Sorties

Edito Octobre 2018

Déjà Octobre... Nous avons été au Danemark, une semaine, en Septembre, coupure hors vacances scolaires. En octobre, nous restons à la maison, donc: séries télé, lecture et cinéma, le rythme habituel. La fête des morts est là, à la fin du mois, de quoi nous faire peur avec Paranormal Activity par exemple?

samedi 3 mars 2018

"La ch'tite famille" de Dany Boon

Casting: Line Renaud, Laurence Arné, Dany Boon, François Berléand, Guy Lecluyse, Valérie Bonneton, Pierre Richard, Juliane Lepoureau, Stéphane Pézérat

Valentin D. et Constance Brandt, un couple d'architectes designers en vogue préparent le vernissage de leur rétrospective au Palais de Tokyo. Mais ce que personne ne sait, c'est que pour s'intégrer au monde du design et du luxe parisien, Valentin a menti sur ses origines prolétaire et chutais. Alors, quand sa mère, son frère et sa belle-soeur débarquent par surprise au Palais de Tokyo, le jour du vernissage, la rencontre des deux mondes est fracassante. D'autant plus que Valentin, suite à un accident, va perdre la mémoire et se retrouver 20ans en arrière, plus ch'ti que jamais !


Salués, encensés, ils sont à la hauteur de leur ambition. La maison, la une de Paris Match, en négociation avec une grande chaîne hôtelière, Vincent a même effacé son accent ch'ti... Pendant ce temps, le frère et sa femme ainsi que leur fille, et les parents, sont au fin fond de la cambrousse, entre pièces détachées et légumes à l'huile de moteur. Un guet-apens se monte pour réunir toute la famille à Paris, sauf que bien sûr rien ne va se passer comme prévu... Entre esclandre au Palais de Tokyo et accident rappelant à Vincent ses origines, la famille va complètement voler en éclats.


Une question qui mérite d'être poser: jusqu'où aller pour réussir? Parce que ce n'est pas seulement Vincent qui a troqué un accent parisien à la place de l'accent du nord, c'est aussi le PDG, qui n'est autre que le père de Madame de Vincent, qui fait pression pour la réussite.

N'oublions pas de la légèreté tout de même: les cours d'orthophoniste et de bonne tenue à table, le quadragénaire qui pleure devant une mobylette d'un autre âge, qui s'extasie devant les dernières tendances de meubles alors qu'une sciatique est là...


Une comédie qui joue sur la légèreté sans oublier la morale. La famille avant tout, peu importe la carrière accomplie et l'allure de la maison: on a qu'une seule famille, en arriver aux artifices pour réunir tout le monde et en plus demander de l'aide apparaît comme une situation où nous sommes aussi gêné qu'en allant demander un prêt ou combler un découvert à la banque. Les dialogues ne manquent pas d'humour, alternant piques et blagues.


"La ch'tite famille" fait l'inverse de "Bienvenue chez les ch'tis": alors que le Sud monte au Nord, ici nous avons le Nord qui descend au centre à Paris pour ramener un garçon à sa région natale. Des personnages entiers, que ce soir la femme carriériste fière de sa maison dernier cri que l'homme mécano dans sa baraque au milieu de nul part, aussi l'homme qui a masqué sans honte ses origines. La même recette que "Bienvenue..." pourrait-on dire: le mec coupé de ses racines, égaré, va se redécouvrir, des individus chaleureux. Alors pourrait-on se demander en quoi cette nouvelle version est à voir?

// Parce que Dany Boon joue l'inverse de "Bienvenue...": c'est lui qui accueillait, c'est désormais lui qu'on accueille à nouveau. Dany Boon sans le ch'ti, c'est comme le Nord sans le maroilles: c'est inconcevable, il faut rétablir la situation !

// Parce que le bourgeois arriviste va revenir aux sources, et aura une alliée de taille: la carriériste elle-même, qui ne supportait pas du tout ces cheutimis débarqués de leur cambrousse, et ce bien que ce soit les origines de son conjoint

1 commentaire:

  1. Thanks for your marvelous posting! I genuinely enjoyed
    reading it, you can be a great author.I will be
    sure to bookmark your blog and may come back later
    on. I want to encourage you continue your great job, have a nice
    morning!

    RépondreSupprimer