Sorties

Edito Janvier 2019

Les fêtes se sont bien passées? Janvier, les nouvelles résolutions ou vous ajustez au fur et à mesure? En ce qui me concerne ce sera toujours des lectures et des séances au cinéma, quelques séries télévisées de temps en temps pour varier les plaisirs. Un passage au salon de la plongée à Paris qui a lieu du 11 au 14 Janvier: l'occasion de refaire le plein de matériel, de voyages aquatiques ou de simples conseils.

mercredi 11 avril 2018

Narcos, saison 2

Casting: Maria Menounos, Wagner Moura, Pedro Pascal, Damian Alcazar, Paulina Garcia, Alberto Ammann, Francisco Denis, Pepe Rapazote, Matias Varelas, Michal Stahl-David, Juan Pablo Raba, Raum Mendez


Escobar a quitté la Cathédrale, la famille suit mais tout le monde fini par être séparé: d'un côté Pablo Escobar, de l'autre sa femme, les deux enfants et la mère de Pablo. Les clans se livrent une bataille ouverte. Pablo, avec un acolyte, se pose chez papa fermier pendant un mois et demi: aucune nouvelle des parties pendant ce temps là, mais au retour à Medellin, Madame et Monsieur renouent et c'est ce qui causera la perte de Pablo.

Le pays est à feu et à sang. L'attaque d'un centre commercial est la goutte qui fait déborder le vase: des dizaines de morts, dont une majorité d'enfants. Le gouvernement montre sa fermeté. Pendant ce temps, les clans accentuent les actions et règlent leurs comptes en interne au point de finir en effectif très réduit.


La violence monte d'un cran par rapport à la première saison, qui était déjà très fournie. L'hémoglobine est au rendez-vous, les explosions et armes à feu s'expriment régulièrement. Et l'étau se resserre autours du narcotrafiquant. Le groupe d'Escobar joue sur deux fronts: retrouver la famille en sécurité et assoir sa place au soleil.

Plus les mailles du filet se resserrent, plus certains membres se posent des questions sur leur engagement sans faille pour le patron. Est-ce que ça en vaut vraiment la peine? D'autres voient une opportunité: Escobar est cuit, il faut assurer la relève, et si une reine prenait les rennes?


Escobar serait presque humain. Inquiet pour sa famille. Aspire à avoir autant de droits que n'importe quel autre citoyen colombien. Papouilles au lapin domestique qu'il a offert à sa fille. En fin de compte, il est prêt à tout pour retrouver sa dignité, assoir son pouvoir et protéger ceux qu'il aime et qui lui donnent un coup de main.


Une seconde saison nettement plus violente et stratégique que la première. Il est temps qu'un groupe prenne la main: revenir sur la scène ou écraser l'adversaire. La question qui se pose: admettons qu'Escobar soit éliminé, il y a toujours des cartels en action et le trafic de drogues, qu'adviendra-t-il?

Nous conservons l'ambiance 1980 / 1990 dans les costumes, accessoires et coiffures. Le vocabulaire reste assez rustre, et les noms d'oiseaux ne manquent pas. Il y a un jeu de cache cache, y compris parmi les forces armées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire