Sorties

Edito Décembre 2018

Merry Christmas and a happy new year: voici les sons qui vont résonner tout du long de ce mois de fêtes de fin d'année. Avec la PAL et PAV 2018, retrouvez les points forts culturels de l'année écoulée et peut être une idée ou deux pour un cadeau. Dernier édito de l'année 2018, rendez-vous en janvier 2019 pour un nouveau souffle culturel et éditorial !

samedi 10 février 2018

"The passenger" de Jaume Collet-Serra

Casting: Liam Neeson, Vera Farmiga, Patrick Wilson, Sam Neil, Elizabeth McGovern, Jonathan Banks, Florence Pugh, Andy Nyman

Comme tous les jours après son travail, Michael MacCaulay prend le train de banlieue qui le ramène chez lui. Mais aujourd'hui, son trajet quotidien va prendre une toute autre tournure. Il est forcé d'identifier un passager caché dans le train, van le dernier arrêt. Alors qu'il se bat contre la montre pour résoudre cette énigme, il se retrouve pris dans un terrible engrenage. Une conspiration qui devient une question de vie ou de mort, pour lui ainsi que pour tous les autres passagers.


Les américains sont passionnés par les transports: "Flight Plan", "Unstoppable" ou encore "Sully"  et "Flight" pour les films; "La fille du train" de Paula Hawkins pour la littérature par exemple. D'ailleurs, Liam Neeson a déjà été dans un film de transport: "Non-stop", donc il passe de l'avion au train.


Ici, pour "The passenger", nous avons les trains de banlieue. Nous sommes réglés comme des horloges: nous commençons et terminons le travail aux mêmes heures, donc il nous faut prendre les mêmes trains pour arriver au travail à l'heure et nous enchainons souvent tout de suite après le bureau pour rentrer le plus vite possible chez soi.


Femme agent immobilier, mari travaillant dans les assurances et enfant qui entre à l'université. Voici le schéma de départ de cette famille qui habite en pavillon. Jusqu'à cette journée où Michael se fait virer, à cinq ans de la retraite car "il coûte plus qu'il ne rapporte", les allocations vont aider, comment Michael va gérer ses deux prêts en court et les frais de scolarité du fiston...


En général, quand un inconnu comme à nous parler, on a tendance à être très méfiant voire à envoyer balader la personne. Alors quand on vient de se faire virer, on a encore moins envie de parler (à priori) et se plonger dans un roman permet (en théorie) de s'isoler. Michael fini par lâcher son roman pour donner le change à cette femme qui a la langue bien pendue. Elle propose, hypothétiquement, s'il venait à prendre une décision, qui n'aurait pas de conséquence pour lui mais pour un des usagers, que ferait-il? Tout dépend de la carotte: pour 100 000$? Tout dépend de la conséquence pour l'usager. La mort. Pas vraiment... D'accord c'est entendu, vous avez jusqu'à la fin du trajet pour trouver le passager avec pour indice quelqu'un qui n'est pas régulier sur la ligne, avec un sac quelconque et un pseudo.


Autant dire que Michael réfléchi sur la façon d'annoncer son licenciement, n'est pas partant pour faire tuer un passager, n'a pas d'indice tangible pour identifier la cible, constate qu'il y a bien 25 000$ d'acompte dans les toilettes du wagon 2 (les 75 000$ restants après l'accomplissement de la mission). Bref, on est mal parti, très mal parti. Surtout que la famille de Michael est en jeu. Alors vient le dilemme: tuer un passager et sauver sa famille, sauver sa famille et tuer un passager, ou sauver le passager et la famille?


A voir: par les passionnés de films sur les transports, pour Liam Neeson (TakenBalade entre les tombesBattleshipSans identité...)

A zapper: si vous avez déjà votre dose de transports au quotidien, si vous avez déjà vu trop de films sur les transports


"The passenger" a l'honneur d'être mon millième article sur mon blog. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire