Sorties

Edito Mai 2019

Voici Mai fait ce qu’il te plait ! La météo de ce début du mois de Mai n'est pas si beau que cela, idéal pour rester au chaud à lire et regarder des films. Nous le phénomène annuel du festival de Cannes du 14 au 25: quel sera le cru de cette année ? Le 8 nous aurons un troisième Hellboy, dont les deux premières aventures remontent à 2004 et 2008. Pikachu devient détective au cinéma.

mercredi 29 août 2018

"Profondeurs" de Guillaume Néry

Chaque immersion de ce champion du monde d'apnée en poids constant est un cheminement spirituel, un voyage intérieur vers une meilleure connaissance de soi, une reconnaissance à des sensations disparues depuis la fondation du monde. Dans ce livre, Guillaume Néry nous immerge au coeur de son entraînement, de sa routine, de ses performances, des difficultés techniques qu'il doit surmonter. Plus qu'un sport, la plongée est pour lui une philosophie de vie, un moyen de renouer avec lui-même et d'explorer ce sixième continent encore méconnu qu'est l'océan. Se confronter au danger, mais surtout au lâcher-prise, à l'acceptation des contraintes physiologiques et climatiques pour s'adapter à cet autre univers qu'est le fond des mers.


Que se passe-t-il dans la vie de Guillaume Néry, apnéiste ayant établi quelques records ? Des salutations au soleil, une douzaine de postures de yoga pour activer la respiration en vue de l'apnée à venir. "Ne me parlez surtout pas de réveil musculaire, ni de cure de vitamines, et encore moins de gymnastique musicale avec les braillements des scies de NRJ ou les jingles de l'info anxiogène. Je suis un peu absent, pas très concentré. Inutile de me parler, je réponds à côté.". Sa propre bulle.

Mais avant d'être cet homme, il a dû faire accepter sa passion: ce n'était pas qu'une passade adolescente. Il n'avait que 6ans au moment du phénomène Le Grand Bleu (de Luc Besson ndlr) qui a provoqué l'engouement pour l'apnée, avec plus ou moins d'enthousiasme de la part de fédérations sportives. Eté 1998: "Je fini par descendre à 30. Je suis Neil Armstrong faisant son premier pas sur la lune, Maurice Herzog au sommet de l'Annapurna. Et mieux encore, j'y vais seul, sans oxygène, sans sherpa, sans les moyens faramineux de la Nasa. J'ai 16ans." et ce fût le début d'entraînements, surtout à vélo, pour devenir l'apnéiste que nous connaissons.

Nous voyons de la technique. La compensation des oreilles: valsalva, frenzel et BTV (Béance Tubulaire Volontaire). En ce qui concerne le travail sur l'air, il nous explique la technique de mouthfill. L'impact de la pression, de l'eau sur l'organisme n'est pas oubliée: les poumons atteignent le volume résiduel (bloodshift), la loi de Boyle-Marlotte et la poussée d'Archimède. Certaines de ces lois sont mises à mal.
Le divin reflex, ou réflexe d'immersion: comment l'appréhender au mieux, les sensations. C’est aussi la  narcose et l’hypoxie, problème pulmonaires et cérébraux suite à une mauvaise apnée... Ce n’est pas anodin.

L'alimentation est abordée, le corps va avec l'esprit. Acheter le plus proche possible, être "locavore" pour reprendre l'expression de Guillaume Néry. Sa rencontre avec sa femme. L'île de la Réunion. La naissance de sa fille. Nous avons un peu d'intimité, le juste milieu pour comprendre le sportif et l'homme, nous ne tombons pas dans le voyeurisme.

Les descriptions donnent au lecteur la possibilité d’imaginer. La pression ? Les poumons seraient de la taille de balles de ping-pong. Les plantes, la visibilité? Cristallin, corail, sable qui s’écoule, un crocodile qui somnole... L’obscurité ? Minuit en pleine journée. Le lecteur plonge avec Guillaume Néry: nous voyons à travers ses yeux. Il nous emmène de la surface vers différentes profondeurs, à différents endroits du globe.

Voici son histoire jusqu’à aujourd’hui. Écrit en 13 parties, Guillaume Néry couvre la naissance de la passion qui définira sa vie, les films sous-marins, les compétitions, l’affinement de la préparation, les rencontres... Sans oublier quelques aspects techniques, qui doivent être pris en compte: pression, condition physique... Comment dompter son stress, son anxiété ? Comment garder la tête sur les épaules ? Entre préparations et immersion, il y a toujours l’humilité.

mardi 28 août 2018

"Les prénoms épicènes" d'Amélie Nothomb

"La personne qui aime est toujours la plus forte" Épicène, 14ans


Définition de prénom épicène : prénom mixte, dont l’écriture est la même que l’on parle d’un homme ou d’une femme. Par exemple Dominique et Claude, deux des personnages de ce roman.

Claude téléphone Dominique pour des excuses: pourquoi note-elle le numéro alors qu’elle pourrait ne  rien y faire? Il n’y a aucun témoin de ce qu’elle note ou pas, et n’a clairement pas l’intention de rappeler Claude. Politesse au cas où il viendrait chez elle et vérifierait ses notes de bureau? Impressionnée de n’avoir rencontrée un entrepreneur aussi jeune et qu’elle pourrait caser lors d’un dîner de famille pour impressionner ?
Nous avons la vendeuse pimbêche des Champs-Elysées qui ne s’imagine pas un seul instant qu’en vendant un certain parfum, plutôt au hasard, pour se débarrasser du « pignouf » de client (tout en plaignant la pauvrette énamourée de ce crétin) il y aura en fait l’effet inverse.

Nous rencontrons deux personnes aux prénoms épicènes qui marqueront les esprits, tandis que les autres indievidus gravitants autour semblent sans ambition à vingt cinq ans, se prenant de haut mais vides intérieurement. Le couple va former un tandem de choc : faire entrer leur fille unique Épicène dans un des meilleurs établissements parisiens, fréquenter une famille qui habite un appartement avec vue sur le Panthéon... Mais qui a-t-il derrière ces apparences? Que se passe-t-il la porte fermée ?

Au premier abord, le titre apparaît comme une évidence vu les prénoms des personnages révélés dès les premières lobes. Mais qu’en est-il de la citation au dos du roman? Elle apparaît dans les vingt dernières pages. Un personnage a aimé les autres plus que soi-même, tandis qu’un autre a été complexé et a voulu jouer un rôle en faisant semblant d’aimer : ils vont finir leur vie avec un état physique différent et assez opposés. Au-delà des prénoms mixtes, ce sont deux êtres qui vont sublimer différemment leur prénom.

lundi 27 août 2018

Meurtres au paradis, saison 7

Casting: Joséphine Jobert, Danny John-Jules, Elizabeth Bourgine, Don Warrington, Tobi Bakare, Ardal O'hanson

Humphrey Goodman est reparti en Angleterre, pour suivre Martha la femme de sa vie. Jack Mooney prend la relève, il emménage dans la cabane de la plage, sans oublier le lézard Harry. Sa fille restera le temps d'une enquête, avant de partir pour l'Université en Angleterre, promettant de revenir passer des vacances sur l'île.


Episode 1: Le vernis de la mariée
Un hôtel très chic en bord de mer, un speech en court et la mariée qui tombe d'un balcon. L'élément très curieux: elle a un seul ongle avec du vernis, elle a donc été interrompue en pleine action. Juste avant la chute, son père reçoit un texto.

Episode 2: L'as de pique
Une compétition de Poker avec les quelques meilleurs d'entres eux est l'évènement médiatique du moment. Un des compétiteur s'effondre en pleine partie: comme a-t-il pu être empoisonné alors que personne n'a quitté la table de jeu en 1h30?


Episode 3: La mort est un best-seller
Un écrivain, en proie à une insomnie, part nager à 5h du matin: il est retrouvé poignardé sur la plage, en contre-bas de la villa. Il s'avère que sa carrière était en perte de vitesse: son dernier roman a été refusé par 15 éditeurs... Et les finances du couple ne sont pas au mieux... Qui peut bénéficier de sa mort? Décédé, les ventes de ses romans vont s'envoler, et donc rapporter plein d'argent.

Episode 4: Le guérisseur
Le commissariat reçoit un chien renifleur, Pico, la brigade se doit de l'emmener sur le terrain. A l'ombre d'arbres, le révérend Steadman King est en pleine action de guérisons. Sauf qu'une prétendante meurt après avoir bu dans la coupe... Sauf que trois personnes l'ont précédée et personne d'autre n'est mort. Le révérend est de retour sur l'île après 35ans passé à l'étranger: il fait un retour fracassant.


Episode 5: On ne meurt que deux fois
C'est le jour de la fête Nouri: des personnes déguisées avec des têtes de mort, des chapeaux de pirates... Sur fond de musique caribéenne. Pendant ce temps, une vente aux enchères est sur le point débuter au Sainte Marie Yacht Club, évènement auquel le Maire Catherine (au lieu d'être à la tête de son bar) est présente: les enchères de bienfaisance. Daisy Anderson, qui devait être à la vente de bienfaisance, est rendue disparue: elle a quitté le domicile à 16h, pour laisser un message vocal à 16h57 où elle semble être agressée...

Episode 6: La paix intérieure
Bienvenue au Centre Spirituel du Souffle Apaisant, où les participants cherchent l'équilibre intérieur.: de l'art-thérapie où il faut réaliser des constructions à base d'argile, séances de méditations sur de l'herbe... Et un meurtre. En creusant: une jumelle décédée six mois plus tôt, un écrivain sur le point de perdre femme et enfants, une cuisinière pas terrible...


Episode 7: Des aveux suspects
La nuit est tombée. Un habitant appelle en urgence la police: il a entendu des hurlements dans la maison voisine, à quelques mètres de là. Un homme est mort dans le salon, quelqu'un s'enfuit: le suspect idéal à priori. Et à posteriori? Car c'est trop évident de trouver le meurtrier pris la main dans le sac... Sur le matin, l'inspecteur Mooney revient d'une pêche nocturne et prend connaissance du drame.

Episode 8: Un dernier reggae
Un concert de reggae, auquel participe l'équipe de police: l'heure est à la fête, à la détente... Mais le guitariste du groupe laisse un message vocal sur le téléphone portable du Commandant, au son de la voix l'homme est très inquiet, limite paniqué: il a une piste sérieuse sur un meurtre remontant à plusieurs années, celui de Jasmine. Un cas typique de la Chambre Jaune: un mort dans une pièce fermée à clef de l'intérieur.


A l'occasion de la fête de la déesse vaudou Erzulie, Dwayne essaye d'avoir une touche auprès de Darlene: la superstition dit que si l'on passe cette soirée seul, nous serons célibataire pour le reste de l'année. Petit incident en service pour Florence: entorse à la cheville suite à une course-poursuite. La fille de Jack Mooney part l'Université, mais ne reviendra pas, ne serait-ce que quelques jours.

Un peu de musique local et de plats épicés. Les paysage sont toujours très beau. Les maisons sont vraiment locales. Mais les meurtres n'épargnent pas les Caraïbes.


Jack Mooney s'inquiète pour Harry le lézard: Harry ne vient pas à son petit-déjeuner, ça ne lui ressemble pas de rater le petit-déjeuner ! Mais ce n'est pas le seul sujet de préoccupations de Mooney, arrivé quelques semaines plus tôt ndlr: le voilà qui doit écrire un speech en l'honneur de l'Inspecteur:,ce dernier est sur le point de recevoir la médaille de sa vie. Hors de question de couvrir de honte la brigade.


Ecrivain sur le retour, prêtre gay, mariage parmi les religieux, amour d'enfance, amour éconduit, vente de charité: des sujets qui peuvent toucher tout le monde, s'interroger sur ces sujets. La célébration des morts par les vivants n'est pas oubliée, comme nous avons Halloween dans d'autres pays.


La méthode reste constante: réunir tous les suspects du meurtre pour révéler la démarche du meurtrier, les incohérences au fil de l'enquête et pour finir bien sûr avec l'identité du meurtrier. L'arrivée du chien renifleur est la nouveauté de Meurtres au Paradis, ce qui n'est pas pour déplaire à l'équipe.

dimanche 26 août 2018

"Detective Dee (2): La légende du Dragon des Mers" de Tsui Hank

Casting: Mark Chao, Feng Shaofeng, Carina Lau, Angelababy, Genxing Lin, Iam Kin, Dong Hu, Kun Chen, Jinshan Liu

Sorti au cinéma le 6 Août 2014

L'impératrice Wu règne sur la dynastie Tan aux côtés de l'empereur Gaozong. Elle envoie sa flotte vers l'empire Baekje afin de soutenir cet allié de longue date, envahi par le belliqueux empire Buyeo. Mais, juste après leur départ, les navires sont attaqués par une mystérieuse et gigantesque créature surgie du fond des mers. Les habitants de Luoyang, la capitale orientale, pensent qu'il s'agit d'un dragon des mers.


Nous avons deux trames: un dragon qui évolue en mer, et un homme à l'apparence d'un lézard en ville. Ces deux éléments semblent indépendants, et pourtant ils pourraient permettre à un clan ennemi d'assiéger la ville.

D'une part, il y a une sorte de thé est le propre du Palais: seul le couple impérial et la cour ont droit de le boire. Un clan ennemi va en profiter en le rendant insalubre. En conséquence, tout le monde mourra dans d'atroces souffrances, et le clan récupère le pouvoir. L'homme lézard en est la preuve: il a ingéré ce thé.

Ensuite, le dragon des mers, contrôlé à grands coups de poissons, il permet de réduite à néant la flotte impériale: il n'y a donc aucune possibilité de fuite, et ainsi plus tard reconquérir la ville par la dynastie Tan.


Au court de ce second opus, nous avons une courtisane qui prend une place importante. Elle était courtisée par l'homme lézard, avant qu'il ne se transforme: elle permet ainsi de résoudre le thé empoisonné, en permettant la découverte de l'antidote et de prévenir la cours d'une cargaison douteuse.

Un opus qui se joue sur terre et sur mer. Dee va prendre la décision d'apprendre à nager. Nous découvrons un cheval aussi à l'aise sur terre que dans l'eau: il est aussi rapide dans l'eau que sur terre. La présence religieuse est moindre que le premier film Le mystère de la flamme fantôme, il n'empêche que les scènes d'actions sont tout aussi épiques.


A voir: pour un Sherlock Holmes en l'an 665 made in China, des scènes d'actions qui passent des toits aux dos de chevaux et en mer

A zapper: si vous préférez des enquêtes de notre temps à la Elementary

"Le mystère de la chambre jaune" de Gaston Leroux

La porte de la chambre fermée à clef "de l'intérieur", les volets de l'unique fenêtre fermés, eux aussi, "de l'intérieur", pas de cheminée... Qui a tenté de tuer Mlle Stangerson et, surtout, par où l'assassin a-t-il pu fuir de la chambre jaune? C'est le jeune reporter Rouletabille, limier surdoué et raisonnant par "le bon bout de la raison, ce bon bon que l'on reconnait à ce qui rien ne peut le faire craquer", qui va trouver la solution de cet affolant problème, au terme d'une enquête fertile en aventures et en rebondissements.


Comment expliquer l'agression violente de Mlle Stangerson, au vu de l'organisation de la chambre: porte et volets fermés de l'intérieur, la dernière personne à être entrée était aux alentours de 17h et personne avant les alentour de minuit lorsque Mademoiselle est partie se coucher. A peine entrée dans la pièce, qu'elle affirme s'y être enfermée à clef, confirmé par son père qui était dans le laboratoire attenant.

Un casse-tête auquel Rouletabille semble adorer. Au-delà de cette remarque à mi chemin du roman "Puisque la chose est "mathématiquement" possible, pourquoi ne la serait-elle pas "humainement", l'affaire est formidable"; nous voyons que les neurones cogitent sévèrement à poser plein de questions, à observer.

Comme toute enquête, chaque individu habitant la demeure doit justifier de l'emploi de son temps libre. Être dans les parages ou ne pas l'être, comment justifier l'apparition soudaine d'une canne auprès d'un suspect... Sans oublier les traces de pas qui vont dans un sens et non pas dans l'autre.

Aurez-vous autant de perspicacité que Rouletabille pour trouver le coupable? Et surtout, pour expliquer ce tour de passe-passe? Le lecteur a les mêmes indices, les mêmes descriptions des scènes pour arriver à la conclusion qui se doit.

"Her" de Spike Jonze

Casting: Joaquim Phoenix, Scarlett Johansson, Rooney Mara, Olivia Wilde, Chris Pratt, Matt Letscher, Portia Doubleday, Sam Jaeger

Sorti au cinéma le 19 Mars 2014

Los Angeles, dans un futur proche, Theodore Twombly est inconsolable suite à une rupture. Il fait alors l'acquisition d'un programme informatique dernier cri, il fait alors la connaissance de Samantha, une voix féminine intelligent, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et désirs de Samantha grandissent et évoluent rapidement, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu ils tombent amoureux...


"Samantha" fait forcément penser à "Siri" d'Apple: un logiciel d'aide pour envoyer des messages, lire des mails, programmer un réveil... "Dit Samantha". Et ce, vocalement. Sauf que Samantha va évoluer: jouant sur la fragilité et la sensibilité de Theodore, elle va lui redonner le goût à la vie et un autre regard sur la vie, pendant qu'elle va apprendre sur les intonations, les codes humains.


Theodore va accepter un rencard, avec une femme, dans la vraie vie. Mais ça va déraper. Mais il va beaucoup s'amuser avec un personnage d'un jeu vidéo, qui ressemble à un bibendum. Samantha va demander à le regarder dormir, ils feront l'amour virtuellement... Bref, Theodore évolue avec aisance dans le monde virtuel. Un peu comme pour son job: Theodore travaille pour une entreprise qui rédige des lettres virtuelles...


Le jour où Samantha reconnaît s'est liée avec plus de 900 autres participants et être amoureuse d'au moins 150 d'entres eux, Theodore va réagir de façon éloquente: il s'attendait à ce qu'une application, accessible au plus grand nombre, lui soit fidèle. Et Samantha en serait presque peinée de n'avoir pas su répondre aux attentes humaines.


La technologie peut-elle aider à se sentir mieux? C'est le fond de "Her". Il vit seul dans un gigantesque appartement, parle peu à ses collègues, avance seul dans la foule. Elle est une application qui s'approprie les codes humains et, quelque part, tente d'apporter le réconfort dont les centaines d'utilisateurs auraient besoin.

La technologie peut-elle permettre de palier les manquements humains? Il semblerait que oui: Samantha va donner un nouveau souffle à Theodore. Comme toute relation, que ce soit couple ou amitié, ils vont évoluer en parallèle, prenant le meilleur de l'autre, essayant de sublimer les failles.

"Extinction" de Ben Young

Casting: Michael Peña, Lizzy Caplan, Israel Broussard, Tom Riley, Mike Colter, Emma Booth, Erica Tremblay, Lex Shrapnel

Un père, hanté par un cauchemar au court duquel il perd sa famille, voit son pire cauchemar se réaliser quand une puissance destructrice débarque sur Terre. La lutte pour la survie commence.


Peter fait toujours le même cauchemar: des scènes de désolations dans sa ville, des boules de lumières qui descendent du ciel... Il fini par accepter un rendez-vous dans un centre médical, pour récupérer des nuits plus tranquilles, ce qui soulage sa femme Alice: enfin une prise en main, la vie de famille va pouvoir reprendre ! Mais il se dégonfle dans la salle d'attente. Et cette nuit là, l'attaque aérienne est là... Il va se rendre compte que son cauchemar n'est peut être pas un cauchemar mais peut-être un souvenir d'une attaque passée: comment cela est-il possible?


Les attaquants ont l'air d'humain, au vue de leur démarche: nous voyons des jambes, des bras (qui accessoirement tiennent des armes: quel animal pourrait le faire?), malgré les masques nous devinons une forme au moins ovale pour le visage. Vu les costumes des attaquants, et notre conditionnement à voir des ennemis venant du ciel, nous pensons naturellement qu'il s'agit des robots: et le scénario fait tout pour que nous pensions ça. Cela est-il la vérité?


Ce film, sorti le 27 juillet 2018 sur Netflix, donne un dénouement tout à fait d'actualité. En effet, nous avons droit à un affrontement entre robot humanoïdes et humain. La bataille oppose les habitants qui veulent garder la main-mise, et les attaquants qui veulent prendre la main. Reste à savoir qui sont les humains et qui sont les humanoïdes: suspens tenus jusqu'aux derniers instants du film.


Un film dont l'action se déroule sur quelques jours. Le spectateur arrive en pleine crise familiale, un ras-le-bol est vraiment là, le cauchemar récurrent, le soulagement d'une prise en main familiale mais finalement l'affrontement dans la ville va changer la donne.

Les robots humanoïdes sont bluffants. Beaucoup de scènes de nuit ou dans de la poussière, cela renforce l'angoisse pour la survie de la famille. Le dénouement a de quoi scotcher car les robots ne sont pas forcément ceux que l'on imaginait au départ.

jeudi 23 août 2018

"Le bonhomme de neige" de Jo Nesbo

A Oslo, la première neige tomber sur la ville lorsqu'une mère de famille sans histoires disparaît, en pleine nuit. Seul indice, son écharpe retrouvée autour du cou d'un bonhomme de neige, mystérieusement apparu dans son jardin. La police n'a aucune piste jusqu'au jour où l'inspecteur Harry Hole reçoit une lettre signée "le bonhomme de neige", lui annonçant de nouvelles victimes. Pour chaque femme disparue, un bonhomme de neige apparait... Derrière cette mise en scène se cache un tueur diabolique, prêt à tout pour défier le célèbre Harry Hole.


Le premier cas remonte à Novembre 1980. Puis nous faisons un bon en Novembre 1992. Poules égorgées dans une ferme, des bonhommes de neige, des sensations d'être suivi, une nouvelle policière dans la brigade, un policier sur la sélecte concernant l'alcool. Une voiture bélier pour pénétrer dans un immeuble. Des familles banales: ni exposées dans la presse, pas de vagues parmi la police (PV pour stationnement dans le néant...), des enfants scolarisés. Bienvenue en Norvège !

Les nuits écourtées mettent tout le monde à cran, à sa façon. Les mises en scène et le contexte qui donnent la chair de poule: baignoire, ferme, la neige, le froid... Les bonhommes de neige sont clairement définis par la neige, les prévisions météorologiques deviennent donc l'obsession des enquêteurs et par extension au tueur (ou à la tueuse).

Nous nous retrouvons finalement avec un vecteur commun: un homme. Et une maladie rare. Mais est-ce suffisant pour commettre des meurtres? Pourquoi ces femmes sans histoires? Jo Nesbo est toujours dans les méandres des cassures psychologique, comme avec Le fils et La soif, bien qu'un peu moins tortueux.

mercredi 22 août 2018

Miss Fisher's Murder Mysteries, saison 1

Casting: Essie Davies, Nathan Page, Hugo Johnstone-Burt, Ashleigh Cummings, Richard Bligh, Travis McMahon, Anthony Sharpe, Ruby Rees Wemyss, Miriam Margolyes

Cocaïne blues - Le crime du Ballarat Express - La musique du diable - Du sang sur les docks - Lecture fatale - Le fantôme du théâtre - Meurtre à Montparnasse - Partie avec les fées - La reine des fleurs - Machinations - Mort sous le chapiteau - Le bal costumé - La quatrième déesse 


Bienvenue à Melbourne, en 1930. L'avortement a tout juste été adopté, mais n'est pas forcément bien vue encore. Une femme enquêtrice face à des policiers masculins, bien que le travail des femmes ne pose pas problème (nous avons des femmes rédactrices dans un magasine par exemple), a dû mal à faire partie du décors.

Les dockers en grève, un règlement de compte dans la presse féminine, un Maire glauque, des orphelines: nous évoluons dans différentes strates de la société où chacun et chacune essaye de sauver les apparences. Sans oublier le travail: comment avoir un peu plus de pauses que ce qui est autorisé, assurer les payes...


Dot, la femme de chambre de Miss Phryne Fisher, va tomber amoureuse d'un des enquêteurs, mais problème: catholique face à protestant... Que faire... C'est aussi le passé douloureux de Phryne Fisher: pendant la guerre, à court d'argent, elle a posé pour des peintres pas toujours sympathiques... Monsieur Butler, le majordome, est dévoué à Phryne et Dot, et ne manque pas, avec retenue, comme s'il dérangeait, de signaler un appel ou une visite.


Nous sommes bien loin des enquêtes avec l'ADN et les téléphones portables. La déduction pure à partir des observations des preuves et des contradictions des témoins. Nous avons la bonne tenue des femmes, quels couverts utiliser à table. Les tenues sont d'époque: les chapeaux type bob ou à plumes, les robes longues à strass...


Chaque épisode dure entre 45 et 50 minutes, les enquêtes durent: les preuves sont trouvées sans brusqueries mais sans trainer. Les corps sont trouvés de façon la plus normale possible: le voisin qui insiste à la porte et personne ne répond, une odeur suspecte... Les indices ne sautent pas nécessairement aux yeux, les suspects sont-ils vraiment suspects...


A voir: pour le côté années 1920, pour le début de l'émancipation des femmes, des confrontations d'idées et de clichés avec une certaine légitimité (ramené à l'époque), les décors à l'ancienne

A zapper: si Sherlock femme n'est pas votre truc

lundi 20 août 2018

"Detective Dee (3): La légende des rois célestes" de Tsui Hank

Casting: Carina Lau, Mark Chao, Feng Shaofeng, Gengxin Lin, Ethan Juan, Ma Sichun, Chien Sheng, Yiwei Yang

Sorti au cinéma le 8 Août 2018

Une vague de crimes, perpétrée par des guerriers masqués, terrifie l'empire de la dynastie des Tang. Alors que l'impératrice Wu est placée sous protection, le Detective Dee part sur les traces de ces mystérieux criminels. Sur le point de découvrir une conspiration sans précédent, Dee et ses compagnons vont se retrouver au coeur d'un conflit mortel où magie et complots s'allient pour faire tomber l'Empire...


Manipulation de l’esprit ou du feu, les guerriers s’infiltrent partout. Pour protéger le couple impérial, il faut trouver bien sûr une cachette, mais surtout ne pas être suivi: il faut donc mettre en place un stratagème de doublures pour évincer le plus longtemps possible l’ennemi. Mais comment détecter l’ennemi quand celui-ci peut provoquer des hallucinations? La clef se trouve dans les traditions chinoises : la religion, les armes dotées de pouvoirs.


Les géants sont d'un réalisme impressionnant par les détails physiques ainsi que la façon de se mouvoir (mouvements faciaux, la bouche...). Tout comme le dragon qui prend vie: les gros yeux, les flammes... Ces personnages d'hallucinations ont de quoi dérouter plus d'une personne.


Ce troisième film se situe avant le premier opus Le mystère de la flamme fantôme: à la fin de la légende des rois céleste, nous retrouvons la statue géante à l'effigie de l'impératrice Wu, dont la construction sera au centre de morts étranges... S'en serait presque à se demander dans quel ordre regarder cette saga du Detective Dee.


Les icônes et la religion sont toujours présents au travers de statues de quatre dieux, un lama formant un disciple et le message sur le travail de la paix versus la haine. Il y a un très grand respect de la hiérarchie, notamment dans la façon de s'adresser les uns aux autres et le vocabulaire utilisé.


Un film à voir pour ses chorégraphies de combats, une musique envoutante et les manipulations des esprits pour arriver à ses fins. La morale n'est pas oubliée: le cercle vertueux du pardon face à la haine qui entraîne le désir de vengeance.

Des femmes de caractère, à l'égal des hommes aux combats et dans la pugnacité des mots. Les hommes peuvent compter sur elles dans les missions, que ce soit la protection du couple impérial ou pour entraîner leur chute. Par ailleurs, les crises de colère de l'impératrice Wu sont assez impressionnantes, tout comme le calme du conjoint est à l'opposé: nous avons le parfait exemple de la complémentarité du yin et du yang.

dimanche 19 août 2018

"La fille dans les bois" de Patricia MacDonald

Cela fait quinze ans que Blair n'est pas retournée dans la ville de son enfance. Depuis que sa meilleure amie, Molly, a été assassinée. Mais l'état de Céleste, sa soeur, atteinte d'un cancer, ne lui laisse pas le choix. "J'ai fait quelque chose de mal": sur son lit de mort, celle-ci lui révèle que l'homme qui croupit en prison pour le meurtre de Molly est innocent. Pour preuve, elle était avec lui le soir du crime. Mais comment avoir à leur père, un raciste haineux, qu'elle avait une relation avec un afro-américain? Blair lui promet de le faire libérer et, pour cela, de trouver les preuves dont la police a besoin. Elle se lance alors dans une enquête douloureuse pour comprendre ce qui s'est vraiment passé cette nuit-là, lorsque le corps de la petite Molly a été retrouvé dans les bois, non loin de sa maison.


Ellis l'oncle nazi, arborant fièrement le drapeau confédéré sur le pavillon de sa maison, a reçu avec une attitude glaciale l'arrivée de Blair et Céleste, et cela ne s'est pas arrangé avec le temps. Elles ont toutes les deux quitté le foyer dès que l'occasion s'est présentée, mais Céleste, larguée par son compagnon et avec un enfant en bas âge, est retournée vivre chez l'oncle. Sur son lit de mort, tandis qu'Ellis flirte avec l'aide soignante, Céleste va révéler son mensonge: elle a menti à la police, craignant se faire jeter par Ellis... Sauf que Blair n'a pas enregistré ses paroles, la police est donc septique. C'est parti pour une enquête, corps et âme, sans même être sûre que Céleste a bien soulagé son esprit, qu'elle n'était pas sous l'emprise hallucinogène de la morphine...

Patricia MacDonald plonge Blair dans une enquête de plus en plus glauque. Le soir où Molly a été assassinée, une fillette, voisine, a été témoin d'un appel à l'aide: elle jouait à cache-cache dans le cabanon de jardin, et a entendu une voix de femme appeler à l'aide chez les voisins en tambourinant à la porte... Deux cas vont être résolus: le meurtrier de Molly et une séquestration, ces deux évènements remontant à peu de choses près au même moment, quinze ans plus tôt.

La fille morte dans les bois est le vecteur révélateur d'un autre cas. Deux femmes, de la même ville, victimes d'un (ou plusieurs?) prédateur: cela semble être trop gros pour être une simple coïncidence que deux femmes, dans le même lieu, à quelques centaines de mètres l'un de l'autre, se retrouve soit morte soit enlevée.
Des familles brisées, que ce soit celle de Molly, ainsi que les soeurs Blair et Céleste. Cette partie là n'est pas oubliée. Le lecteur rencontre des parents, un oncle, les amis qui ont jalonnés ces vies cassées. 

samedi 18 août 2018

Château de Chambord, Loire

Le château de Chambord, en Loire, a une allure de château médiéval alors qu'il a été construit sous la Renaissance par François 1er... Quels secrets se cachent dans les couloirs? Quelle est l'histoire de ce château des années 1500 à l'architecture médiévale dans une époque Renaissance?


Un guide nous a mené dans des salles non accessibles au grand public, pendant 3 heures. Analyse des fresques, anecdotes sur une salle, une fenêtre est à hauteur humaine alors qu'en fait le lieu de vie est un mètre plus bas... Les hermines, les murs en craie, les douves partiellement découverte, les proportions des cheminées: chaque élément n'est pas là par hasard, bien que pas toujours bien pensé (par exemple le chauffage par rapport aux tailles des salles était un travail de titan).


La visite guidée "insolite", prévue pour environ 2h a duré 3h15, est à réserver à l'avance, pour une date et un horaire précis. Le guide était abordable: il répondait volontiers à nos questions et nous faisait participer: son discours, sur l'architecture et les liens familiaux, était jalonné de "n'est-ce pas insolite?" ou encore "n'est-ce pas contradictoire?".


Des iPad avec écouteurs sont à votre disposition pour faire un tour par vous même avec des commentaires. Ou tout simplement avec le plan papier fourni lorsque vous scannez votre billet à l'entrée, pour y aller par vous-même. Baladez vous au gré des décors, de vos envies de découvertes.


A la sortie du château, nous avons bien sûr la boutique souvenir: pièces de la Monnaie de Paris, mugs, T-shirt, porte-clefs, sacs à main, stylos... A quelques centaines de mètres, une placette donne une atmosphère village où nous pouvons nous restaurer: burger, tartine ou encore glaces. Des produits artisanaux sont en vente.


Que vous fassiez la visite par vous-même ou avec un guide, 3 heures me semble être la base temporelle minimum: les salles et la terrasses méritent toute notre attention, notamment avec les fresques. Sans oublier de jeter un oeil au travers des vitres pour observer les jardins et la symétrie des motifs.


Des parkings à proximité proposent un forfait à 6€ permettent d'accéder au domaine en 5 minutes à pied, le règlement peut se faire aux bornes à votre arrivée ou au départ. Pour plus d'informations, le site du château et du domaine est là. Pour l'accès aux parkings, attentions aux routes barrées.

Zooparc de Beauval, Loire

Comme son nom l'indique, ce zooparc est situé dans la ville de Beauval, en région Loire. L'événement phare ayant été en 2017 avec la naissance de bébé panda Yuan Meng, de maman panda Huan Huan et de papa panda Yuan Zi. Mais avant d'admirer les animaux, et ces pandas géants, passons les grilles de l'entrée...


Ce zooparc se réparti en plusieurs zones: Asie, la terre des lions, serre tropicale, les hauteurs de Chine... Vous croiserez entres autres koala, lamantin, lion d'Afrique, girafe, perroquets, okapi, orang outan, loups arctiques, pélican, rhinocéros ou encore lémuriens, suricate, tigre blanc et tigre de Sumatra. Des serres permettent de recréer les conditions réelles de vies, notamment pour les animaux habitués à des climats très humides et très chauds.

Lamantin

Des spectacles rythment la journée, avec les oiseaux et les otaries, à plusieurs horaires qui sont fournis avec le plan du parc. Mais aussi des soigneurs qui interviennent près de certains enclos pour partager des informations sur les animaux, comme aux abords du lieu de vie des pandas: mode de vie, alimentation, soins...

Spectacle d'oiseaux - hibou

A chaque enclos, une fiche technique expose quelques caractéristiques techniques: poids, durée de vie milieu naturel / zoo, nombre de bébés par portées, durée de gestation, zone géographique de vie, type d'alimentation... Et le degré de vulnérabilité: en voie de disparition, en abondance etc. Certains animaux sont à un degré tel d'extinction, que seul leur présence dans les parcs permettent d'assurer une certaine survie, avant peut être, un jour, de pouvoir les relâcher en milieu naturel.


Lors du spectacle des otaries, nous sommes sensibilisés à l'association de protection des animaux du Zooparc, qui s'appelle l'Association Beauval Nature: les dons et parrainages permettent de financer des projets de réinsertion d'animaux. Les soigneurs expliquent l'intérêt de l'agility avec les otaries: prodiguer des soins le moins agressif possible, au lieu d'immobiliser l'animal dans une posture, le soigneur lui fait ouvrir la gueule ou tourner la tête ou se mettre sur le côté pour vérifier les oreilles, faire une vérification des dents ou encore faire un une échographie.

Le roi Louis, le livre de la jungle

Prévoyez la journée entière pour évoluer dans tous les espaces du parc: j'ai commencé à 8h30, pour quitter le parc à 18h30 (cela vous donne un ordre d'idée, sachant que je ne me suis pas arrêtée aux stands enfants).

Yuan Meng, bébé panda

Des points de restauration sont présents à différents endroits du parcs: hot dog, self service... Pour une douzaine d'euros, en snacking, vous aurez un sandwich, un paquet de chips et une boisson. Un grand nombre de zones animalières sont interdits aux visiteurs avec de la nourriture et des chiens, par soucis de sécurité, ainsi que lors du spectacle des oiseaux (cela pouvant perturber les animaux).

Les éléphants ont aussi leur point restauration

La nurserie est accessible au public. Nous observons, au travers d'une vitre, les soins apportés aux oeufs, aux animaux blessés. Cette zone de quarantaine permet aux plus vulnérables de se remettre sur pattes et de revenir sereinement avec les congénaires, de grandir tranquillement.


Pour plus d'informations (accès, horaires etc.) le site du zooparc regorge d'informations. L'application, disponible sur AppStore, vous permet d'évoluer dans le parc avec un plan GPS. Un plan papier vous est donné à l'entrée, rappelant les horaires des animations. Par mesure de sécurité, il est interdit de nourrir les animaux et de frapper contre les vitres; par ailleurs il est interdit de piquer-niquer.