Sorties

Edito Novembre 2019

La Toussaint est passée, vous avez peut-être été en vacances et profité de lever le pied pour penser à vous. Nous nous tournons vers les préparatifs des cadeaux de Noël: les catalogues de cadeaux commencent à apparaître dans les boîtes aux lettres.

12/30/2017

"Le crime de l'Orient Express" de Kenneth Branagh

Casting: Judi Dench, Penelope Cruz, Johnny Depp, Kenneth Branagh, Michelle Pfeiffer, Josh Gad, Willem Dafoe, Derek Jacobi, Daisy Ridley

Le luxe et le calme d'un voyage à bord du train Orient Express est soudainement bouleversé par un meurtre. Les 13 passagers sont tous suspects et le fameux détective Hercule Poirot se lance dans une course contre la montre pour identifier l'assassin, avant qu'il ne frappe à nouveau.


Basé sur le livre d'Agatha Christie, le spectateur est plongé dans le mythique train Orient Express, en plein blizzard. Une avalanche fait dérailler la locomotive, et un meurtre est découvert. Sauf, qu'à priori, le meurtrier n'a pas pu aller bien loin vu le cadre: la montagne d'un côté, train arrêté entre pont et tunnel, et le vide.


Si vous avez lu le livre d'Agatha Christie, le dénouement n'est pas une surprise. Ce qui n'enlève en rien à l'appréciation de ce film. Les costumes d'époques, les accents, les décors: tout rappelle l'ambiance du livre. Maintenant, nous avons les visages et les sons sur les mots. La trame est quant à elle respectée: les rapports entre les personnages, les intonations liées aux nationalités...


La question, pour le film, peut se résumer à "qui a tué Johnny Depp" (spolie: c'est le personnage qu'il campe qui termine tué au bout de quelques minutes de voyage). Ou tout simplement, pour remettre dans le contexte, comment expliquer la mort d'un passager qui n'attire pas la sympathie physiquement: quelques cicatrices ornent le visage. Hercule Poirot va creuser cette histoire, même s'il aurait préféré profiter de ses quelques jours de congés.


Les métamorphoses sont assez impressionnantes: coiffures, vêtements, vocabulaire, codification des relations entre individus. Daisy Williams (Rey dans "Rogue One" et "Les dernier Jedi") et Kenneth Branagh (Professeur Gilderoy Lockart dans "Harry Potter et la chambre des secrets" et Commander Bolton dans "Dunkerque" entres autres) sont difficilement reconnaissables.


Le train a toujours fasciné. Les étudiants de Poudlard arrivent et repartent du château en train. La scène d'ouverture de James Bond "Skyfall" se fait du toit d'un train. "Unstoppable" met en scène Denzel Washington et Chris Pine face à un train devenu fou. Sinon, ce sont les avions: Flight Plan, Flight, Sully... Vous avez le choix pour les transports.


Un casting prestigieux: Penelope Cruz, Michele Pfeiffer, Judi Dench (M de James Bond), Johnny Depp, Kenneth Branagh. La fraichement lancée Daisy Ridley (2 films Star Wars à sont actif, quand même) assure dans son rôle de la haute bourgeoisie et innocente femme.
La musique se cale sur la respiration d'un train à vapeur. Les paysages traversés sont très beaux. La réparation de la locomotive prend le temps qu'il faut, ramené à l'époque. Les derniers instants du film ouvrent sur un très fort potentiel de voir sur écrans "Mort sur le Nil".


A voir: si vous adorez les enquêtes policières à huit-clos, si vous rêvez de prendre l'Orient Express ou si vous l'avez déjà pris (pour vous replonger dans vos souvenirs), pour un flashback dans le début des années 1900

A zapper: si vous préférez prendre le train plutôt que de le regarder sur écran (surtout l'Orient Express qui fait parti de ces trains mythiques avec le Transsibérien entres autres)

12/29/2017

"Preuves d'amour" de Lisa Gardner

Officier de police respecté, Tessa Leoni n'aurait pas supporté la violence de son mari et l'aurait froidement abattu de trois balles dans le corps avec son arme de service. C'est la version qu'elle donne à l'inspectrice D.D. Warren quand celle-ci arrive sur les lieux. Mais si les bleus sur son visage sont irréfutables, il y a une chose que D.D. Warren ne s'explique pas: la mystérieuse disparition de la petite fille de Tessa, que sa mère aime par-dessus tout, et au sujet de laquelle elle reste évasive. Au moment où l'enquête n'est plus qu'une terrible traque pour sauver la fillette, Tessa déclare soudain savoir où elle se trouve...


En apparence, un drame familial: le mari tué de trois balles dans le corps, la fillette disparue, et la mère/épouse policier en ligne de mire. Des incohérences dans ses déclarations laissent penser une affabulation: elle en sait plus qu'il n'y paraît. Mais que cache-t-elle réellement: un mari violent ou vraiment des chutes accidentelles? Pourquoi n'a-t-elle pas mentionnée d'elle-même l'accusation de meurtre? 

Lisa Gardner mène en parallèle les souvenirs et la vie de Tessa Leoni, en même temps que l'enquête. Les pensées de Tessa ne sont pas oubliées, ce qui donne deux visions: les enquêteurs qui s'engouffrent dans des pistes erronées, et Tessa qui tente de sauver ce qui peut être sauver.

Ce roman souligne ce que nous pouvons accepter par amitié et par amour, protéger les siens tout en essayant de se protéger soi même. Est-ce que la fillette est morte ou non? Pourquoi y a-t-il des traces de congélation sur le corps du défunt? Où sont les 250 000 dollars du fond syndical?

12/28/2017

Game of Thrones, saison 7

Casting: Peter Dinklage, Sophie Turner, Lena Headey, Emilia Clarke, Nikolaj Coster-Waldau, Kit Harrington, Aiden Gillen, Liam Cunningham, Carrice Van Houten, Nathalie Emmanuel, Maisie Williams, Conleth Hill, Kristofer Hivju, Isaac Hampstead-Wright, Gwendoline Christie, Alfie Allen, Indira Varma, Iain Glen, John Bradley, Rory McCann, Jerome Flynn, Joe Dempsie

Peyredragon - Née du Typhon - La justice de la Reine - Les butins de guerre - Fort-Levant - Au-delà du mur - Le dragon et le loup


Au centre de cette septième saison, il y a cinq personnages: Sansa, Littlefinger, Cersei, Bran et Jon. Veiller sur le Nord, confrontation aux marcheurs blancs et son maléfique chef, les ancêtres réels de Jon, qui peut réellement prétendre avoir la légitimité du Trône de Fer, les visions... 


Un premier épisode plutôt calme, et ensuite les confrontations se font violentes que ce soit psychologique ou physique. Les alliés qui changent de camps, les marcheurs blancs qui se rapprochent dangereusement du Mur, Jon qui se fait littéralement happer par ces morts aux yeux bleus, la prise d'un château, une attaque de flotte...


Cette avant-dernière saison n'oublie pas les rapprochements intimes, un peu moins que les saisons précédentes, mais certaines tensions palpables vont s'assouvir et d'autres se révéler. La huitième saison va forcément rebondir sur la révélation des origines de Jon Snow et l'invasion des marcheurs blancs.


Jorah et Le Limier refont leur apparition, tandis que Bolton disparaît entièrement de la circulation: un retour autours de la bataille finale, plutôt que des règlements de comptes entre époux et de guerres de terres, il s'agit là de s'allier pour un avenir commun.


Une septième saison qui signe l'approche réelle de l'affrontement final, sans oublier des révélations croustillantes qui aboutiront dans la huitième et ultime saison de Game of Thrones. L'épisode d'ouverture devra se faire, d'après moi, sur Jon et les Marcheurs Blancs, avant d'entrer dans le reste du sujet.

12/27/2017

"L'art de perdre" d'Alice Zeniter

L'Algérie dont est originaire sa famille n'a longtemps été pour Naïma qu'une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée? Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu'elle ait pu lui demander pourquoi l'Histoire avait fait de lui un "harki". Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quand à Hamid, son père, arrivé en France à l'été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus de l'Algérie de son enfance. Comment faire ressurgir un pays du silence?


Un roman complet et prenant sur une famille déracinée qui tente de s'insérer dans un pays qui, à vol d'oiseau, n'est pas si loin de leurs racines. Et pourtant... Grandir dans un HLM, apprendre le français, l'école... Quand on est enfant, le cerveau assimile une nouvelle langue sans trop de problème, quitte à occulter la langue des parents et grands-parents; quant aux parents ils doivent faire face au travail, à l'administration et à une langue qui ne leur dit absolument rien.

La famille s'agrandit, les aspirations changent et provoquent une fracture générationnelle, les enfants changent de ville, ont des amours. Le travail à l'usine ou en galerie d'art, les rapports de forces avec les enseignants, le problème du téléphone, les remarques: Alice Zeniter couvre tout ce qui a fait la vie de cette famille, depuis la vie en Algérie jusqu'à ce que les enfants aient grandis.

"L'art de perdre": sa langue d'origine, ses racines. Mais c'est aussi l'art de gagner des amis, des perspectives, une nouvelle langue. Un juste équilibre: nous ne perdons pas tout. Le combat n'est pas évident, il y a des heurts, des débats plus ou moins houleux, des froids avec les proches, au final la famille réussit à trouver un juste milieu.

12/25/2017

"Le père Noël est une ordure" de Jean-Marie Poiré

Casting: Thierry Lhermitte, Josiane Balasko, Maire-Anne Chazel, Christian Clavier, Anémone, Gérard Jugnot, Bruno Moynot, Michel Blanc

En salles le 25 Août 1982

La permanence téléphonique parisienne SOS détresse-amitié est perturbée le soir de Noël par l'arrivée de personnages marginaux farfelus qui provoquent des catastrophes en chaîne. Un Père Noël pas très net, un cadeau mal interprété: bienvenue dans une soirée de Noël pas comme les autres !


Ce film n'est plus à présenter. Ne pas être moche mais ne pas avoir le physique facile, une serpillère alors qu'il s'agit d'une veste (idéale pour descendre les poubelles), l'homme habillé en femme, le couple qui habite un taudis, jouer de la trompette dans l'ascenseur... Et la chaîne de téléphone qui se veut créatrice de lien amical, qui connaît un certain succès le soir de Noël.


Cette comédie, du début à la fin, dresse des portraits de personnages plus ou moins largués, avec plus ou moins de tact, sans en faire des tonnes sur la musique et les répliques (une justesse des mots. Les décors sont réduits au minimum, trois ou quatre lieux seulement. Les costumes et coiffures collent parfaitement aux caractères soulignés. La soirée de Noël: ce moment où tout le monde se lâche.


La troupe n'est plus à présenter. La troupe du Splendide est là ! Chacun met en avant un trait de caractère: une dégaine, une façon de parler, tout est là, sans forcer le jeu d'acteur. Tout semble naturel, comme si le personnage était une seconde nature (voire même la personnalité dominante au quotidien).


Qui a dit que la soirée de Noël était foie gras, champagne, coiffure sans une mèche qui dépasse, le gars déguisé en Père Noël qui assure et les cadeaux qui font mouches? Ici, vous cassez les codes ! Ce qui peut donner des idées pour changer le ton du réveillon.


A voir: pour la troupe du Splendide, pour avoir une autre vision de la soirée de Noël, pour avoir Noël en ville et pas au ski

A zapper: si vous avez votre dose de Noël déjà à la base, si la soirée qui dégénère à cause de marginaux ça ne vous attire pas

12/24/2017

"Boule et Bill" d'Alexandre Charlot et Franck Magnier

Casting: Franck Dubosc, Marina Foïs, Charles Crombez, Nicolas Vaude, Lionel Abelanski

En salles le 27 Février 2013

Tout commence à la SPA. Un jeune cocker se morfond dans sa cage. Il ne trouve pas les maîtres de ses rêves. Soudain, apparaît un petit garçon, aussi roux que lui. Qui se ressemble s'assemble: c'est le coup de foudre. Pour Boule et Bill, c'est le début d'une grande amitié. Pour les parents, c'est le début des ennuis... Et c'est parti pour une grande aventure en famille !


Côté vintage garanti: coupe de cheveux, déco de la maison, voiture, cartable, l'école... La 2CV, voiture de collection pour nos jours, n'est pas oubliée. Les relations entre homme et femme est assez codifiée, bien que cela tende un peu vers une certaine tolérance (mais pas trop quand même).


Nous avons droit aux pensées du chien: chouette on joue, c'est quoi ça, beurk j'aime pas... Et le coup de foudre avec la tortue Caroline. Les dialogues entre humains sont un peu plus relevés, sans être pour autant d'un niveau exceptionnel. Bref, un moment sans prise de tête, où nous pouvons même nous absenter quelques minutes sans pour autant perdre un élément phare de l'action.


Une comédie familiale de 2013 sur une famille milieu 1900. Un film qui se regarde sans vraiment s'écouter. Marina Foïs, qui n'est pas terrible en blonde coupée au carré (avec frange s'il vous plait !), donne la réplique à Franck Dubosc binoclard, avec un gamin qui préfère faire les quatre cents coups et un chien qui s'éclate.


A voir: si vous adorez les cockers, si vous êtes fan de Marina Foïs et/ou Franck Dubosc, si vous appréciez l'ambiance rétro

A zapper: si vous préférez faire autre chose


"Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit" de Jean D'Ormesson

"Tu t'es donné beaucoup de mal, mon cher amour, pour aboutir à bien peu de chose. J'ai été enchantée d'apprendre que la lumière transportait du passé à la vitesse record de trois cent mille kilomètres à la seconde, que cette vie que nous avons tant aimée nous venait des étoiles, que notre vieux Soleil qui nous éclaire et nous chauffe était parvenu à peu près au milieu de son âge et que, capables de choses si grandes, si charmantes et si gaies, les hommes n'étaient pas là pour toujours. Tout ça me fait une belle jambe. Tout ça, franchement, m'est un peu égal. Ce que je voulais savoir, je ne le sais toujours pas. Ce qui va nous arriver, et à toi et à moi, dans quelques années à peine, ou peut être même demain, quand le temps sera écoulé de ne passage sur cette Terre, m'est toujours aussi obscur. Je t'ai souvent entendu dire que tu souhaitais écrire des livres qui changent la vie des gens. Tu n'as pas changé grand chose à la fragilité passagère et si affreusement menacée de mon amour pour toi."


Une sorte de biographie, qui débute à des temps immémoriaux (la création de la vie sur la planète via les auteurs et scientifiques de Grèce et d'ailleurs) jusqu'à des bribes de vies de l'auteur. Des éléments qui ont marqué Jean d'Ormesson: le temps, la famille, des lieux de vie, Einstein... Ce qui a jalonné la pensée et l'existence de cet académicien.

Il couvre plusieurs éléments de sa vie, mais pas tout: notamment son entrée à l'Académie Française. Comment l'a-t-il vécue? Qui lui a annoncé, comment? Et ses enfants: les questions sur l'éducation, les encouragements...?  Jean d'Ormesson n'a, en effet, pas tout dit. Il a dit l'essentiel, certains essentiels, dans une approche culturelle: les écrivains, scientifiques qui ont jalonné le temps et qui ont apporté des éléments ou pistes de compréhension de l'univers dans lequel les êtres humains évoluent, une sorte d'héritage dont Jean d'Ormesson est témoin et dont la Terre a été témoin de la vie de Jean d'Ormesson.

Cet académicien a été devant la caméra pour Les saveurs du Palais aux côtés de Catherine Frot, la cuisinière du Palais de l'Elysée. Un homme aux talents multiples.

12/23/2017

"Mort ou vif (2/2)" de Tom Clancy

Le Camus: une organisation secrète, créée sous l'administration du président Jack Ryan, chargée de traquer, localiser et éliminer les terroristes. Et tous ceux qui les protègent. Sont pire ennemi: l'Emir, un tueur insaisissable, qui a programmé la destruction de l'Occident. Ses hommes: Jack Ryan Jr et ses cousins, plus quelques recrues de choc. Leur mission: prendre l'Emir, mort ou vif !


Dans cette suite aussi épaisse que le premier livre, le dénouement ne se fera pas sans pertes ni confrontations musclées. Corps à corps, destruction d'usine pétrochimique, voyage en différentes étapes dont l'objectif est indéterminé, des transferts sous une fausse identité: Tom Clancy passe à l'action, beaucoup plus que le premier opus.

Le groupe d'action va vivre des coups durs, entre blessures importantes et morts. Face à eux, des terroristes plus déterminés que jamais, avec un moyen de communication crypté (des images JPG qui cachent des messages dont une grille particulière peut aider au déchiffrage). Dès la diffusion d'un portrait robot suivi d'un message demandant de couper tout contact: la donne change de camps, tout se fissure.

Bateau, voiture, avion: tous les moyens de transports sont bons pour bouger. Les lieux de vies sont tellement éloignés les uns des autres qu'il est difficile de tout relier ensemble: motel, Las Vegas, Rio de Janeiro, le Moyen Orient... De même, quel est le rapport entre un bateau plein d'un mélange toxique par diffusion aérienne et une base de pipeline?

12/20/2017

House of Cards, saison 5

Casting: Robin Wright, Kevin Spacey, Michael Kelly, Jayne Atkinson, Boris McGiver, Molly Parker, Derek Cecil, Elizabeth Marvel, Neve Campbell, Joel Kinnaman, Patricia Clarkson, Campbell Scott Michael

Etat de guerre - Peur sur la ville - Le jour le plus long - Rien ne va plus - Statu quo - Nouvelle donne - Situation de crise - Les Champs Elysées - Seul contre tous - L'audition - Paranoïa - Dos au mur - Trahison


C'est la tournée générale des chutes: la Première Secrétaire, Leann Harvey, Doug Stamper, le journaliste-écrivain, Will Conway et (roulement de tambour) Franck Underwood. Avec une façon plus ou moins permanente d'évincer, selon le degré de dangerosité de révélations de petites affaires.


La bataille fait rage pour la présidentielle, tout est bon pour retarder l'échéancier et avoir les bureaux de votes à sa faveur. Quitte à provoquer des émeutes et demander des fermetures anticipées... A la toute fin de cette saison, Claire Underwood se retrouve Présidente des Etats-Unis: et si toutes les manigances étaient simplement dans cette perspective? D'autant plus que Franck avait l'habitude de faire ses petites parenthèses au spectateur, manie que Claire reprend un peu et de plus en plus fréquemment.


Manipulations de données qui reviennent à la charge (la greffe de foie de Franck Underwood a causé la mort d'un père de famille), qui appel qui, les réunions dans la forêts de personnes influentes... Et le dossier Zoé Barnes qui refait surface, de façon menaçante.


De la méfiance sans trop savoir pourquoi, des suspicions plus ou moins fondées: la cinquième saison mise sur l'accès au pouvoir suprême à portée de doigt, savoir s'entourer prend tout son sans. Même Franck reconnaitra de moins en moins le tempérament de sa femme... Qui clôture cette saison par "c'est mon tour", tandis que son téléphone ne cesse de sonner avec le nom de Franck qui apparaît...


12/18/2017

"Darker (2/3)" d'E.L James

Après une liaison passionnée qui s'est achevée dans les larmes et les reproches, Christian Grey est incapable d'oublier Anastasia Steele. Il l'a dans la peau. Décidé à regagner son amour, il s'efforce de réprimer ses désirs les plus troubles et son besoin de tout contrôler pour enfin aimer Ana selon ses conditions. Hélas, son enfance continue de le hanter, d'autant que Christian que Jack Hyde, le patron sournois d'Ana, la veut clairement pour lui seul. Le Dr Flynn, confident et thérapeute de Christian, parviendra-t-il à l'aider à affronter ses démons? Ou est-ce que l'amour exclusif d'Elena et l'adoration insensée de son ex-soumise, Leïla, finiront par le retenir dans le passé?


Le second opus "50 nuances plus sombres" vu par Christian. Et pas des moindres, car c'est là que les dangers rôdent le plus entre Elena et Leïla. Les quelques échanges avec le thérapeute donnent un bon regard sur la personnalité complexe de Christian. Les confrontations avec l'entourage sont de plus en plus agressives, ce qui tiraille le businessman d'autant plus que le lecteur sent qu'il lutte avec ses démons, qu'il veut changer mais des poids le retiennent.

Nous connaissons déjà le dénouement de cet opus et les évènements qui jalonnent le parcours d'Anastasia et de Christian, ce qui peut permettre de lire cet opus en diagonale, d'autant plus que le sexe prend encore (bien sûr) une place importante. Mais la complexité de Christian est enfin mise à jour, et tenterait presque de prendre le pas sur les scènes d'intimité. Les réactions sembleraient presque grossières du point de vue d'Anastasia (trilogie 50 Nuances) mais vu de l'intérieur de la tête de Christian, cela prend un autre sens: de ce fait, cet opus révèle ici et là quelques pépites psychologiques intéressantes.

Ce second opus est plus aboutit que le premier car c'est là qu'il se passe le plus de choses: le plus de menaces, de tensions, de dialogues animés. Bon, comme tout lecteur averti, l'intimité a une place prépondérante, c'est ce qui a forgé Christian, et Anastasia s'est engouffrée de bonne grâce dans ce système: l'intimité reste importante, mais le fond psychologique, les débats intérieurs, donnent une autre dimension.

A lire: si vous avez suivi la saga
A zapper: si ça vous barbe de lire la trilogie 50 Nuances du point de vue d'Anastasia et qu'il faille en plus ce coltiner la saga version Christian

12/17/2017

"L'ultra marathon pour la vie" de Rich Roll

Avec ses 20 kilos de trop, incapable de monter un escalier sans s'arrêter, Rich Roll a soudain réalisé quel futur l'attendait et où sa vie de sédentaire allait directement le mener. En l'espace de quelques mois, grâce à la mise en place d'un programme d'entraînement rigoureux et à une alimentation vegan, ce quadragénaire bedonnant s'est transformé en une véritable machine de guerre qui l'a conduite jusqu'à l'ultramar (un triathlon XXL d'un parcours de 515km à accomplir à la nage, à vélo et en courant), et au défi encre plus fou de EPIC5, cinq triathlons de type Ironman, accomplis sur cinq différentes îles d'Hawaii, le tout en moins d'une semaine.


Une prise de conscience: après 8 marches, des gouttes de sueurs qui tombent sur le parquet, essoufflé, il se rend compte qu'il y a un sérieux problème, lui qui était sportif à l'Université. En quelques mois, la transformation est fulgurante. Grâce à l'aide de sa femme, déjà convertie aux jus de végétaux et repas vegan, que Rich Roll va changer d'alimentation et reprendre le sport, qu'il a pratiqué à un certain niveau à l'Université (la natation étant le domaine de prédilection).

Chaque partie est détaillée de sorte que le lecteur est proche du récit, la trame est à échelle humaine.  Les problèmes rencontrés et les avancées sont écrites de façon simple, ce serait presque un journal intime. Les références en fin d'ouvrage, ainsi que l'exemple d'une journée alimentaire type, permettent au lecteur d'approfondir ses connaissances.

Des photos viennent illustrer des moments clefs de la vie de Rich Roll: examens scolaires, mariage... Nous mettons des noms sur les visages, nous voyons l'évolution physique de Rich Roll. Il ne se contente pas d'énumérer les transformations, il explique les conséquences de ses choix, démystifie les choix que tout le monde fait sans être moralisateur.

Rich Roll montre une corrélation en alimentation végétale et santé physique. Encouragé, soutenu, il se lance dans des défis sportifs de très haut niveau avec une perspective de moyen terme. Comment gérer une sortie au restaurant, comment optimiser un jus, comment organiser son alimentation pendant un effort physique de longue durée...

Pour prolonger l'expérience, Rich Roll a son site web où il poste des podcasts au cours desquels il rencontres avec des personnes ayant changé d'hygiène de vie, il y a aussi la possibilité de commander son livre de recettes.

"Paddington 2" de Paul King

Casting: Sally Hawkins, Julie Walters, Madeleine Harris, Hugh Grant, Hugh Bonneville, Brendan Gleeson, Peter Capaldi, Jim Broadbent

Paddington coule des jours heureux chez les Brown, sa famille d'adoption, dans un quartier paisible de Londres, où il est apprécié de tous. Alors qu'il recherche un cadeau exceptionnel pour les cent ans de sa tant adorée, il repère un magnifique livre animé, très ancien, chez un antiquaire. Pas de temps à perdre: il enchaîne les petits boulots pour pouvoir l'acheter ! Mais lorsque le précieux ouvrage est volé, Paddington est accusé à tort et incarcéré. Convaincus de son innocence, les Brown se lancent dans une enquête pour retrouver le coupable.


Coiffeur, laveur de carreaux: Paddington est prêt à tout pour réunir la somme demandée pour payer le livre pop-up pour la tante, qui rêve de visiter Londres. Ce qui ne tombera pas dans l'oreille d'un sourd: un héritier de l'écrivain du pop-up a bien l'intention de récupérer son héritage, dont les indices sont dissimulés dans le livre, tant pis pour Paddington.


Alternance de la vie en prison, de l'enquête des Brown, sans oublier et le mafieux tentant de gérer héritage et carrière, ce second opus ne manque pas d'humour et de douceur. Le cuistot de la prison s'attendrit grâce à la marmelade, un trio de gros durs s'évadent mais viennent sauver Paddington, course poursuite à bord de trains à vapeur... L'ourson pratique même l'équitation (à dos de chien).


Les costumes rappellent un certaine Angleterre, un peu à l'ancienne, avec une touche de modernité. Disons un aspect dandy vintage. Même la déco est décalée par rapport à 2017. La fête foraine a aussi une ambiance particulière, loin des manèges à sensations de nos jours.


A voir: si vous avez adoré le premier volet, si vous aussi vous avez eu un ourson Paddington dans votre enfance, pour passer un moment sans prise de tête ni scènes violentes

A zapper: si ça sent la dégoulinade de mièvreries, si vous préférez les blockbusters type Batman et Wonder Woman


12/16/2017

"Star Wars épisode VIII: Les derniers jedi" de Rian Johnson

Casting: Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac, Mark Hamill, Adam Driver, Carrie Fisher, Kelly Marie Tran, Andy Serkis

Luke Skywalker vit toujours retiré sur une île, avec ses habitants particulier, et refuse de former Rey. Une connexion semble s'établir entre Rey et Kylo Ren. Pendant ce temps, la résistance se fait surprendre en pleine évacuation.


L'année dernière, nous avons eu Rogue One: une parenthèse que je n'ai pas trop comprise, mais bon. Nous revoilà à la fin de l'épisode VII: Rey arrive face à Luke, sur l'île isolée. Les rencontres avec les gardiens ne se feront pas sans mal, Luke s'est habitué à cet isolement humain et le lien avec Rey sera assez tendu aux débuts.


Carrie Fischer, inébranlable dans le rôle de Leia, tente de maintenir une cohérence parmi la rébellion, mais un affrontement va la plonger dans un coma un temps certain. Finn, ancien Stromtrooper, engagé dans la résistance, s'engage encore plus auprès de ses comparses. Kylo Ren et Leader Supreme, tentent d'assoir un pouvoir. 


2h20 de film tout de même. Avec la même recette: Chewbacca et R2D2 qui sont compréhensibles que par les personnages du film, la Force du Bien contre la Force du Mal, des personnages qui ressemblent à des chiens avec des stalactites au lieu de poils... La question qui est en supsens à l'issue du film: Leia est vivante à la fin de ce huitième volet, or, paix à son âme, Carrie Fischer n'est plus de ce monde et le recourt aux images de synthèse est chose exclue... Que se passera-t-il pour le neuvième film?


Alors à voir ou pas? Un véritable épisode Star Wars, loin de Rogue One. Il se pose directement agressif: les combats démarrent dès les premières secondes. La confrontation entre Luke Skywalker et Kylo Ren est exceptionnelle. Le générique de début avec le son Star Wars, pour laisser place à une musique plus épurée par la suite. Une quête de soi est un élément assez important tout au long du film. Une planète blanche mais dont les pas sur le sol révèlent une base rouge sang.


Les nouveaux personnages et décors sont très bien, ils veulent donner de nouvelles touches parmi ce que nous connaissons déjà. Cependant, plusieurs point laissent le spectateur sur sa faim.

// BB-9E est très peu présent: une sorte de BB-8 méchant, tout noir, qui travaille avec auprès de Stormtroopers. Je m'attendais à une confrontation entre les deux droides, ou en tout cas beaucoup plus d'actions de BB-9E. Au final, nous ne savons rien des actions de BB-9E ni son origine.

// Finn et Rose essayent de participer aux différentes actions, en vue de mettre à mal le pouvoir. Sans vraiment être un succès phénoménal, ne serait-ce que pour aider les compères dans leur avancée.

// La résistance est complètement éparse, peu présente, tente de résister tant bien que mal à l'expansion agressive du pouvoir. C'en est fini de Star Wars: jusque là, la Force Obscure et la Résistance étaient deux vraies puissances en opposition, avec un engagement complet des membres. Là, la Force Obscure a clairement toute légitimité dans la Galaxie: l'Ordre sera désormais le nouveau scénario pour les autres épisodes.


Un nouvel épisode qui se regarde très bien, entre action et affirmation de soi. La recette continue de prendre. Les paysages sont plus variés que les épisodes précédents: désert de sel, île, mer, air. Cet épisode appelle le suivant: Luke n'a pas dit son dernier mot, tout comme Kylo Ren; Rey en est à ses balbutiements.


12/13/2017

"Arsène Lupin contre Herlock Sholmès" de Maurice Leblanc

L'homme qui défie toutes les polices françaises contre l'as des détectives anglais. "C'est justement quand je ne comprends plus que je soupçonne Arsène Lupin", avoue le célèbre limier. Quand deux hommes aussi intelligents s'affrontent, leur duel est un grand spectacle. Où est passé le petit secrétaire en acajou, joyeux de la couronne royale de France? Qui joue les passe-murailles en plein Paris? Arsène Lupin, toujours lui, l'éternel amoureux de la Dame Blonde, plus insolent, plus ingénieux que jamais, déjouant une à une toutes les ruses de l'Anglais par d'autres ruses plus étonnantes encore.


Deux cas dans le même livre: arrivée à une cinquantaine de pages de la fin, je me dis que la conclusion du cas du secrétaire en acajou va être longue... Et un second cas surgit: une lampe juive, avec un bijou, volé. Toujours en opposant Arsène Lupin, gentlemen voleur, et Herlock Sholmès le détective so british. Chacun réussit à se dépêtrer des pièges tendus par l'autre, les esprits s'émoustillent à comprendre le liens entre les évènements passés et anticiper ce qui peut se produire. Les confrontations peuvent être très physique: Wilson, par exemple, finira le bras en bandage.

Les intrigues tournent autours de l'architecture: des bâtiments qui communiquent entre eux, une fenêtre ouverte et pourtant aucun escabeau n'a pu être utilisé pour entrer, des grilles à franchir... L'eau est très présent, que ce soit l'eau douce avec la Seine ou l'eau salée avec la mer. Arsène Lupin et Herlock Sholmès ont le don de se croiser dans des lieux assez surprenants. Au final, qui coffrera qui?

Les deux personnages mythiques réunis dans un même livre, deux philosophies de vie différentes mais l'un n'existe pas sans l'autre (il faut bien des voleurs pour émoustiller les enquêteurs), deux intelligences mises à profits pour un talent en particulier. Maurice Leblanc a trouvé une trame qui permet à ces lumières de s'exprimer, de montrer l'étendu de leurs talents.

12/11/2017

"Le crime de l'Orient Express" d'Agatha Christie

Par le plus grand des hasards, Hercule Poirot se trouve dans la voiture de l'Orient-Express - ce train de luxe qui traverse l'Europe - où un crime féroce a été commis. Une des plus difficiles et des plus délicates enquêtes commence pour le fameux détective belge. Autour de ce cadavre, trop de suspects, trop d'alibis.


L'auteur n'est pas à présenter, le titre de ce livre a touché bon nombre d'oreilles, sans oublier Hercule Poirot parmi les enquêteurs les plus connus avec Sherlock Holmes. Bref, de la haute voltige pour un meurtre qui en déroute plus d'un: en tout cas, les enquêteurs, eux, sont déroutés. Qu'en est-il vraiment des passagers? Il y a beaucoup trop d'alibis, tout le monde semblerait presque se couvrir. Pourquoi douze coups de couteau? Surtout que certaines plaies sont post-mortem... Et la montre, arrêtée à 1h15 du matin: est-ce vraiment l'heure de la mort?

Chaque personnage vient d'un pays différent, mais tout le monde comprend l'anglais. Certains ont entendu parler des drames liés à la famille Armstrong, certains y sont liés d'assez près. Mais comment relier tous les passagers entres eux? Ont-ils seulement un lien? Ou s'agit-il d'une coïncidence? Les puzzle n'est pas évident à monter.

Le train est bloqué par la neige, aucune trace de pas à l'extérieur du wagon: ce qui signifie, à moins d'avoir un prestidigitateur à bord, que le meurtrier n'a pu quitter le train. Le ou les meurtriers? Tout le monde semble être au dessus de tout soupçon. Trop beau pour être honnête?