Sorties

Edito Novembre 2018

La fin d'année sonne à grands pas, dans moins de deux mois les fêtes sont là ! Un coup de froid s'abat sur le pays: un plaid, un thé, son chat et un bon livre ou une série télé. Continuons le sport, avec le bon équipement (Guillaume Néry / Teddy Riner / Rich Roll... vous trouverez bien un coach !).

dimanche 15 octobre 2017

"Kingsman: le cercle d'or" de Matthew Vaughn

Casting: Colin Firth, Taron Egerton, Halle Berry, Mark Strong, Julianne Moore, Channing Tatum, Pedro Pascal, Jeff Bridges

Kingsman, l'élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent. Alors qu'une bombe s'abat et détruit leur quartier général, les agents font la découverte d'une puissante organisation alliée nommée Statesman, fondée il y a bien longtemps aux Etats-Unis. Face à cet ultime danger, les deux services d'élite n'auront d'autre choix que de réunir leurs forces pour sauver le monde des griffes d'un impitoyable ennemi, qui ne reculera devant rien dans sa quête destructrice.


Quitte à donner le ton dès le début du film, Eggsy se fait attaquer par un ancien aspirant Kingsman. Puis se retrouve à un dîner, mais par n'importe lequel: il rencontre les parents de sa copine, qui n'est autre que la Princesse Tilde (mais si à la fin du premier Kingsman ils ont couché ensemble). Les lieux de vie des agents Kingsman se retrouvent, simultanément, détruits: Eggsy et Merlin sont les seuls survivants.


Pendant ce temps là, Poppy Adams est en pleine crise existentielle: en exil au milieu de nul part, elle forme de nouvelles recrues et met au point son plan ultime. A savoir, grâce à son trafic de drogue mondial, infester la population d'un virus dont elle seule a l'antidote. Son objectif: être réhabilitée dans la société, être reconnue parmi les dirigeant les plus puissants du monde.


C'est sans compter sur des rebondissements: Galahad, joué par Colin Firth, est vivant et grâce à l'organisation Statesman. Comment est-ce possible? A vous de le découvrir ! Un indice: une nouvelle technologie permet de stopper une hémorragie interne. Inconvénient majeur: la récession psychologique du sujet.


Sans oublier bien sûr un agent double, sauver son couple, une alliance entre deux agences d'élites barrées (tandis que côté British nous connaissons Merlin, aux Etats-Unis nous retrouvons les agents Champagne et Whisky... ça vous donne une idée de base de ce nouvel opus).


Nous retrouvons les accessoires du premiers Kingsman et des nouveaux qui sont tout aussi digne (voire meilleurs) de ce volet: le parapluie protecteur, les lunettes qui fournissent des informations, et par exemple en nouveauté le lasso électrifié et des traceurs GPS sanguins.


Un casting de haut niveau. Channing Tatum passe d'un registre à l'autre: chippendale dans Magic Mike et guerrier dans L'aigle de la neuvième légion. Halle Berry aussi a varié les styles cinématographiques: mélange de paranormal et horreur dans Gothika, James Bond Girl dans Meurs un autre jour et la mutante Tornade dans notamment X-Men 3 L'affrontement final.


Ma note : 5/5 la mayonnaise du premier Kingsman prend aussi pour ce second opus: un humour décapant, des scènes d'action réglée au millimètre près, une trame simple mais efficace et une ambiance survitaminée.


A voir: si vous avez adoré le premier opus

A zapper: si le premier opus vous est passé à des kilomètres au dessus de la tête

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire