Sorties

Edito Octobre 2018

Déjà Octobre... Nous avons été au Danemark, une semaine, en Septembre, coupure hors vacances scolaires. En octobre, nous restons à la maison, donc: séries télé, lecture et cinéma, le rythme habituel. La fête des morts est là, à la fin du mois, de quoi nous faire peur avec Paranormal Activity par exemple?

jeudi 19 juillet 2018

« 100 mètres » de Marcel Barrena

Casting: Dani Rovira, Karra Elejalde, Alexandra Jimenez, David Verdaguer

Ramón est un acharné au travail et est un des meilleurs agents de son entreprise. Sa femme Inma attend leur second enfant. Le beau-père de Ramón, Manolo, rappelle sans cesse qu’il ne mérite pas sa fille Inma. Jusqu’au jour où Ramón va être diagnostiqué d’une sclérose en plaques. Pendant ses séances de rééducation, entre les traitements, Ramón va tomber sur une affiche: un IronMan.


Pour situer, un IronMan correspond à: 3,8km de natation en milieu naturel, 180,2km de cyclisme (digne d'une étape du Tour de France) et 42,1km de course à pied (un marathon). Autant dire que la préparation physique, tant par le sport que par l'alimentation, est vitale ainsi qu'un mental d'acier. Rich Roll a participé à EPIC5 (5 IronMans en une semaine dans l'archipel d'Hawaï ndlr), autant dire que mentalement et physiquement cela donne aussi un regard sur le sport de haut niveau.

En 2013, Nils Tavernier a proposé De toutes nos forces qui retrace le parcours d'un adolescent handicapé moteur qui motive son père à s'engager tous les deux dans l'IronMan de Nice. Nous voici en 2016, avec cette histoire inspirée d'un fait réel.


L’ambiance entre Ramón et Manolo, mais aussi avec Inma (la fille de Ramón): « du poisson cru? L’Homme a trouvé comment faire du feu et tu manges du poisson cru? Ta mère et moi ne t’avons pas éduquée comme ça ». Manolo va avoir des fourmillements dans les bras, mais ce n'est qu'un coup de stress vu le boulot qu'il a eu dernièrement... Mais un réveil particulièrement délicat va le contraindre à passer des examens médicaux, et le verdict tombe: sclérose en plaques.


Entre les perfusions et la rééducation, Ramón va discuter avec d'autres malades: "ne donne pas de faux espoirs car pour l'instant tu peux marcher mais dans un an si tu peux faire 100 mètres ça sera déjà pas mal". Et Manolo va tomber sur l'affiche qui va changer ses perspectives: un IronMan.

Alors que Ramón et Manolo s'entraînent sur une plage, ils vont rencontrer une femme qui se balade avec son chien et son détecteur de métaux. Une histoire peut naître pour le veuf Manolo, et cette perspective va le pousser à découvrir Facebook.


Le premier traitement est rejeté par l'organisme. Le second donne des signes encourageants. Le projet de Ramón va faire le tour de l'hôpital, et ne tardera pas à se faire surnommer Forrest Gump sclérosé. Il rencontrera une jeune femme qui était ballerine à l'opéra, et qui n'arrive pas à renoncer à son rêve: comme Ramón, elle ne renonce pas.

Mais au travail, c'est une toute autre chanson: "je ne vais pas vous virer avec les primes, si vous pouvez courir alors vous pouvez travailler. Si vous voulez partir vous démissionnez". Une incompréhension de la part de la hiérarchie, sur son mal-être: aucun geste d'aménagement du travail n'est fait.


Pendant que Ramón lutte contre la maladie et pour réaliser son rêve sportif, Inma sa femme attend le deuxième enfant. Après l'accouchement, vient la question fatidique: "Comment prendre le bébé dans les bras alors que je n'arrive même pas à tenir une cuillère à café?". Inma va le pousser, pour qu'il continue de se battre pour la famille dont il a rêvé.

Le trio Ramón / Inma / Manolo fini par trouver un équilibre. Chacun a ses brèches, que les autres vont trouver et guérir à leurs façons. Ramón va soulever la question: pourquoi le toit de Salomon s'est effondré? Et aura la réponse. Inma va se préserver au mieux pendant la grossesse, pour revenir à la charge l'accouchement passé.


Ce film est inspiré d'une histoire vraie. Ramón a bouclé: un Ironman, 4 marathons, 8 triathlons olympiques, 5 semi-IronMans et 16 semi-marathons. Pendant 3ans, il n'a pas eu de poussées de sclérose, avant qu'elle reviennent. Il ne s'est pas arrêté, il s'est accroché. Le sport l'a aidé à trouver un équilibre mental, une certaine sérénité.


A voir: on lui a dit "non" et il l'a fait, un message fortement riche en espoir, pour vous inspirer

A zapper: si le sport même à la télé ça vous fatigue, si vous préférez pratiquer un sport

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire