aventure. Aidée par Orest, l'assassin aux obscures motivations, elle plonge au cœur des mystères d'Edrilion, où une antique magie règne sans partage et où tout est possible...


Ambiance fantasy au rendez-vous, qui me rappelle un peu Le Seigneur des Anneaux. Un plan donne un aperçu du monde où l'action va se dérouler. Des prénoms particuliers avec des situations particulières comme l'apparition d'une arche ou d'un château, des valons, chevaux et lézards, un gouffre : les rencontres sont spéciales.

// Une atmosphère très à part et dans laquelle il est facile de s'immerger car les descriptions sont détaillées sans être rébarbatives. Le lecteur imagine parfaitement les endroits traversés, les traits physiques des personnages.

// L'action est lente : le rapprochement de l'île n'est pas évidente, il y a des pertes parmi le groupe. Le temps est nécessaire pour démêler les énigmes, affronter les challenges et mettre au point des stratégies.

// Mon seul vrai reproche : nous n'en savons pas plus sur l'invocation du Don et son rejet. Mais le lecteur connais la transformation de My en animal et les descriptions sont réussies: le lecteur projette l'animal tout comme Mu, nous pouvons passer de l'un à l'autre clairement.

Ma note: 4.5/5 un livre qui met en place les personnages et les noms, et donne une perspective pour la suite. Cet opus est dédié à la prise de connaissance des positions des uns et des autres ainsi que l'arrivée sur l'île.

jeudi 22 décembre 2016

"Sully" de Clint Eastwood

Casting: Tom Hanks, Aaron Eckhart, Laura Linney, Anna Gunn, Sam Huntington, Automn Reeser

Sorti au cinéma le 30 Novembre 2016

L’histoire vraie du pilote d’US Airways qui sauva ses passagers en amerrissant sur l’Hudson en 2009. 

Le 15 janvier 2009, le monde a assisté au "miracle sur l'Hudson" accompli par le commandant "Sully" Sullenberger : en effet, celui-ci a réussi à poser son appareil sur les eaux glacées du fleuve Hudson, sauvant ainsi la vie des 155 passagers à bord. Cependant, alors que Sully était salué par l'opinion publique et les médias pour son exploit inédit dans l'histoire de l'aviation, une enquête a été ouverte, menaçant de détruire sa réputation et sa carrière.


Inspiré d'un fait divers américain parvenu sur les informations françaises, ce pilote de ligne, face à une avarie, pose l'avion sur l'Hudson. 155 personnes à son bord seront indemnes. Mais Sully va devoir rendre des comptes: d'après les simulateurs et calculs il avait le temps de rejoindre une piste d'atterrissage autre que de l'eau.


Le film est rythmé par des flashbacks, survenants sans stimuli particulier: au téléphone, au bar... Et les cauchemars. Ce qui montre la hantise de l'évènement. Cela change du scénario standard: l'accident puis le procès. Là, à chaque avancée, à chaque rapprochement d'audition, il y a des retours en arrière, et chaque retour donne un élément supplémentaire. Son copilote se rangera, de façon inconditionnelle, à son collègue Sully, et ne le lâchera pas.


Le générique de fin montre le véritable équipage et passagers. Une touche d'humanité car ce film est inspiré d'un fait réel, certes un fait divers, mais cela n'enlève en rien à l'exploit: un amerrissage sans victimes, quelques blessés. D'ailleurs, Tom Hanks a bien travaillé le physique pour ressembler au véritable Sully.


Le film n'oubli pas la famille: la femme de Sully suit à distance le déroulement du procès, du fait que Sully soit bloqué à New York jusqu'à la fin de la procédure. Le soutien ne vient pas que de l'équipage qui se sert les coudes. Il ne faut pas oublier les proches, ce qu'à fait Clint Eastwood.


Ma note: 4.75/5 Une trame dynamique, pas de surcharge musicale, la présence de la famille juste comme il faut, la technique d'enquête est pointilleuse concernant le vocabulaire et les moyens utilisés. Un très bon film. J'aurais aimé quelques secondes sur l'après procès. La musique n'envahit pas mais souligne.


A voir: pour le fait divers porté à l'écran, pour Tom Hanks et Clint Eastwood, pour les passionnés d'aviation

A zapper: si vous ne vous souvenez pas de ce fait divers, si le coup des avions ça vous gave

"Rogue one: a star wars story" de Gareth Edwards

Casting: Felicity Jones, Diego Luna, Ben Mendelsohn, Mads Mikkelsen, Forest Whitaker, Donnie Yen, Jiang Wen, Alan Tudyk

Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film nous entraîne aux côtés d'individus ordinaires qui, pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l'impossible au péril de leur vie. Ils n'avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l'Etoile de la Mort, l'arme de destruction ultime de l'Empire.



La fillette se retrouve à fuir, pour finir en prison. Elle a la certitude que sa mère est morte, mais ne sait pas ce qu'est devenu son père. Lorsqu'elle verra un message en hologramme, de son père, concernant un virus intégré dans le programme de l'Etoile de la Mort, les certitudes vacillant: elle intègre la rébellion et nourrit l'espoir que son père soit peut-être encore en vie, mais quant aux motivations du paternel elles restent troubles.


En bref, cette Star Wars Story sont autours de trouver les plans de l'Etoiles de la Mort, éventuellement trouver le père et le sauver. Rallier des personnes pour pouvoir attaquer la planète qui stocke les archives de l'Empire, dont les plans. Voilà.


En soi, j'ai beaucoup baillé, j'ai somnolé. 2h15 juste pour ça.

// D'une lenteur incroyable. La mise en place de l'action pour les plans prend un temps fou. Le seul moment d'action vient dans le dernier quart d'heure du film, lors de la bataille pour communiquer les plans entre Jyn et la rébellion en support, à l'extérieur du bouclier de protection.

// Le scénario est simpliste. L'objectif est clair, rapidement trouvé, tout comme la planète à attaquer. Peu de challenges pour atteindre les plans, tout juste une confrontation sur une planète en pleine tempête et ensuite on arrive sur la planète concernée.

// Le droides ne sont pas aussi bien réussis que dans la franchise Star Wars. Une apparition de R2D2, histoire de dire qu'on est entre deux épisodes Star Wars.


Ma note: 2.5/5 parce que je retrouve quelques référence à la Force et il y a un peu de sabres. Sinon, ce film ne vaut vraiment pas le détour, j'attends avec impatience un véritable Star Wars. La musique ne fait même pas le parallèle avec la franchise: on est bien dans "Star Wars Story", et comme cela l'indique il y a "Star Wars".

Le générique de début n'est pas en déroulante, certes, car c'est Story. Nous avons quand même "Dans une galaxie très très lointaine", ouf. Ca sauve la mise.


A voir: si vraiment vous voulez vous rendre compte par vous même, si la météo est pas terrible et qu'il n'y a rien de particulier à faire

A zappez: car on est très très loin de l'action Star Wars

dimanche 18 décembre 2016

Sherlock "L'effroyable mariée"

Dans les années 1800, Londres. Mary, Watson, Holmes, Hooper, Mrs Hudson, Mycroft obèse et Lestrade. Même Irène Adler est mentionnée et apparaît sur une photo de médaillon. Une mariée Emilia, dont le rouge à lèvres déborde de partout, morte deux fois. Les calèches, le crieur aux journaux. Le mari qui décède. Le mot "VOUS" écrit en rouge sang sur les murs de 5 meurtres, avec du riz autours des corps. Watson gère tant bien que mal le langage des signes, publie des nouvelles dans la presse. Sir Eustace fait face à cette mariée, et Sherlock / Watson sont dans les rangs. Est-ce vraiment la mariée, ou Moriarty dont le corps n'a jamais été retrouvé?


Le générique, la musique, rappellent les saisons de nos jours. Les costumes et décors respectent l'époque, tout comme le vocabulaire utilisé. Les télégrammes remplacent les textos. Certaines séquences rappellent les différents épisodes: "le jeu est engagé", "si vous ne pouvez pas venir, venez quand même" ou encore la cravache sur un cadavre.


Un épisode qui plonge le célèbre détective et les compagnons dans une autre époque. Mais pourquoi vouloir remonter le temps?
// Pour une enquête sans les moyens de notre siècle et avec les superstitions de l'époque en fond: une confrontation pour remettre en question les stratégies que nous avons l'habitude de voir, avec notre regard technologique
// Pour situer les personnages hors contexte, mais avec les mêmes craintes, attitudes et traques mais avec une autre éthique des confrontations: mise en scène dans un labyrinthe brumeux, un face à face à l'ancienne avec les pistolets

Ou tout simplement pour remonter un cas de 1895, cent ans plus tôt grosso modo, où une femme s'était tiré une balle dans la tête mais est revenue. Comme Moriarty: il s'est tiré une balle, mais est de retour. L'épisode fait un saut dans le jet qui est censé envoyer Sherlock en exil, mais qui sera rappelé après 5 minutes de vol: confrontation avec Mycroft, Watson et Mary du 21ème siècle, à cette époque le cas Emilia n'est pas résolu, mais dans l'époque Sherlock est à 2 doigts de réussir. Le temps de cette envolée de courte durée, en jet, Sherlock a déconnecté. Il réussit à repartir en "trip", en étant au sol. A-t-elle vraiment ressuscité? Ou s'agit-il d'artefacts?
 

De retour à notre siècle, Sherlock et la clique vont sur la tombe de la Mariée. Ce qui provoque une confrontation sur l'état de Sherlock sur un manque de drogue. En creusant la tombe au 21ème siècle, Sherlock va avoir une crise, replonger dans une autre dimension et se confronter à Moriarty: cerveau comparé à un disque dur, Moriarty est un virus, faisant tourner Sherlock en rond dans son palace mental. Sherlock finit par se stabiliser au 21ème siècle: Moriarty est bel et bien mort, mais il peut quand même frapper... Comment? L'épisode ne donne pas la réponse, mais Sherlock connaît le prochain coup !


Un épisode hors saison, qui donne un intermède entre la saison 3 et la saison 4 qui se fait attendre. A la fin de la saison 3, Sherlock décollait pour son exil, tandis que Moriarty fait à nouveau parler de lui: Sherlock est rappelé, après 5 minutes de vol. Un manque de drogue fait sombrer Sherlock, cet état lui permettra-t-il de se confronter aux démons du 21ème siècle sous un nouveau jour?

Comment la saison 4 va-t-elle mettre en scène Moriarty, puisqu'il serait bel et bien mort? Comment Sherlock va-t-il anticiper l'intervention de feu Moriarty? Une saison encore plus attendue !

jeudi 15 décembre 2016

"Médecin du RAID, vivre en état d'urgence" de Matthieu Langlois

Que se passe-t-il sur une scène d'attentat ? Peu de gens le savent, beaucoup l'imaginent, d'autres fantasment... Et certains rapportent de fausses informations. Ce que je vis, en tant que médecin chef du RAID, est hors normes. Nous sommes formés pour : "Servir sans faillir". Alors pourquoi m'exprimer ? Je le fais surtout pour les victimes. Quatre-vingt-neuf morts rien qu'au Bataclan, Quatre-vingt-six à Nice, sans compter ces centaines de blessés directs et indirects. J'ai considéré qu'il fallait avoir le courage de dire la vérité et même s'expliquer sur ce que nous vivons au RAID. Face à la menace, tout secours improvisé est contre-productif, voire dangereux. Dès lors se produit une tuerie de masse au fusil-mitrailleur, il y a des morts. C'est l'intention de mon témoignage, suivre le champ des interventions pour comprendre ce qui ne peut être admissible. Il sera question de cette nuit passée au Bataclan, et surtout du quotidien de notre unité d'élite. Une page dans l'histoire du RAID.


Charlie Hebdo, 13 Novembre à Paris, le 14 Juillet à Nice : des événements tragiques qui ont marqué les esprits. Que se passe-t-il parmi les unités d'intervention, lorsque les hommes font face aux victimes ? Car se sont des humains qui viennent en aide à d'autres humains. Torpeur, choc, organiser les secours et la neutralisation du ou des terroristes : comment tout s'enchaine ?

Loin d'évincer l'état physique et psychologique des personnes, Matthieu Langlois retrace heure par heure les actes que l'on a connu à Dammartin, Toulouse et Paris. Avec de l'humilité et du respect pour les collègues à l'œuvre et les personnes touchées. Un des aspects de ces tragédies, sans déshumaniser, avec le recul qu'il est possible d'avoir.

Pourquoi lire ce témoignage?
// Pour approcher le vécu d'un des hommes de sauvetage: encaisser, soutenir, organiser, choisir
// Pour tenter de comprendre les décisions prises dans l'ouragan: passé le choc, il faut rester maître de soi, orienter dans une direction plutôt que dans une autre

Matthieu Langlois apporte son témoignage en 200 pages. Il y a de nombreux autres survivants de cette nuit-là: le côté sauvetage donne une autre vision des évènements.

mercredi 14 décembre 2016

"Sauver sa peau" de Lisa Gardner

Sally, Cindy, Lucile... Depuis l'enfance, Annabelle Granger s'est habituée à devoir changer brusquement de prénom, de nom, de maison, de ville, d'histoire... Sans qu'on lui donne la moindre explication. La découverte, dans une chambre souterraine, de l'ancien hôpital psychiatrique de Boston, des cadavres de six fillettes mortes des années auparavant fait la une des journaux. Un nom sur un médaillon identifie l'une des petites victimes: Annabelle Granger. L'heure n'est plus à la fuite et Annabelle décide de sortir enfin de l'ombre. Mais le tueur est toujours aux aguets. Il l'attend. Depuis vingt-cinq ans.


Système de protection des témoins? Ancien agent (MI6, FBI...)? Ancien trafiquant? La découverte des cadavres va donner une ouverture : un des parents mouillé dans un réseau pédophile? A moins que ce ne soit la fille qui soit sous protection pour avoir été témoin: nouvelle identité, des menaces toujours possibles si elle venait à être mise à découvert...

Lisa Gardner propose un suspense crescendo. Le lecteur en deviendrait paranoïaque. Il est difficile de lâcher le roman en court de route. Pourquoi?
//  Plusieurs suspects, avec chacun des prétextes pour ne pas avoir été dans les parages d'Annabelle. En conséquence, nous nous demandons qui cela peut-il bien être !
// Le prédateur reste caché jusqu'aux derniers chapitres. L'enquête est un challenge, rien n'est évident. Le mode opératoire, 25 ans plus tard, et pas seulement sur Annabelle : est-ce donc la même personne, ou avons-nous 2 cas?
// Pourquoi un père entraînerait-il sa petite fille à l'auto-défense ? Pourquoi ces déménagements rapprochés ? Nous ne savons rien sur les parents, à part que Madame est au foyer et que le père change de travail à chaque nouvelle ville.

Ma note: 5/5 Lisa Gardner livre une enquête de haut niveau. La police est déroutée, la véritable identité d'Annabelle est une nébuleuse, tout comme ses parents. 

dimanche 11 décembre 2016

Game Of Thrones, saison 6

Casting: Sophie Turner, Kit Harington, Carice Van Houten, Aiden Gillen, Nathalie Emmanuel, Lena Headey, Emilia Clark, Peter Dinklage, Nikolaj Coster-Waldau, Alfie Allen, Iwan Rheon, Iain Glen, Maisie Williams, Gwendoline Christie, Natalie Dormer, Jerome Flynn, Indira Varma



Épisode 1: La femme rouge
Sansa est en cavale, Brienne De Tarth arrivera à temps pour éviter sa capture. Jon Snow est mort, Melissandre arrive pour constater les dégâts et que sa prédiction semblait erronée: dans les flammes, elle l'a vu lors d'une bataille future. Cersei, coupe à la garçonne, réceptionne un bateau de Dorne, à bord duquel se trouve Jaime: ils n'ont pas écoutés la prophétie de la sorcière. Margeary est au cachot et refuse de se confesser: si elle se confesse, aura-t-elle la marche de la honte, comme l'a eu Cersei? Ramsey promet de se venger d'une mort.

Jorah, dans les montagnes, retrouve une bague, qu'il identifie comme celle de Daenerys: "ils l'ont". Daenerys, prisonnière, apprend qu'en tant que veuve de Khal, elle devra finir sa vie dans un temple, où toutes les autres veuves de Kahl ont finies. Le loup garde la dépouille de Jon.

Épisode 2: Maison
Bran est en plein rêve: Hodor du temps où il parlait. Le retour à la réalité est dure, dans la grotte, avec sa paralysie et Hodor qui ne fait que répéter son prénom. Les Garde de la Nuit sont déchirés, rancuniers par rapport à la mort de Jon Snow, poignardé, dont le corps gît toujours dans un des cabanons. En ville, ça parle de la marche de la honte de Cersei, qui a traversé la ville toute dévêtue. Cersei négocie sa présence aux funérailles de sa fille, mais la garde la somme de rester dans le Donjon Rouge. Tommen refuse que Cersei soit là, exige de voir Margeary qui refuse toujours de confesser ses crimes. Un débat entre Missandei, Lord Varys et Tyrion autours des dragons. Arya, aveugle, est contrainte à la mendicité, mais cela n'est que temporaire.

Ramsey a toujours des armées à la traque de Sansa, qu'il est censé épouser. Sauf que la naissance du petit-frère va mettre Ramsey dans une rage noire; il tuera son père Roose Bolton: le mestre est sommé d'envoyer un corbeau, pour annoncer le décès par empoisonnement de Roose Bolton. Le nourrisson est apporté à Ramsey, dehors, alors qu'il neige: Ramsey a bien l'intention de régler son compte à ce rejeton qui lui fera de l'ombre, malgré la demande en pitié. Yara Greyjoy aspire au trône.
Sansa a pour compagnons Brienne, mais aussi Theon, qui avait été réduit à néant psychologiquement: elle essaye de le faire reprendre pied. Les deux femmes semblent proches.

Y aura-t-il une reine à la tête des Fer-Nés, suite à la mort du Roi? Pourquoi Mélissandre reste-elle avec les Gardes de la Nuit? Car à part constater la mort de Jon Snow, elle reste au coin du feu.


Épisode 3: Briseur de serments
Sam, Vère et bébé sont à bord d'un bateau direction le Sud. Jon Snow revient à la vie, avec une voix plus grave qu'à l'accoutumée, sa démarche est incertaine. Bran vit un retour en arrière: son père jeune, soit disant a vaincu un adversaire à la loyale, alors qu'il s'agit d'un coup de poignard dans le dos; la figure paternelle en prend un coup. Daenerys est toujours captive, à pied, dans la poussière, de retour sur la terre des chevaux, pour entrer dans le temple. La veuve de Khal Savo est en charge de la cérémonie: elle explique à Daenerys sa vraie place en tant que veuve de Khal Drogo. Vala se confronte à Lord Varys concernant la tentative de meurtre de la Reine.

Lord Varys, Tyrion, Missandei et un Immaculé se retrouvent pour discuter stratégies. Ser Gregor et Jaime arrivent au milieu d'un groupe d'enfants, les "Oisillons" qui sont congédiés sans ménagements: tuer le Grand Moineau, obtenir les noms des personnes qui parlent sur Cersei.

Deux Sauvageons sont proposés en cadeau pour sceller une alliance. Jon Snow, de nouveau sur pied, fait face à se première décision: éliminer les personnes qui l'ont poignardé. Un tournant pour Jon Snow: il quitte la Garde de Nuit. Varys tire toujours plusieurs ficelles: sauver la vie d'une femme ayant voulu assassiner la Reine, envoyer des Oisillons obtenir des informations.


Épisode 4: Le livre de l'étranger
Jon Snow s’apprête à quitter la Garde De Nuit, son plus proche collègue lui rappelle son vœu d'avoir dédié sa vie pour cette structure: ce qu'a fait Jon, il a été tué, et est revenu d'entre les morts. Sansa et Brienne arrivent à ce moment-là. Ils se remémorent le vieux temps autour d'un bol de soupe, au coin du feu. Reprendre Winterfell aux Bolton? Mélissandre affirme que Jon Snow est le prince attendu, Ser Davos n'hésite pas à dire qu'il croyait que Stannis était celui espéré. Brienne annonce de but en blanc qu'elle a exécuté Stannis. Le débat est clos.

Petyr Baelish arrive en surprise pour faire un cadeau à son neveu, mais le calme est de courte durée: le sort de Sansa Stark arrive. Elle s'est échappé, et épousera ledit neveu. La Baie des Cerfs et l'esclavagisme sont en débat. Tyrion remplace Daenerys pour les négociations politiques: avec succès?

Jorah est de plus en plus malade, tandis qu'il arrive sur le lieu du campement où Daenerys attend que son destin soit scellé en tant que veuve de Khal. Malgré le rejet, Jorah s'accroche à Daenerys. La nuit tombée, c'est l'orgie au campement, Jorah en profite pour s'introduire. A raison ou à tort?
Daenerys se lie avec une jeune veuve, cette dernière avait 12 ans lorsqu'elle s'est retrouver avec un Khal et à seize ans veuve. Lors d'un tour pour prendre l'air, elles se retrouvent face à Jorah.

Margeary est toujours au cachot. La lumière du jour est une épreuve. Le Grand Moineau pose deux questions: si elle partait, où irait-elle et que ferait-elle. Il offre quelques instants entre elle et son frère Loras. Cela changera-t-il le destin?

Theon et Yara se confrontent juste avant la réunion de l'Assemblée sur le futur du trône. Pourquoi? Comme par hasard juste après la mort du patriarche, Theon surgit... Ramsey, de son côté, détient Rickon au cachot et a tué Osha. Par lettre, Jon est convié à venir voir son frère au cachot, le loup qui sert de tapis et de rendre sa femme Sansa. Daenerys fait face au conseil: le temple de Dosh Khaleen, vraiment?


Épisode 5: La porte
Sansa retrouve Baelish, mais pas seule: Brienne est de la partie. L'heure est au règlement de compte concernant le mariage entre Sansa et Bolton. Elle sent encore ce que Bolton a infligé, pas en tant que peine de cœur, mais dans son corps, dans sa chair: Sansa est-elle enceinte?

Arya continue sa quête en tant que Personne, Sans-Visage. Pendant ce temps, Yara réclame le Trône de Sel, on frère Theon se lance dans un monologue ventant les mérites de Yara. Mais dans l'assemblée, l'Oncle se manifeste et réclame le Trône.

Jorah finit par mettre son cœur à nu vis-à-vis de Daenerys: son amour mais sa maladie aussi. Elle lui ordonne de trouver un remède, pour qu'il soit rétabli lorsqu'elle règnera sur les 7 Royaumes. Tyrion tente de gérer la politique, en l'absence de Daenerys, notamment la question de l'esclavage.

Bran découvre l'origine des Marcheurs Blancs. Il décide de faire un tour, seul, dans la dimension parallèle: le Chef a touché Bran dans ce temps parallèle, il sait où est Bran, et peut accéder à la planque désormais.

Épisode 6: Sang de mon sang
Sam et Vère arrivent dans la famille, présentent leur enfant à la mère de Sam, ravie d'être grand-mère. Vère n'est pas à l'aise en portant une robe. Sam se fait rabrouer par son père, pendant le dîner. Sam et Vère s'enfuient au milieu de la nuit.

Margeary et Tommen ont un moment à eux. Elle semble avoir eu un lavage de cerveau, à force de discussions avec le Grand Moineau: à parler pêchés, pureté de l'âme.

Arya continue ses missions pour devenir une Sans-Visage, au grand désespoir de la congrégation. Bran est poursuivi par les Marcheurs Blancs, s'en sortira-t-il? Et quelles leçons pourra-t-il en tirer?


Épisode 7: L'homme brisé
Sandor Clegane se retrouve bucheron au milieu de nul part, à débattre sur les dieux avec le maître d'oeuvres. Margeary s'est lancée dans la lecture de textes sacrés, débat sur les devoirs de la Reine envers le Roi (avoir un héritier) et tente de convaincre sa grand-mère de repartir pour HautJardins. Cersei se confronte à Olenna sur ce départ, et le débat s'élargit à la place de Cersei et des maisons.

Les Sauvageons et Jon Snow sont en grande conversation sur l'évolution du campement, des lignées, de reprendre Winterfell. Sansa se contente de rester en retrait. Jaime et Bronn sont affligés de constater qu'un siège n'est plus ce qu'il était ni la pression pour obtenir un château (tuer Edmure mais le Roi s'en contrefiche). Jaime demande à la Silure des pourparlers.

Lady Lyanna, gosse d'à peine 10ans, fait face à Sansa et Jon Snow à l'Île-Aux-Ours. Question d'allégeance. Le statut de Sansa est l'objet de piques: quel est son vrai nom? Pourquoi envoyer les forces armées de Lyanna ?
Pendant ce temps, la frangine Arya se fait poignarder par sa camarade formatrice Sans-Visage. Va-t-elle pouvoir rentrer à la maison, ce qu'elle a tenté de monnayé auprès d'un homme quelques instants plus tôt?


Épisode 8: Personne
Arya sort de la rivière, sérieusement blessée, et vient prendre de l'aide auprès de la compagnie de théâtre ambulante pour se remettre sur pied... Elle est presque rétablie, mais la congrégation n'a pas l'intention de la laisser tranquille.

Sandor Clegane fait face à l'éradication du village qui l’accueillait, et s’enquiert de vengeance. Lord Varys réussit sa sortie: il quitte Westeros après quelques paroles avec Tyrion.

Le Grand Septon convoque Serei, cette dernière s'oppose. Ce qui déplaît fortement à cousin Lancel, ça dégénère (forcément). Brienne et son écuyer arrivent au siège de Jaime: pendant les pourparlers entre Brienne et Jaime, l'écuyer se prend une leçon d'intimité et de combat.

Cersei et Loras Tyrell se retrouvent jugés devant un Conseil. Les duels judiciaires sont bannis. L'annonce est faite sans préambule, sans avoir prévenu sa propre mère à l'avance.

Jaime fait pression sur son prisonnier, héritier Tully: Edmure. Récupérer Vivesaigues et maintenir le château, en quoi est-ce une partie de plaisir?


Épisode 9: La bataille des bâtards
Mereen est attaqué. Tyrion et Daenerys sont en plein débat sur la destruction totale de la flotte intrusive ou non. Ils vont à la rencontre des Maîtres pour parler reddition: mais pour qui sera-ce la fin d'un règne et le début d'un autre?

Jon Snow et Sansa se confrontent, au milieu d'une plaine, à Bolton Ramsey. Les enjeux: récupérer Winterfell et nommer le gouverneur du Nord. Règleront-ils à en face à face, à l'épée, entre Jon et Bolton? Ou mettront-ils en marches les armées? Pourquoi Mellisandre a-t-elle ramené Jon Snow à la vie? Quel sera le dénouement de la bataille entre Jon et Bolton? Comment Jon va-t-il assurer sur le champs de bataille?

Daenerys, Tyrion, Yara et Theon se trouvent à discuter sur la destinée du Trône de Sel: la légitimité de l'oncle Euron est plus que remise en question. Sous quelles conditions Daenerys va-t-elle apporter son soutien pour un autre pouvoir parmi les Fer-Nés? Et seront-elles acceptées par Yara?


Épisode 10: Les vents de l'hiver
Margaery fait partie du public du procès. Le Grand Moineau attire tous les regards: il lit les droits de Loras Tyrell, jugé ce jour, par ses propres soins. Loras se fait marquer au poignard derechef, contre l'avis de Margaery.

Tommen se fait apprêter, Cersei également. Aucun des deux ne se présente au procès, Cersei se trouvant dans le Donjon Rouge, Tommen se fait barrer le chemin par Clegane. Margaery comprend soudainement la raison de l'absence de Tommen et Cersei, provoquant une vague de panique. Mais trop tard: le lieu de réunion est l'objet d'une explosion. Tommen ne peut que constater de loin les dégâts, et se suicide. Quelles perspectives pour la cérémonie de funérailles du Roi, pour le trône?

Frey et Lannister font la fête, bien loin de toutes ces concidérations. Ils parlent prostituées, boivent du vin, Edmure est en prison, Silure aurait été tué par un fin combattant: ça parle de choses et d'autres... Et surtout de l'utilité des Frey pour les Lannister. Jusqu'à ce qu'Arya surgisse, les festivités terminées.

Sam transmet une missive de la part de Lord Commander Jon Snow. Il obtient un entretien avec un Archimestre. Vère et bébé attendent derrière, peu à l'aise avec le décor. Cersei récupère le Trône de Fer, Jaime vient constater les dégâts qui ont eu lieu en son absence.

Jon Snow est en compagnie de Mélissandre au château des Stark, elle reconnaît enfin qu'elle a fait une erreur... Le regard de Jon Snow l'envoie dans le Sud, si elle revient dans le Nord elle sera pendue pour meurtre... Sansa informe Jon qu'un corbeau blanc est arrivé de la Citadelle: l'hiver est là ! Littlefinger en veut encore après Sansa.

Lady Olenna est en entretien Ellaria Sand et la confrérie, concernant Dorne et Cersei. Lord Varys apparaît déterminé, presque belliqueux. Oncle Benjen laisse Bran avec son binôme, pour achever sa quête de Corneille à trois yeux: Bran continue d'aller dans le passé.

Daenerys donne un positionnement: Daario a pour mission d'organiser des élections pour les Puinés ainsi la paix perdurera à Meereen pendant son absence; créer une alliance en épousant quelqu'un; Daario aura des directives afin renommer la Baie des Serfs en Baie des Dragons et de continuer l'intendance en attendant une nouvelle personne sur le trône. Tyrion se veut consolateur de Daenerys, il cherche à l'encourager: il se voit nommer Main de la Reine.


Une série reconnaissable les yeux fermés par le générique. La signature musicale générale donne à GoT 6 une continuité face au reste de la saga. Les positions, les façons de parler: tout reste fidèle aux saisons précédentes. Le début de cette sixième saison est sur les chapeaux de roues: les tensions sont déjà fortes. La pluie, la neige, le vent: les éléments sont violents.
Le dixième épisode démarre par une mélodie mélancolique, dominée par du piano et une voix en arrière plan comme voilée et triste, comme pour annoncer une autre ère qui s'ouvre.

Le générique de début en mouvement expose les actions en court, à venir. Cela rappelle également les maisons importantes et les lieux stratégiques. Les mises en place de pouvoirs sont marqués par le dynamisme des images: les emblèmes des maisons bougent.

Des personnages assoient leurs pouvoirs. D'autres continuent d'être des ombres, mais plus déterminées que jamais à servir une quête qui semble la plus juste. Par exemple, Sansa n'hésitera pas à se dresser contre Bolton, avec les moyens qui lui sont donnés. Daenerys maintient son pouvoir sur Mereen.


Construire Paris de brique en brique, à l'Hôtel de Ville

A l'Hôtel de Ville de Paris (accessibilité en Métro et Bus) vous retrouvez, du 1er au 23 Décembre 2016, une exposition Lego qui retrace les plus grands monuments de Paris construits en Lego. Cette exposition montre également une vidéo de 17 minutes retraçant l'histoire de ces briques, ainsi qu'une zone d'ateliers pour les petits.


Après le passage du portique de sécurité (sac à main aux rayons X), vous bénéficiez de l'entrée gratuite, ainsi que les ateliers (qui sont très demandés ! Attention à l'attente !). Chaque oeuvre a un panneau explicatif: nom du monument, durée de réalisation... L'exposition est accessible mercredi, samedi et dimanche de 10h à 18h. Comptez environ 45 minutes sans les ateliers.


Le seul bémol : la boutique souvenir ne reflète pas l'exposition. J'aurais apprécié quelques babioles Lego: boucles d'oreilles, boutons de manchette, quelques jeux, le canard exposé, un poster avec les pièces exposées... La vidéo est très sympathique: elle retrace la success story Lego, sans être rébarbatif, une invitation à visiter LegoLand.


Retrouvez toutes les informations pratiques sur http://quefaire.paris.fr/lego

Exposition Hergé, au Grand Palais

Du 28 Septembre 2016 au 15 Janvier 2017, au Grand Palais à Paris, est exposé Hergé. Plus connu pour les aventures de Tintin, Milou, sans oublier Haddock, Dupond et Dupont, cette exposition est l'occasion de revenir sur la totalité du parcours d'Hergé. Que vous soyez fan de BD ou pas, cette exposition est pour tous !


Pour évoluer dans les différentes salles, une application est disponible gratuitement. Dix salles permettent de mieux connaître Hergé: grandeur de l'art mineur, amateur d'art, le romancier de l'image, le succès et la tourmente, une famille de papier, le cœur vaillant ?, l'art de la réclame, la leçon de l'Orient, la naissance d'un mythe, le renard curieux.


Hergé, avant d'être le papa de Tintin et de ses acolytes, il a rédigé dans le journal scout, pour de la publicité, pour des journaux. Nous retrouvons ainsi: Zig et Puce, Le petit vingtième, Cœurs Vaillants, Jo / Zette / Jocko.


Quelques courtes vidéos permettent de retracer des échanges entre Hergé et un réalisateur de cinéma, des interviews. C'est aussi le mur avec les couvertures de tous les album de Tintin, les albums qui sont traduits dans de nombreuses langues. N'oublions pas la rétrospective sur les studios Hergé: comment en est-il arrivé là. Les supports très variés permettent de se plonger dans l'univers de ce dessinateur.


Comptez 1h30 à 2h pour parcourir toutes les salles et écouter quelques commentaires ici et là. Pour les billets coup-file, un horaire est à déterminer, sachant que vous avez la 1/2 heure qui suit pour vous présenter au Grand Palais. La boutique souvenir est très bonne: les albums évoqués au cours de l'exposition, posters, T-shirts, objets (comme par exemple la fusée). Les prix sont cependant un peu élevés, mais cela donne de quoi terminer la visite sur un très bon ton.


Je vous recommande cette exposition. Cela m'a permis de redécouvrir Hergé. En effet, je ne connaissais que les BD de Tintin, qui ont ensuite mises à la télévision. Les supports sont très variés, et très intéressants: statuettes, dessins originaux au crayon, des entretiens avec Hergé. La chronologie suit pas à pas la vie de cet auteur.


Ma recommandation: prenez un billet coupe-file. En y allant sans billet, vous pouvez attendre jusqu'à 1h voire 1h30. Différents tarifs sont proposés: enfants, chômeur... L'application Expo Hergé est disponible gratuitement, vous avez à disposition sur place des audioguides (payants).

lundi 5 décembre 2016

"Gravé dans le sable" de Michel Bussi

Quand on s'appelle Lucky, qu'on a la change du diable, alors peut-être la mort n'est-elle qu'un défi. Un jeu. Ils étaient cent quatre-vingt-huit soldats sur la péniche en ce jour de juin 1944. Et Lucky a misé sa vie contre une hypothétique fortune. Alice, sa fiancée, sublime et résolue, n'a plus rien à perdre lorsque, vint ans plus tard, elle apprend l'incroyable pacte conclu par Lucky quelques heures avant le Débarquement. De la Normandie aux États-Unis, elle se lance à la quête de la vérité et des témoins... au risque de réveiller les démons du passé.


Un détective privé, une veuve éplorée qui n'aimera que son défunt soldat, une mère prête à tout pour protéger la mémoire, une femme qui a gagné le gros lot et espérait que cela ne se sache jamais. Des personnages qui veulent récupérer le dû, ou pas. Des cartes postales qui vont trahir à cause de l'écriture. Le temps passe, mais les mémoires restent.

Michel Bussi apporte ici un roman épique: comment prouver que quelqu'un nous doit de l'argent sans trace écrite, et seulement avec des témoignages oraux? Est-ce profiter de la guerre? Ou vraiment une bonne intention? Il faut attendre environ la moitié du roman pour entrevoir des indices qui pourraient compromettre ou donner raison: les cartes postales envoyées d'Australie, mais aussi, comme par hasard, un des testaments.
Il montre un autre aspect du Débarquement: tirage au sort de la descente du bateau pour emmener une bombe au pied d'une falaise. A aucun moment, Michel Bussi n'affirme avoir tiré cet élément de la réalité, ce fait est la base d'un échange entre les personnages, une base pour le roman.

Un peu tiré par les cheveux tout de même: 20 ans avant de se rendre compte qu'il y a un problème de calligraphie? Un écrit signé de témoins, alors que les lieux ont été fouillés de fonds en combles? Bien sûr, l'après-guère, aller de l'avant, se donner des perspectives. Et surtout tomber sur le bon soldat lors d'une cérémonie de commémoration.
Chacun essaye de prouver sa bonne foi par différents moyens: un acte de banque, une écriture, plus de vingts soldats à témoigner, des annonces parues dans les journaux pour stimuler toute personne pouvant apporter la pierre à l'édifice.

J'apprécie que Michel Bussi sorte des sentiers qu'il a parcouru jusque-là, encré dans notre réalité. Un risque: il est plus facile d'évoluer dans notre temps, et d'enquêter sur le passé. Là, le lecteur part du passé, pour suivre une évolution dans le temps. Mais j'ai cependant un peu de mal à vraiment me captiver. La trame est très bien menée, là n'est pas la question.
// Le côté soldat n'est pas assez développé: certes les conditions se devinent, mais il n'y a pas suffisamment de détails sur les ressentis d'avant, pendant et après débarquement.
// "Gravé dans le sable": le pacte passé lors de l'échange des numéros ressemble à une chimère car la trace écrite est difficilement trouvable, le débarquement a eu lieu sur une plage normande, le sable est donc la logique pour sceller cet engagement. Ce côté traçabilité n'efface en rien le côté débarquement, commémorations. Cependant la page est un peu trop vite tournée une fois l'histoire tirée au clair.

Un roman qui joue sur les registres du drame et du sentimental, entre poignant et émotion, sans tomber dans des clichés larmoyants ou des situations irréalistes.

Ma note: 4.5/5 une trame plutôt bien menée, chacun veut tirer la couverture à soi par des moyens plutôt variés. Le lecteur se prend d'affection ou de haine pour les personnages. Il est vrai qu'il est difficile de prendre avec sérieux la veuve qui réclame 1,44 millions de dollars juste sur parole: alors on se demande comment Michel Bussi va pouvoir tourner la chose pour justifier le procès et les prises de becs.