Sorties

Edito Novembre 2018

La fin d'année sonne à grands pas, dans moins de deux mois les fêtes sont là ! Un coup de froid s'abat sur le pays: un plaid, un thé, son chat et un bon livre ou une série télé. Continuons le sport, avec le bon équipement (Guillaume Néry / Teddy Riner / Rich Roll... vous trouverez bien un coach !).

samedi 29 juillet 2017

"Dossier 64" de Jussi Adler Olsen

A la fin des années 80, quatre personnes disparaissent mystérieusement en l'espace de quelques jours. Jamais élucidée, l'affaire se retrouve sur le bureau du Département V. Carl Morck et ses assistants, le réfugié syrien Assad et la pétillante Rose, ne tardent pas à remonter jusqu'aux années 50 où s'ouvre un sombre chapitre de l'histoire danoise: sur la petite île de Sprögo, des femmes sont internées et stérilisées de force sous la direction du docteur Curt Wad, obsédé par l'idée d'un peuple "pur".


Un cold case resurgit par un concours de circonstances: un homme veut obtenir réparation, de façon illégale, sur une attaque à l'acide, alors qu'officiellement la police a pris en charge le dossier (mais lorsque l'on veut que les choses aillent plus vite et que le jugement marque plus les esprits...). Les premiers éléments vont mettre la puce à l'oreille, et l'équipe du Département V va se mobiliser et plonger dans un milieu dont il ne sortiront pas indemnes...

Adler Olsen mène tambour battant cette enquête: une clinique aux pratiques qui dépassent l'éthique, une vengeance d'une patiente passée par cette clinique ayant porté plainte (mais internée par la suite) et un règlement de compte de nos jours. Autant dire que ce cas s'étale sur plusieurs décennies avant de trouver le dénouement escompté. Chacun veut trouver la paix, une légitimité dans son attitude, mais ce n'est pas sans donner un coup de pied dans la fourmillière.

Au-delà de l'enquête, Adler Olsen pose la question du "sang pur" ce qui est non sans rappeler une partie de l'Histoire de l'Allemagne. Cette vision de peuple dominant au Danemark surgit dans les années 1950, d'une certaine façon une continuité de l'Allemagne Nazie mais avec des idées un peu renouvelées: les filles aux moeurs légères ou à la libido développée, les immigrés, les familles très nombreuses...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire