Sorties

Edito Mai 2019

Voici Mai fait ce qu’il te plait ! La météo de ce début du mois de Mai n'est pas si beau que cela, idéal pour rester au chaud à lire et regarder des films. Nous le phénomène annuel du festival de Cannes du 14 au 25: quel sera le cru de cette année ? Le 8 nous aurons un troisième Hellboy, dont les deux premières aventures remontent à 2004 et 2008. Pikachu devient détective au cinéma.

samedi 30 juin 2018

"Jurassic Park, le monde perdu (2)" de Steven Spielberg

Casting: Julianne Moore, Vanessa Lee Chester, Jeff Goldblum, Richard Attenborough, Pete Postlehwaite, Vince Vaughn, Peter Stormare, 

Quatre ans après le fiasco de Jurassic Park, John Hammond rappelle le Dr Ian Malcolm pour l'informer de son nouveau projet. Sur une île déserte, vivent en liberté des centaines de dinosaures d'espèces et de tailles différentes. Ce sont les descendants des animaux clones de laboratoire. Une autre expédition, aux perspectives différentes, est également en route...


D'un côté, il y a la volonté d'étudier les animaux. De l'autre, l'exploitation: rendre les dinosaures accessibles au grand public. La même formule que le premier films, avec les éléments d'une autre île. Nous avons le côté ranch: dans des 4x4, des hommes tentent d'attraper des animaux avec des lassos. Pendant ce temps, un groupe de cinq chercheurs se lancent dans l'analyse des animaux laissés sans influence humaine.


Il y aura tout de même un T-rex lâché en pleine ville... Autant dire un beau bazar entre habitants qui courent, voitures détruites et maisons visitées. Le seul moyen de canaliser la bête: l'attirer en zone sûre grâce à son bébé.


Les effets spéciaux sont bluffant, avec une amélioration par rapport au premier opus. Des scènes mémorables: la traversée d'un champs de hautes herbes, le camion suspendu dans le vide avec des occupants, le T-rex en pleine ville.


Le scénario reste un basique. Il fait nuit, avec ou sans pluie, et c'est là que ça dégénère: et ça marche. Les groupes cherchent à tirer la couverture à leur avantage. Des pointes d'humour qui jouent pour beaucoup sur la corrélation entre une petite phrase et une situation.


A voir: pour la suite du premier opus, pour les dinosaures, pour un film western version dinosaures

A zapper: si vous n'avez pas apprécié le premier film, si vous préférez voir les dinosaures dans un musée d'histoire naturelle

jeudi 28 juin 2018

"Les noces rebelles" de Sam Mendès

Casting: Kate Winslet, Léonardo Dicaprio, Michael Shannon, Kathryn Hahn, Kathy Bates, Zoe Kazan, David Harbour, Richard Eaton

Sorti au cinéma le 21 Janvier 2009

Dans l'Amérique des années 50, Frank et April Wheeler se considèrent comme des êtes spéciaux, à part. Lorsqu'ils emménagent dans leur nouvelle maison sur Revolutionnary Road, ils proclament fièrement leur indépendance. Pourtant, ils deviennent exactement ce qu'ils ne voulaient pas: un homme à un poste sans intérêt, une ménagère qui rêve d'une vie trépidante. Ils ont perdu leurs rêves et se bercent d'illusion. April imagine alors un plan audacieux pour tout recommencer: quitter leur routine et aller vivre à Paris...


Une rencontre dans un bar, sur fond de musique de jazz. Elle prend des cours pour être actrice, il a un poste basique. A eux deux, ils ne forment pas le couple glamour que tout le monde envie, mais ils sont heureux avec ce qu'ils ont. Même face à leurs voisins, ils jouent à la famille parfaite: deux enfants, une maison dans le quartier pavillonnaire où tout le monde rêverait de vivre loin des zones mal fumées...


Mais l'envers du décors est beaucoup moins reluisant. Nous ne savons pas ce qui se passe une fois que la représentation est terminée, que la porte se ferme. Frank veut jouer au mari, le chef de famille. April a des rêves de grandeurs pour sa carrière d'actrice sauf que sa dernière pièce de théâtre est un désastre, ce que Frank ne manque pas de souligner avec ses gros sabots.


April est fragile et en même temps forte, elle alterne entre les deux tempéraments sans qu'un ne prenne vraiment le dessus. La collègue tourne autour de Frank, qui ne résistera pas longtemps aux sirènes de la belle. Mais l'inverse est tout aussi vrai: April va profiter d'une soirée pour un corps à corps avec le voisin marié.

Le couple est bipolaire. Tantôt au top, heureux de la vie. Tantôt rien ne va, à grands coups de "je te hais" et "monte dans cette putain de voiture". Les coups ne viennent jamais mais il s'en faut souvent de peu pour les hématomes: le toit de la voiture, le mur en prennent pour leurs grades, mais jamais les corps.


Kate Winslet (The Reader et Neverland), cigarette à la bouche, provoquant elle-même son avortement, au domicile conjugal, et à la limite de la période légale. Léonardo DiCaprio (Le loup de Wall Street et Shutter Island) en homme blasé au travail, frustré à la maison, qui a des difficultés à trouver un équilibre psychologique.


A voir: nous avions quitté le couple Kate Winslet / Léonardo DiCaprio en couple tout mignon dans Titanic, nous avons ici un couple de désillusions qui a gagné en maturité

A zapper: pour les crises existentielles bipolaires à répétition

"Pretty Woman" de Garry Marshall

Casting: Julia Roberts, Richard Gere, Ralph Bellamy, Jason Alexander, Laura San Giacomo

Sorti au cinéma le 28 Novembre 1990

Edward Lewis, homme d'affaire performant, rencontre Vivian Ward, une femme qui arpente chaque nuit les trottoirs d'Hollywood Boulevard... Il va naître de cette rencontre une relation que personne n'attendait, encore moins les protagonistes.


Un film sur le regard des autres. Quand Vivian entre dans un magasin de vêtements d'une marque de luxe: les vendeuses la dévisage, "c'est trop cher pour vous"; dans l'ascenseur à l'hôtel le vocabulaire dénote avec le cadre. Une fille venue du trottoir qui tombe sur un quinquagénaire qui va au-delà des préjugés.

Deux destins qui à priori n'étaient pas faits pour se rencontrer, car les apparences donnent à l'homme en costard un hôtel prestigieux et la prostituée dans une chambre d'un motel miteux. Derrière les costumes, il y a autre chose lorsque l'on gratte le vernis de surface. Mais il a fallu qu'Edward se perde et tombe sur Vivian. Ils vont se surprendre: Vivian va lui expliquer les cylindres de la voiture, il va lui laisser le volant.


Julia Roberts (Il n'est jamais trop tard et Erin Brockovich) et Richard Gere (Shall we dance et Chicago) campent ce couple hors normes. Les proches ne sont pas dupes: ils ont assistés au changement de look de Vivian, et les regards ont du mal à changer. Une rencontre qui change la vie des deux protagonistes: aller au-delà de la prostitué, quitter la rue. Ils ont beau se dire que c'est juste une parenthèse, l'attachement s'installe.


A voir: pour l'histoire d'amour envers et contre tous les jugements

A zapper: si ce genre d'histoire d'amour c'est tiré par les cheveux, si vous avez votre dose de "Coup de foudre à..." (Notting Hill, Manhattan, Bollywood pour ne citer qu'eux)

mercredi 27 juin 2018

« Sang d’encre » de Jill Dawson

Lorsque, au milieu des années 1960, la romancière Patricia Highsmith s’installe dans un petit cottage dans le Suffolk, en Angleterre, c’est pour s’isoler et se donner le temps d’écrire, mais également pour protéger son intimité: elle entretient en effet une liaison avec Sam, une femme mariée qui vit à Londres. Cependant Patricia est convaincue que quelqu’un l’observe, la surveille, et cette sensation ne fait qu’augmenter avec l’arrivée d’une jeune journaliste qui multiplie les intrusions dans le sanctuaire où elle espérait trouver la quiétude. Lorsque Sam vient la rejoindre pour une escapade amoureuse, les choses ne tardent pas à tourner au drame...


Une journaliste un peu trop fouineuse et un peu trop envahissante, sur fond de bourgade dans la campagne anglaise. Une demeure un peu austère, qui a son coin feu de cheminée, un lieu qui n'est pas équipé ni du téléphone ni de la télévision. Et l’écrivaine dont l’univers est le meurtre et qui est obsédée par les escargots. Le problème de surface : l’inspiration pour son nouveau roman. Le problème de fond: l’alcool, une mère qui ne s’est jamais cachée de ne pas avoir voulu d’enfant.

Voilà le cadre, qui prend 1/3 du roman à se mettre en place. Entre écrire sur un meurtre et commettre un meurtre, il y a une différence. Pas si mince que ça : une crise de couple et un coup de meuble avec insistance.  Évacuer le corps semble beaucoup plus compliqué dans la réalité que sur papier, nous n’avons pas le temps d’écrire et réécrire le scénario: l’arme, le lieu, la place des témoins plus ou moins gênants... C’est ce à quoi va se confronter Pat et son amante Sam. L’événement va d’ailleurs en pâtir après cette nuit là.

Il s’agit aussi et surtout de couples: être avec un homme et un enfant alors que l’on est homosexuelle. Le mari qui se doute d’une liaison mais avec un homme et non pas une femme, gérer sa fille face à la mort du père, une journaliste entreprenante... Comment gérer le meurtre, faire la paix avec une mère spéciale et vivre en couple ? Comment garder sa contenance face aux policiers? Comment trouver l’inspiration quand son esprit est à tout sauf l’écriture ?

lundi 25 juin 2018

"Fat, sick and nearly dead 2" de Joe Cross

Nous sommes six ans après le premier Fat, sick and nearly dead, road trip de l'australien Joe aux Etats-Unis. Ce voyage lui avait permis de rencontrer de nombreuses personnes, donc un conducteur de poids lourds Phill, qui avait appelé à l'aide Joe quelques temps après leur rencontre sur un parking.


Dans ce second opus, Joe parcours le monde: Angleterre, Australie, Etats-Unis... Pour vous, c'est quoi "manger sain"? Fait maison, fruits et légumes, produits frais, graines, pas de fast food. Une femme apporte sa pierre à l'édifice: "les légumes sont dégoûtants et sales, je n'en mange pas".

Les reportages télé ont de quoi faire tourner bourrique: les oeufs sont sains, manger des oeufs équivaut à fumer, régime paléo, boules de coton... Les régimes disent tout et son contraire, il y a de quoi ne pas savoir sur quel pied danser. L'idéal: poisson / viande 3 repas par semaine, limiter les plats industriels, 75% de fruits / légumes. Mais comment gérer ses portions de légumes, d'autant plus que d'un pays à l'autre, les 5 portions varient entre 350g et 600g... L'idéal: les jus. Ils concentrent les nutriments.

Une femme à Liverpool a été diagnostiquée fibromalgie trois ans ans auparavant: fatigue chronique et douleurs. Elle est à 2 jus par jours, un peu de produits d'origine animale répartis sur une semaine, elle n'a plus de traitement. Un jeune homme diagnostiqué maladie de Crohn à 17ans: à 32ans il a réduit de moitié ses prises de médicaments.


Joe a pris des nouvelles de Phill, le conducteur: il a réussi à perdre une dizaine de kilos, mais suite à un divorce il a rechuté dans sa spirale alimentaire, pour remplir le vide. Russell Kennedy, psychologue comportementalisme a accepté d'avoir un entretien avec Phil pour essayer de le recadrer.

Cuisiner stimule l'appétit: l'organisme se prépare à recevoir la nourriture. Les enfants peuvent participer en écrasant les pommes de terres, en coupant des pommes et fraises en morceaux pour une salade de fruits... Jennifer, responsable de la Wellness Foundation, propose des ateliers pour différents âges (5-7ans, 8-11ans...) et aussi pour les familles; tout le monde repart avec des recettes.


Le problème évoqué pour les repas pris sur le pouce: le manque de temps, les repas au restaurant avec les collègues, les sorties avec les proches le week-end... Un repas "extra" n'est pas du tout mauvais, à condition d'équilibrer le reste de la semaine.

Joe est retourné à Guthic (Oklahoma): Terry, le vendeur d'armes dont le frère est végétarien et atteint d'un cancer, est passé de la taille 56 à la taille 54 et peut être donneur de moelle à son frère (Terry est le seul compatible). Il a eu une phrase choc de sa fille: elle voudrait qu'il soit en vie pour le mariage... La ville a mis en place un potager partagé. Même le maire a perdu du poids.

Docteur Sheila Car, cardiologue au Centre Médical Cedars-Sinaï (Los Angeles) a constaté: baisse du taux de cholestérol, diabète qui se résorbe, diminution de l'hypertension...


Joe alterne jus et salades (avec jus de citron et un filet d'huile d'olive). Il alterne entre 109 et 113kg selon le stress et les lieux de séjours: il pesait 170kg six ans plus tôt.

La santé touche aussi les très jeunes enfants: arthrite à 2 ans 1/2 ! La maladie se diffuse aux chevilles, à la nuque... Jusqu'à ses 6ans: prise de stéroïdes (pour les yeux), Methotroxate (sorte de chimio), anti inflammatoires... Petit à petit, d'abord avec des jus simples (pommes + oranges par exemple) puis un peu plus complexes ( 2 fruits + 1 légume) pour arriver à des complexes de 5 à 6 produits, le garçonnet a pu commencer le vélo.


Quand on attend à la caisse d'une boulangerie ou du supermarché, on se dit "j'ai dit non à ça, ça et ça..." et arrivé en caisse "je peux dire oui à ça": l'idée de récompense car j'ai été sage pendant toute la file d'attente.

Les fruits et légumes sont colorés: orange, rouge, vert... Les assiettes ont du peps: une salade, un mélange de légumes pour accompagner son poisson de la semaine...

samedi 23 juin 2018

"Will Hunting" de Gus Van Sant

Casting: Matt Damon, Ben Affleck, Robin Williams, Chris Britton, Minnie Driver, Stellan Skarsgard, Casey Affleck, Cole Hauser

Sorti au cinéma le 4 Mars 1998

Will Hunting est un génie mais aussi un rebelle aux élans imprévisibles. Né dans le quartier populaire de South Boston et études arrêtées tôt, refusant le brillant avenir que peut lui procurer son intelligence, il enchaîne les arrestations et a un casier plutôt bien fourni. Il vit entouré d'une bande de copains et passe son temps dans les bars à chercher la bagarre et à commettre quelques petits délits. C'est alors que ses dons prodigieux en mathématiques attirent l'attention du professeur Lambeau, du Massachusetts Institute of Technology...


Will fait des ménages au MIT, résous discrètement des énigmes écrits sur un tableau (et se fait repérer par le professeur Lambeau), se retrouve au tribunal pour un énième problème: c'est à ce moment là que le professeur Lambeau va lui proposer un deal. Un suivi une fois par semaine à l'université pour des mathématiques et un suivi hebdomadaire aussi avec un psy. Sauf que bien sûr les psy, vont tous lâcher dès le premier rendez-vous... Au bout du sixième, les choses pourraient bien changer: Sean Maguire.


Sean et Will sont tous les deux des individus cassés. Leurs discussions vont être parfois houleuses, parfois mutiques. Mais au final chacun va apporter quelque chose à l'autre. Chacun réagissant à sa manière en fonction de son regard sur la vie et de son expérience, les blessures de l'âme vont trouver un écho et une réaction particuliers.


Nous sommes dans le milieu des matheux, sans être abruti par les formules et théorèmes: il y a des discussions autours de résolutions d'équations, mais au travers des mathématiques des tabous vont se briser, des sujets personnels vont surgir.


A voir: pour une confrontation générationnelle constructive, pour des maths mais pas trop

A zapper: si l'ado surdoué autodestructeur face à l'adulte qui ne se remet pas d'un décès ne vous tente pas

vendredi 22 juin 2018

« Muchachas » de Katherine Pancol

Un roman autorisé de femmes, dans différentes villes, d’âges différents. Hortense est styliste à New York, compagne de Gary, le couple est logé par Stella. Stella vit dans une ferme dans l’Yonne avec son fils Tom, qu’elle a eu avec Adrien clandestin en fuite. Joséphine est écrivain à Paris  et mère de Zoé et Hortense. À 16ans, Zoé fugue avec avec Gaëtan. Léonie, mère de Stella m, est battue par son mari Ray qui violait Stella ado.


Des destins de femmes aux quatre coins du monde. La trame va crescendo, alternant le présent et les flashbacks. Le lecteur est plongé dans des pressions sournoises, celles qui s’installent sans trop qu’on l’ait vu arriver. Des personnes se doutent qu’il y a un problème mais n’osent pas toujours parler. Quant aux victimes, sortir de la spirale est loin d’être aisé : s’il y a des coups c’est qu’il y a une bonne raison, c’en devient le quotidien.

Cependant le style d’écrit rend le dénouement difficile à suivre. Nous passons d’un personnage à l’autre, d’un souvenir au présent sans réelle coupure. Il arrive un moment où le lecteur doit se dire « là je reviens dans la chambre d’hôpital de untelle ». La mise en page ne valorise pas la trame poignante. J’ai eu l’impression de lire des histoires qui n’avaient rien à voir entre elles alors que les personnes ont des liens.

« Les tribulations d’une caissière » d’Anna Sam

Anna, 28ans, diplôme universitaire de littérature et 8ans d’expérience derrière une caisse de supermarché. Un métier peu propices aux échanges, ponctué de gestes automatiques... Elle vous a vu passer à la caisse. Vous avez été des clients faciles ou des emmerdeurs, riches ou pauvres, complexés de la consommation ou frimeurs. Vous l’avez confondue avec une plante verte ou vous lui avez dit bonjour, vous avez trépigné à l’ouverture du magasin ou avez été l’habitueété nonchalant des fermetures. Anna, vous l’avez draguée, méprisée, insultée. Anna aurait pu se sentir devenir un robot si elle n’avait eu l’idée de raconter son travail. Il ne se passe rien dans la vie d’une caissière, vraiment ?


Au supermarché, elle est celle qui entend bip toute la journée. Sans oublier: bonjour, avez-vous la carte de fidélité, insérez votre carte, vous pouvez saisir votre code. Et les aléas: le code barre non reconnu, joindre la caisse centrale, expliquer où se trouvent les toilettes. Et non il n’y a plus de sacs en plastique depuis des mois dans les grandes surfaces, oui c’est pour taxer encore plus les clients (les sacs sont payants pour quelques centimes ndlr). C’est aussi les remarques: si tu ne travailles pas bien à l’ecole tu finiras caissière comme la dame, est-ce que je peux vous inviter à boire un verre...

Et les périodes de rush, avec les soldes et les fêtes. Le comptage de caisse après sa rotation. Le prorata de la pause en fonction du nombre d’heures passées en caisse (3 minutes de pause par heure travaillée pour Anna)., le temps d’aller et revenir de salle de repos il ne reste plus beaucoup de temps pour manger: oubliez les bons petits plats fait maison à réchauffer car il y a un seul micro ondes.

Le planning est connu 2 semaines à l’avance au mieux, que ce soit les jours travaillés ou les horaires. Que dire en entreprise d’emb ? Surtout pas qu’il faut payer les factures : vous n’avez pas l’esprit d’équipe. Trouvez plutôt un jeu de mots autour de l’enseigne. Étudiants bienvenus car besoin du temps partiel: ça râlera moins qu’in temps fixe..

Anna Sam nous plongé dans l’envers du décor. Ces personnes anonymes qui scannent des produits et encaissent. Un peu de féminisme, avec la remarque assez juste: une majorité d’hommes portent les palettes en rayon et les femmes sont majoritaires en caisse: pourquoi les femmes pourraient moins faire de mise en rayon que les hommes?

lundi 18 juin 2018

"Wild" de Jean-Marc Vallée

Casting: Reese Witherspoon, Gaby Hoffmann, Laura Dern, Thomas Sadoski, Michiel Huisman, Kevin Rankin, Brian Van Holt

Sorti au cinéma le 14 Janvier 2015

Après plusieurs années entre addictions et échec de son couple, Cheryl Strayed prend une décision radicale: elle tourne le dos à son passé et sans aucune expérience se lance dans un périple en solitaire de 1700km à pied, avec pour seule compagnie le souvenir de sa mère disparue...


Dans ce film, Reese Witherspoon est bien loin de son rôle de blonde écervelée dans La revanche d'une blonde. Divorcée après 7ans de vie de couple, tatouée, elle a trompée son conjoint à plusieurs reprises, son père battait sa mère et virait alcoolique: vu comme ça, une hygiène de vie déplorable et une vie de famille cousue de fil blanc. Une femme fracturée psychologiquement. Jusqu'au jour où elle a un sursaut, et ce sera le changement radical: partir, sans préparation, en ayant juste lu un livre, sac sur le dos et baskets au pied pour ce périple pédestre de 1700km.


Sur son chemin, elle va se rendre compte qu'elle n'a pas l'essence nécessaire pour utiliser son réchaud (période de bouillabaisse froide), découvre le montage de sa tente, ne sait pas comment réagir face à un serpent à sonnette, fait face à deux hommes dont les intentions ne sont pas qu'une bouteille d'eau ses chaussures lui font perdre ses ongles...


Le film s'étale entre randonnée et flashback. Au fur et à mesure qu'elle avance, nous remontons dans les souvenirs de la plus petite enfance aux moments de la rupture. C'est un peu comme si elle avait eu un soudain trop-plein de problèmes, d'énergies négatives et qu'elle s'est lancée dans cette aventure pour se chercher une nouvelle énergie. Sur la route, malgré des dangers, elle fera la paix avec sa vie et quelques personnes seront là pour lui tendre la main: un fermier un peu bourru au premier abord, un autre randonneur, une femme qui elle aussi est en quête d'un quelque chose...


Une musique quasi inexistante, le spectateur peut s'inspirer de la traversée de Cheryl, profiter des bruits de la nature, du souffle de la respiration, le torrent qui déferle. Nous arrivons à sursauter en même temps que Cheryl face au serpent à sonnette. Nous nous demandons comment traverser la rivière avec tout le bardas sur le dos. Le sac a l'air lourd.


A voir: pour une Reese Witherspoon puissante, pour un changement de vie du jour au lendemain

A zapper: ce n'est pas aussi extrême que Into the wild

samedi 16 juin 2018

"Maudit karma" de David Safier

Animatrice de talk-show, Kim Lange est au sommet de sa gloire quand elle est écrasée par une météorite. Dans l'au-delà, elle apprend qu'elle a accumulé beaucoup trop de mauvais karmas au cours de son existence. Non seulement elle a négligé sa fille et trompé son mari, mais elle a rendu la vie impossible à son entourage. Pour sa punition, Kim se réincarne en fourmi. De ses minuscules yeux d'insecte, elle voit une autre femme la remplacer auprès de sa famille. Elle doit au plus vite remonter l'échelle des réincarnations.


Pour être exacte, c'est lorsque Kim a intégré son corps de fourmi qu'elle apprend le pourquoi de la situation: Bouddha apparaît sous la forme d'une fourmi, pour expliquer à Kim que sa vie d'humaine n'était pas au top. Elle a fait plus de mal que de bien. D'où sa réincarnation en fourmi. Il explique globalement le principe des échelles de réincarnations: en fonction du degrés de bon et mauvais karma, l'âme se retrouve à un certain niveau de la vie.

Petit à petit, Kim va cumuler des bons points, mais après avoir vécu deux vies de fourmis elle commencera à grimper. Ses réincarnations vont l'emmener dans le corps d'un cochon d'onde (animal test dans un laboratoire d'ailleurs), d'un beagle, d'une femme en surpoids. A chaque échelon, Kim n'oubliera pas sa mission principale: sa fille et son ex-mari. D'autant plus qu'une rivale est entrée dans le cercle familial: une potentielle nouvelle compagne et donc belle-mère. Mais Kim va découvrir de nouveaux traits de caractères chez sa mère, et réussira à accomplir des actions qui permettront aux proches d'aller de l'avant. Dans son parcours, elle rencontrera Casanova, qui en est à sa énième réincarnation en fourmi car il n'arrive pas à changer d'attitude. A deux, ils vont réussir à se faire évoluer.

Les échanges avec Bouddha, qui prend toujours la forme de la réincarnation du moment, permet à Kim de mieux appréhender le nouveau corps. Jusqu'au moment où rejoindre le Nirvana est là. Kim a compris, naturellement, comment faire le bien autour d'elle, sans avoir à réfléchir à quelle action faire.

David Safier (Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché) apporte ici une leçon de vie. Sans forcément devenir bouddhiste, certaines actions permettent aux autres d'avancer mais aussi d'être mieux face à soi-même, à son entourage: l'entraide, l'écoute.

"Ocean's 8" de Gary Ross

Casting: Rihanna, Cate Blanchett, Anne Hathaway, Sandra Bullock, Helena Bonham Carter, Awkwafina, Sarah Paulson, James Corden, Richard Armitage

Sorti au cinéma le 13 Juin 2018

5 ans 8 mois 12 jours. C'est le temps qu'il aura fallu à Debbie Ocean pour échafauder le plus gros braquage de sa vie. Il ne manque plus que recruter l'équipe de choc. A commencer par son "associée" Lou Miller. Toutes les deux, elles vont embarquer: Amita la bijoutière, Constance l'arnaques, Tammy la receleuse, Nine Ball la hackeuse et Rose la styliste de mode. Le butin convoité? Une rivière de diamants de 150 millions de dollars. Bijou qui sera porté par Daphné Kluger lors du gala du Met Museum, évènement de l'année sous les flashs des paparazzi. A condition que tout se passe bien.


La soeur de Danny est bien lancée sur les traces du frangin: elle est en prison pour des faux. Sauf que le frangin est mort. On ne sait pas comment, sans doute au court d'un braquage qui a mal tourné. Bref. Debbie a bien l'intention de ne pas dire son dernier mot. Récupérer la parure de diamant est l'occasion de piéger celui qui l'a piégée des années plus tôt, entres autres, car l'argent du casse est bien sûr un appât.


Nous avons Rihanna avec un calamar de cheveux, Cate aux cheveux albinos, Anne Hathaway qui a presque un orgasme en portant des bijoux, Helena Bonham Carter avec une arcade de fleurs dans les cheveux... Bref. Elles ne se sont pas loupée côté association fashion, idéal pour se fondre dans une soirée de gala.

Un scénario qui n'a rien de nouveau: vous croyez qu'on braque d'un côté, alors que l'ambition est ailleurs (d'autres bijoux). Mais l'action s'enchaîne bien, avec un flashback dans les dernières minutes qui revient sur le vrai braquage.


Un casting purement féminin qui n'en est pour ainsi dire pas à ses coups d'essais. Anne Hathaway, qui était déjà dans la mode avec Le diable s'habille en Prada, Helena Bonham Carter habituée aux rôles bizarres (Dark Shadows), ces deux actrices ayant déjà été ensemble pour les deux films Alice (Au pays des Merveilles et De l'autre côté du miroir). Rihana, qui allie chanson et cinéma (Valérian et la cité des mille planètes ou encore Battleship). Cate Blanchet continue de varier les styles entre les films de badass (Thor Ragnarok) mais aussi fantastique (notamment Le seigneur des Anneaux).


A voir: pour Ocean's version féminin (autrement dit des casses en talons aiguilles et robes longues), pour sortir des casses de casinos de la version masculine

A zapper: si déjà la version masculine n'a pas convaincu


vendredi 15 juin 2018

"Rain Man" de Barry Levinson

Casting: Dustin Hoffman, Tom Cruise, Valeria Golino, Jerry Molen, Jack Murdoch

Sorti au cinéma le 15 Mars 1989

A la mort de son père, Charlie Habit hérite d'une vieille Buick mais se voit spolié de trois millions de francs versés à l'Institution psychiatrique Wallbrook au profit d'un bénéficiaire anonyme. Charlie se rend à l'institution et découvre qu'il s'agit de Raymond, savant autiste, celui qu'il appelait Rain Man dans son enfance, et surtout que Raymon est son frère.


Un business qui est plus proche du fond que des étoiles, le décès du paternel évince Charlie d'un certain pactole. La curiosité est piqué au vif: quel est le bénéficiaire de l'argent, surtout qu'il s'agit d'un institut spécialisé... Charlie embarque Raymond "Rain Man" pour récupérer au moins la moitié de l'héritage, mais cela va tourner au road trip et souder les deux frères.


La nana de Charlie n'est pas vraiment enthousiaste par cette virée. Le parcours sera épique: les appels depuis des cabines téléphoniques pour tenter de trouver une issue pour l'entreprise de voitures qui coule, l'incompréhension entre les deux frères...


Un itinéraire humain, à la découverte de l'autre, des autres et de soi même. Une mélodie unique pour la bande son, un peu modifiée ici et là selon le cadre. Une traversée des Etats-Unis qui va changer les perspectives des personnages, pour arriver à une certaine sérénité, comme s'il avait toujours manqué quelque chose pour trouver sa place, son équilibre.


A voir: Tom Cruise qui ne fait pas les gros bras, un binôme que tout oppose et qui va se trouver

A zapper: si le coup du frère caché vous semble tiré par les cheveux

jeudi 14 juin 2018

"Les anges de New York" de R.J. Ellory

Malgré l'avis de sa hiérarchie, Frank Parish, inspecteur au NYPD, s'entête à enquêter sur le meurtre d'une adolescente, victime, pense-t-il, d'un tueur en série. Contraint de consulter une psychothérapeute après la mort de son partenaire, Frank va lui livrer l'histoire de son père, figure éminente des Anges de New York, ces flics d'élite qui, dans les années 1980, ont nettoyé Manhattan de la pègre et des gangs. Une histoire bien différente de la légende communément admise.


Dès les premières lignes, le lecteur est plongé dans les brumes humaines. Un policier brut de décoffrage, qui ne fait pas dans la dentelles: il n'a cure des règles, un vocabulaire assez rustre (sans tomber dans des grossièretés lourdes). Les collègues tentent de gérer ce policier en roue libre, la famille est plutôt décousue (un fils qu'il n'a pas vue depuis la dernière âge de glace et une fille qu'il veut surprotéger, sans oublier l'ex-femme).

Un cas va titiller les policiers, mais Frank un peu plus. Il va voir dans ces meurtres à priori sans aucun lien: un lien. Les relations avec la psychothérapeute vont creuser dans la figure paternelle, non sans rapports de force (et non pas parce qu'il y a un homme face à une femme). Nous avons deux enquêtes: face à soi-même et face à des meurtres.

Les policiers ont des failles, Frank en est la preuve. La thérapie imposée, tout en gérant une enquête, sachant qu'il est sur la sélecte dans les deux cas: le dénouement de la thérapie va déterminer sa place, et s'il se plante sur l'enquête il saute. Son auto analyse va permettre de comprendre des schémas familiaux, ce qui est au coeur de l'enquête: des adolescentes, placées par les services sociaux, liées à de la pornographie sadomasochiste dont le dénouement est le meurtre des filles. Qui est derrière ce réseau? Et si ç'avait été la fille de Frank, ou d'un des collègues?

R.J Ellory jongle entre la psychothérapie et l'enquête. Les deux vont évoluer en parallèle. Frank va expliquer les rouages de son métier, le passé de son père, l'évolution de l'enquête en cours à Marie. Pendant que la situation s'enlise plus ou moins au poste. Le fait de lâcher ses états d'âme, en dehors du poste, donne une autre dimension: entre collègues il y a la vision "enlisée" du cas en cours, un regard extérieur est parfois très utile.