Sorties

Edito Janvier 2019

Les fêtes se sont bien passées? Janvier, les nouvelles résolutions ou vous ajustez au fur et à mesure? En ce qui me concerne ce sera toujours des lectures et des séances au cinéma, quelques séries télévisées de temps en temps pour varier les plaisirs. Un passage au salon de la plongée à Paris qui a lieu du 11 au 14 Janvier: l'occasion de refaire le plein de matériel, de voyages aquatiques ou de simples conseils.

mercredi 17 janvier 2018

"Le courage qu'il faut aux rivières" d'Emmanuelle Favier

Elles ont fait le serment de renoncer à leur condition de femme. En contrepartie, elles ont acquis les droits que la tradition réserve depuis toujours aux hommes: travailler, posséder, décider. Manushe est l'une de ces "vierges jurées": dans le village des Balkans où elle vit, elle est respectée par toute la communauté. Mais l'arrivée d'Adrian, un être au passé énigmatique et au regard fascinant, va brutalement la rappeler à sa féminité et au péril du désir.

Une ambiance feutrée et violente, des traditions qui pèsent et donnent du respect et un cadre. L'évolution de la société avec l'arrivée des feux tricolores par exemple. Une enfance brisée car l'enfant né n'est pas garçon mais fille, donc après déjà plusieurs filles, forcément, ça passe mal: vient alors l'errance et une possible pause dans un village.

Je m'attendais à tout sauf à ça par rapport à Adrian, cet homme qui arrive soudainement au village et qui se fait héberger par Manushe. Cette dernière voit ses voeux remis en question. Adrian va payer le prix fort d'avoir caché son passé. Adrian n’est pas ce qu’il prétend être: mais a-t-il tué, volé, commis un crime qui lui a valu d’être bani d’une tribu?

Face aux obstacles, l'eau s’ouvre un nouveau chemin. Ce qui est le cas d'Adrian: née fille alors que les parents voulaient un garçon, Adrian a dû se battre, a été brimé et finalement a fuis sa condition. Mais sous quelle identité Adrian s'est reconstruit? Quelles ont ses les rencontres qui ont permis de se reconstruire, d'aspirer à l'équilibre intérieur?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire