Sorties

Edito Novembre 2018

La fin d'année sonne à grands pas, dans moins de deux mois les fêtes sont là ! Un coup de froid s'abat sur le pays: un plaid, un thé, son chat et un bon livre ou une série télé. Continuons le sport, avec le bon équipement (Guillaume Néry / Teddy Riner / Rich Roll... vous trouverez bien un coach !).

samedi 10 mars 2018

Prison Break, saison 1

Casting: Wentworth Miller, Dominic Purcell, Sarah Wayne Callies, Peter Stormare, Amaury Nolasco, Wade Williams, Paul Adelstein, Marshall Allman, Robert Knepper, Rockmond Dunbar, Camille Guaty, Al Sapienza 

La grande évasion - Allen - Mise à l'épreuve - Alchimie - Le transfert - Au coeur de l'enfer 1/2 - Au coeur de l'enfer 2/2 - Route 66 - Un homme hors du commun - Cause perdue - Un de trop - Rédemption - Au bout du tunnel - Comme un rat - In extremis - Les blessures de l'âme - Dépression - Poker menteur - La clé - Sans retour - Le grand soir - Les fugitifs


Le pitch: Lincoln le grand frère se retrouve au prison bien qu'il clâme son innocence, Michael le petit frère braque une banque et demande à finir dans la même prison. L'objectif: faire évader Lincoln, et tant qu'à faire Michael aussi. Les moyens mis en oeuvre: un qui s'avère être radical, à savoir se faire tatouer le plan de Fox River sur le corps.


Le monde de la prison est certes assez édulcoré. Pas de douche entre hommes, personne ne jure comme un charretier, pas de règlement de comptes dans la nourriture. Bref, un monde pénitencier à l'opposé de Orange is the new black où les considérations sont la vengeance d'avoir été repoussée, les commentaires sur les seins ou encore le burger au tampon. Ici, c'est le monde masculin: la testostérone. A savoir: on se tape dessus pour un bout de terrain, on s'attaque au couteau, cela va même jusqu'à se suicider avec les draps de lit, on intrigue pour changer de compagnon de cellule...


Il y a peu de femmes, et cliché ou non: elles sont à l'infirmerie. Le fantasme de la soignante? L'équipe  féminine s'occupe des piqûres d'insuline, des pansements, des médicaments aux psychotiques, mais bien sûr la légendaire écoute.


Le duo Michael / Lincoln va s'élargir: l'évasion va compter certains enthousiastes, qui se sont plus ou moins imposés. Les matons passent régulièrement, alors comment roder le parcours vers l'extérieur et s'assurer l'éloignement de la prison? Des origamis, défaire la plomberie de la chambre, passer des arrangements de passages avec la lingerie, se retrouver parmi le groupe des travailleurs...


Un épisode n'oublie pas chaque membre du gang des potentiels évadés: leur vie avant la prison. Les bobards racontés pour expliquer une absence prolongée, la préparation d'une vie de couple qui va tomber à l'eau, penser le plan d'évasion... Ces vies qui continuent et tentent de construire un plan juridique ou une vie de famille avec l'absence de la figure paternelle.


Prison Break est une série, en tout cas pour la première saison, très complète: la prison, des perspectives, des tensions entre les pensionnaires, les familles à l'extérieur, les médias, les coups bas politiques...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire