Sorties

Edito Avril 2019

De retour de vacances au Japon, avec son article Voyages ! Je continue la lecture de la saga littéraire "L'amie prodigieuse" d'Elena Ferrante. Avril revient à ses lectures et films.

dimanche 18 mars 2018

"Vol de nuit" d'Antoine de Saint-Exupéry

Amérique du Sud, aux débuts de l'aviation commerciale. Rivière veut prouver que l'avion est le meilleur moyen d'acheminer le courrier par la voie aérienne, à condition d'imposer aux pilotes des vols nocturnes. Fabien ramène le courrier de Patagonie à Buenos Aires, mais il se retrouvera pris dans une tempête.


L'aviation postale en est à ses balbutiements, les conditions de vols ne sont pas celles que l'on connait aujourd'hui avec notamment les boîtes noires qui permettent de retrouver (ou en tout cas faciliter) la détection d'un avion perdu ou encore les signaux GPS pour suivre l'évolution d'un parcours. Le contact avec les bases est fortement perturbé lorsque une tempête surgit. Imaginons pour localiser un avion en perdition: tout ce que la base sait, est l'heure de départ de l'avion et son lieu  d'arrivée.

Au sol, l'équipe angoisse mais aussi la jeune épouse: le couple s'est marié six semaines plus tôt, l'équipe se demande où est leur partenaire. Au regard de la capacité de pétrole à bord de l'avion, de l'heure de décollage et donc de la durée en vol estimée, le responsable finit par déduire que l'avion est perdu.

Antoine de Saint Exupéry propose un texte épuré. L'angoisse de l'attente, tant par l'épouse que les aviateurs, va droit à l'essentiel. Il en est de même pour les éléments météorologiques qui ne sont pas écrasant: la description de la tempête, depuis le sol et par l'aviateur, sans entrer dans les détails du pourquoi du comment du phénomène (dépression etc.).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire