Sorties

Edito Novembre 2018

La fin d'année sonne à grands pas, dans moins de deux mois les fêtes sont là ! Un coup de froid s'abat sur le pays: un plaid, un thé, son chat et un bon livre ou une série télé. Continuons le sport, avec le bon équipement (Guillaume Néry / Teddy Riner / Rich Roll... vous trouverez bien un coach !).

mercredi 15 août 2018

"Destination Pékin !"

Peng est un jars casse-cou, farceur et dragueur. A force d'acrobaties pour épater les jolies oies, il se blesse et doit renoncer à partir avec les oies pour leur grande migration annuelle. Il rencontre alors Chao et Chi, deux petits canetons, également séparés de leur groupe. Aucun ne peut voler? Qu'importe, ils décident de partir tous les trois, à travers toute la Chine, pour une grande migration... à pied ! Chao et Chi se font un malin plaisir à taquiner Peng.


Le leader de la troupe d'oie voit d'un mauvais oeil la relation entre sa fille et Peng, et bien sûr se réjouit de l'obliger à voler avec les juvéniles. Peng, qui se vante de vouloir toujours arriver le premier, d'être le meilleur au vol et ainsi de suite... Et bien sûr une aile cassée le met sur la touche. Oui ma fille on le reverra lors de notre migration de retour, au printemps, si Peng a survécu à l'hiver et aux renards (petit humour noir en passant).


Sur le parcours il y aura une femme à bicyclette, un transport de cochons, un chat revanchard et un écureuil mystique. Le passage dans un tunnel, des vers luisants, une cascade, une tortue qui raconte des histoires, du toboggan dans les rizières... Et un restaurant qui se fera une joie de cuisiner les poussins.


Les personnages campent sur leurs positions, tandis que d'autres vont se découvrir la fibre parentale et fraternelle. Le courage est là alors qu'on ne s'y attend pas. Même les animaux ont des intolérances alimentaires. La petite taille et une aile cassée n'empêche pas notre joyeux trio de se voler dans les plumes verbalement.


Une histoire sur l'entraide et la quête de soi. Transformer ce qui est subit en avantage pour des diversion et voir d'autres chemins que ce qui est le plus évident. Laisser une place sous son toit le temps que l'orage passe, pour dormir à l'abris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire