Sorties

Edito Août 2018

C'est au tour des aoûtiens de se déplacer sur les routes, en train ou en avion. A moins que vous ne partiez avec un sac sur le dos, à vélo ou à pied, pour un tourisme autrement. Le 15, férié, est un mercredi: cela donne l'occasion d'un week-end prolongé, ou de poser une semaine de congés. La culture est toujours là ! PAL et PAV 2018 vous donne toujours une idée des points forts à rattraper, ou à redécouvrir. Sans oublier les articles de temps en temps sur une lecture ou une série télé.

dimanche 10 juin 2018

"Jurassic World 2: Fallen Kingdom" de Juan Antonio Bayona

Casting: Chris Pratt, Daniella Pineda, Rafe Spall, Bryce Dallas Howard, Justice Smith, James Cromwell, Toby Jones, Isabella Sermon

Cela fait 3ans que les dinosaures se sont échappées de leurs enclos et ont détruit le parc à thème et complexe de luxe Jurassic World. Isla Nublar a été abandonnée par les humaines, les dinosaures survivants sont livrés à eux-mêmes dans la jungle. Lorsque le volcan inactif de l'île commence à se réveiller, Owen se fait un devoir de retrouver Blue, son principal raptor qui a disparu dans la nature. Alors que Claire, qui voue un respect pour ces animaux, s'en fait une mission. Arrivant sur l'île instable, la lave commençant à pleuvoir, leur expédition découvre une conspiration qui pourrait ramener tout notre planète à l'ère du jurassic.


Bon, alors, j'ai regardé le premier Jurassic Park, et me voilà au cinquième. Et pourtant, je n'ai pas du tout de quoi être larguée. Oui, certainement des allusions à d'autres opus doivent me manquer. Mais il y a pas mal de références au premier film: le dinosaure qui claque de l'ongle sur le sol, la gamine qui se cache dans un monte-charge (voir la scène de la cuisine du 1er film)... Sans oublier le récapitulatif des premières images: les évènements qui se sont passés précédemment. Bref, j'avais suffisamment de clefs en mains pour suivre ce cinquième film. D'autant plus que la base n'est pas compliquée: des dinosaures ont été ramenés à la vie, et ça part en cacahuète (pour simplifier).


Owen et Claire, qui ont été en couple (apparement), se retrouvent à nouveau embarqué (car ils ont déjà eu des frayeurs dinosesques précédemment) sur Isla Nubar dans ce qu'ils croient être un transfert d'Isla Nubar vers un sanctuaire. Mais la réalité est toute autre: il s'agit en fait d'une vente aux enchères pour des milliardaires (il faut avoir le truc que personne d'autre n'a) et la création en laboratoire d'une nouvelle espèce de dinosaure qui pourra être utilisée comme arme.


Ce nouvel opus se place dans un sujet d'actualité. Après avoir proposé sur 4 films un parc à thème, plus ou moins destiné à une certaine population (évolution de l'offre sur le marché du tourisme), ici nous sommes enfin sur la véritable question de la manipulation génétique.

Derrière une association qui veut préserver certains spécimens, se cache un trafic d'animaux rares. Blue représente une perspective lucrative, car elle représente le seul dinosaure répondant aux critères d'humanité: empathie, obéissance à son dresseur. Sans oublier le dinosaure d'attaque, bilan de manipulations et de tests.


Des touches d'humour permettent de souffler quelques secondes. Par exemple, le dinosaure a reçu deux doses de somnifère, s'écroule, tandis qu'un humain l'étudie la bestiole soulève une paupière discrètement et semble sourire. L'humour de situation, comme avec des dinosaures évoluant dans un musée retraçant certains squelettes de dinosaures.

Le scénario est bien ficelé, de l'embarquement de spécimens jusqu'à le manoir où se déroule les enchères. Pour le coup, les lieux sont assez succincts: Isla Nublar et un manoir, mais il y a de quoi faire dans le manoir entre les sous-sols et les étages de vie.


A voir: si vous avez regardé le premier Jurassic Park (la base pour suivre) ou plus de films

A zapper: si vous n'avez rien visualisé de la franchise Jurassic, si vous préférez voir des squelettes de dinosaures dans un musée d'histoire naturelle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire