Sorties

Edito Août 2018

C'est au tour des aoûtiens de se déplacer sur les routes, en train ou en avion. A moins que vous ne partiez avec un sac sur le dos, à vélo ou à pied, pour un tourisme autrement. Le 15, férié, est un mercredi: cela donne l'occasion d'un week-end prolongé, ou de poser une semaine de congés. La culture est toujours là ! PAL et PAV 2018 vous donne toujours une idée des points forts à rattraper, ou à redécouvrir. Sans oublier les articles de temps en temps sur une lecture ou une série télé.

dimanche 12 août 2018

La casa de papel, saison 2

Casting: Ùrsula Corberó, Alba Flores, Miguel Herràn, Alvaro Morte, Maria Pedraza, Itziar Ituno, Darko Peric, Paco Tous, Kiti Manver, Juan Fernandez, Fernando Soto, Mario de la Rosa


La Police découvre la maison où le groupe a planifié le casse. Mais les indices laissent plutôt à désirer: les empreintes emmènent aux suspects dont les visages sont déjà connus, des cendres dans la cheminée révèlent des publicités... Tokio se fait embarquer en fourgon blindé mais s'évade (je vous laisse découvrir comment elle s'est retrouvée entre les mains de la Police). Quant au Professeur, il sera démasqué par Raquel, mais tiendra-t-elle sa ligne de conduite: le livrer aux autorités et le faire payer?


Pendant ce temps-là, dans la fabrique de la monnaie, les choses déraillent sérieusement. Trois appels de vérifications, le professeur ne répond pas: au quatrième sans nouvelles, ce sera le déclenchement du plan Tchernobyl (rien que le nom ne laisse rien présager de pacifique). Oslo et Moscou vont se retrouver en dommages collatéraux, pendant qu'Arturo servira de point de pression.


Cette seconde saison donne le point final au braquage et à la prise d'otages. Reste à savoir si la police mettra la main sur les visages de Dali ou pas. Car après tout, ils arriveront à mettre la main sur l'adresse du hangar d'où le Professeur suivait le déroulement des investigations et donnait des informations à l'intérieur de la fabrique...


Une saison marquée par des révélations familiales: la mère de Rio, le lien entre le Professeur et Berlin, la relation entre 2 braqueurs et 2 détenues, la relation entre Raquel et le Professeur... Autrement dit, la première règle qui interdit toute implication personnelle est plutôt à plat. Sans oublier pas de sang versé: deux braqueurs vont y passer. Le plan idéal rêvé tourne plutôt au cauchemar.

Ma question demeure à l'issue de cette saison. Chaque personnage a choisi un nom de ville, mais nous ne savons par pourquoi cette ville en particulier. Y avoir vécu? Un symbole particulier de vie sociale ou de modèle économique?


Cette seconde saison se termine par "un an plus tard le casse reste toujours un mystère" car les têtes connues sont soit mortes soit disparues de la circulation, nous savons que cette semaine a fait grand bruit sur les réseaux sociaux et en politique. Le spectateur sait ce qu'il est advenu les braqueurs survivants, la troisième saison attendue pour 2019 est-elle vraiment nécessaire?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire